Contemporains·Coups de coeur

La femme de nos vies, Didier Van Cauwelaert (2013)

Un Roman Sympa sur un Sujet un peu moins Sympa

la femme de nos vies didier van cauwelaertGenre littéraire : Roman Contemporain

Thèmes abordés : Nazisme, Nazis, Hitler, Amour, Amitié, image, réputation

Histoire : Sous l’allemagne nazi, Jurgen Bolt est un enfant qui n’a pas su trouvé sa place au sein de sa famille. Il est vite catalogué d’attardé mental par ceux-ci. Cet incapable va tout de même se révéler utile à la famille quand celle-ci le vendra aux nazis. Il partira donc dans un camps en compagnie d’autres malades mentaux, juifs et épileptiques.

C’est dans ce camp qu’il rencontrera David Rosfeld, juif et fils d’une brillante chercheuse. David est vite repéré par une femme Ilsa Schaffner qui crée une école de surdoués. David ne voulant pas révéler les théories de sa mère demandera à son ami Jurgen Bolt de prendre sa place. Le plan marchera à la perfection.

L’action principale du livre, se situe à notre époque. Le récit est mené à la première personne par David Rosfeld. Il raconte les évènements à la petite-fille d’Ilsa Schaffner.

Mon avis : Depuis quelques temps, j’avais comme une panne de lecture. J’ouvrais des livres, je lisais quelques lignes sans parvenir à les  lire réellement. Heureusement pour remédier à ce fléau qui aurait pu signer l’arrêt de mort de mon modeste blog, j’ai rencontré le nouveau livre de Didier Van Cauwelaert, de loin et devant tous, mon auteur préféré ! ! !

Je dois dire que j’ai adoré. Comme toujours j’ai pris plaisir à rencontrer ces personnages. Je dois avouer que quand j’ai su que ce livre traitait de l’Allemagne Nazi, je n’étais pas très fan. Ce n’est pas le genre d’histoire qui me passionne et j’ai toujours eu du mal à comprendre les gens qui sont fascinés par les chambres à gaz, déportation et camps de concentration. Je trouve ça un peu malsain comme passion. Je sais qu’il ne faut pas oublier mais de là à se passionner pour un événement si horrible.

Pourquoi ai-je adoré ? Tout d’abord parce que c’est surprenant et inattendu. On sait d’où on part mais on ne sait pas trop où l’on va. C’est une aventure. Il y a toute une palette d’émotions et de sentiments, la tristesse,la haine, la joie, l’amour et l’amitié. Le sujet est bien traité. Toujours le même style et le même humour. J’adore et j’en redemande !

Note sur l’échelle livresque : 9/10 coup de coeur

En lisant ce livre j’ai pensé : que j’aimais toujours autant Didier Van Cauwelaert

Publicités

8 réflexions au sujet de « La femme de nos vies, Didier Van Cauwelaert (2013) »

  1. Lu d’une traite, et j’ai adoré. L’idée, l’enchainement et la façon de le raconter. Les romanciers qui savent réellement conter une histoire ne sont pas si nombreux. Cauwelaert en fait partie.

  2. Ta chronique me donne bien envie de lire ce roman. Je n’ai jamais rien lu de cet auteur ce serait l’occasion 😉

    1. Salut Vermicelia ! Didier Van Cauwelaert est un auteur qui gagnerait a être plus connu ! Je ne peux que te le conseiller puisqu’il s’agit de mon auteur fétiche.
      Merci de ta visite et bonne lecture à toi

  3. oh la la quand je pense que c’est ton auteur favori, que tu en parles souvent sur L@ et que je n’ai encore rien lu de lui. Je commencerais bien par celui là car la période historique me convient et m’interpelle. Merci pour la découverte. Le sujet n’est pas évident et s’il est traité avec le recul nécessaire cela peut être prenant. Pour répondre à ta question ce n’est pas le côté malsain du voyeur qui m’attire dans cette période mais la nécessité de comprendre comment on en est arrivé là. J’ai eu la chance d’enseigner l’Histoire pendant 10 ans et je dois dire qu’au départ j’avais beaucoup d’a priori sur la période. Puis j’ai découvert les dessous des événements, les liens et de lecture en lecture je me suis rendue compte qu’on ne savait pas tout. Ce qui m’interpelle c’est comment tout un peuple peut suivre un tout petit bonhomme comme Hitler par exemple ou aussi la question de la collaboration : qu’aurions-nous fait , nous ? Bref c’est une période sombre mais passionnante parce qu’elle pose plein de questions sur l’humain

    1. Oui. Ce n’est pas mon préféré de l’auteur. Si le sujet te plait, lance toi 😉 c’est un roman et non un documentaire. Tu verras, tu feras la connaissance de l’humour et la sensibilité de van cauwelaert dont je suis fan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s