La citation du lundi

La Citation du lundi #2

Pour bien commencer la semaine, je vous propose un nouveau rendez-vous : la Citation du lundi

Comment m’est venue cette idée ?
Depuis quelques années maintenant, je note des citations au cours de mes lectures. J’en ai noirci tout un carnet et de temps en temps, je relis ces mots qui me font rire, m’interpellent, me parlent ou me touchent. Certaines citations comme cette première sont très connues, d’autres un peu moins. J’espère que vous prendrez autant de plaisir que moi à les lire et qui sait, peut-être vous permettront-elles de vous plonger dans le livre cité.



♡ Mon billet sur ce livre ♡

Bon lundi à tous et à la semaine prochaine
pour une nouvelle citation

Contemporains

J’ai perdu Albert, Didier Van Cauwelaert (2018)

jai-perdu-albertQuand un nouveau livre de Didier Van Cauwelaert sort, je saute de joie. à peine acheté, je n’avais qu’une idée en tête : commencer ma lecture.  De retour chez moi, confortablement installée, encore une fois, je n’en ai fait qu’une bouchée. J’ai adoré retrouver mon auteur préféré et j’ai bien aimé ce livre qui m’a fait passé un agréable moment.

J’ai perdu Albert : C’est l’histoire d’une médium qui communique avec Albert Einstein. Un jour, il l’a quitte. Il a migré dans la tête d’un serveur. La célèbre médium est déçue. Quand elle comprend, elle retrouve le jeune homme et se met en tête qu’Albert va finir par revenir. Tout le monde sait que le célèbre scientifique est un coquin donc tout ne va pas se passer comme prévu.

J’ai pris plaisir à retrouver le style de l’auteur ainsi que son sens de l’humour. J’aime aussi le thème du paranormal que l’on retrouve dans nombreux de ses livres. Un très bon moment de lecture. Maintenant je me sens bête de l’avoir lu si vite car il va falloir attendre !!! Heureusement j’ai encore quelques livres de l’auteur que je me réserve en cas d’extrême urgence : Le retour de Jules, un aller-simple, l’apparition, la maison des lumières, les Thomas drimm et Vacances avec un fantôme.

 

 

Blog/Informations·Coups de coeur

Des livres pour votre été

Ma valise idéale pour vos vacances

valise étéJuillet est là ! l’éternel conflit entre juilletistes et aoutients va débuter ! Rassurez-vous je me tiens en dehors de toutes ces querelles et je vous propose donc une idée qui va tous vous mettre d’accord. C’est bien connu en été une paire de tong, un maillot de bain et des lunettes de soleil sufissent. Votre valise king-size est désespérément vide, je vous propose donc de la remplir de bonnes tranches de rigolades, d’ondes positives et de voyage dans des contrées imaginaires.

 

 

Fous rires garantis

 

l'extraordinaire voyage du fakir qui était coincé dans une armoire Ikéa Romain puértolas

Pour ceux qui ne l’auraient pas encore lu, l’Extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans un armoire Ikéa de Romain Puértolas est la base pour passer de bonnes vacances.
la petite fille qui avait avalé un nuage gros comme la tour eiffel

Vous pouvez également vous procurez la petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour eiffel toujours du même auteur et toujours aussi efficace. Moins drôle (mais drôle quand même) et plus sensible, il faudra peut -être prévoir quelques mouchoirs.
Les deux romans sont disponibles aux éditions Le livre de poche
Argument choc car ils ne vous coûteront pas chers et ne prendront pas trop de place, vous pourrez donc remplir votre valise avec d’autres livres. 🙂
Re-vive l’empereur
 du même auteur est disponible aux éditions Le Dilettante
Il prendra plus de place car c’est un grand format mais vaut vraiment le détour. Romain Puértolas met en scène le retour de Napoléon et la constitution d’une improbable armée pour combattre les m&ms (les méchants musulmans). Vous pourrez donc rire et réfléchir à nos problèmes de sociétés.

 

meme-goes-to-hollywood-9782266253673_0

Faites la connaissance de Mémé cornemuse et partez en Road trip avec elle dans « Mémé goes to hollywood » de Nadine Monfils. Déjanté à souhait !

 

L'accro du shopping attend un bébé

Plus soft et plus Girly mais très drôle également la série de Sophie Kinsella « l’accro du shopping« .


Roman Feel-Good

1540-1La balade des pas perdus de Brooke Davis, mon coup de coeur de la rentrée littéraire. Un roman qui est un peu passé inaperçu mais qui pourrait avoir le succès du « Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire » à découvrir et c’est même mieux !

104206962
Et je danse, aussi d’Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat, un roman feel-good épistolaire qui se lit d’une traite et le sourire aux lèvres.

Voyage dans d’autres univers 

HS_passe_miroirok.inddproduct_9782070661985_244x0

Alors ceux-ci vont prendre beaucoup de place mais vous allez voyager très loin, Un chef d’oeuvre ! à lire :
La passe-miroir tome 1 et tome 2 de Christelle Dabos.

Le tome 1 est disponible en poche chez Gallimard jeunesse et Folio.
les fiancées de l'hiver Christel Daboslesfiancésdel'hiver

Elia la passeuse d'ame de marie vareille

Elia et la passeuse d’âmes de Marie Vareille, parce qu’une dystopie est toujours la bienvenue en vacances et que celle-ci vaut vraiment le coup d’oeil (et le coup de coeur).

 

De belles histoires d’amour et d’amitié

l amour des loving gilles biassette

L’amour des loving de Gilles biassette, parce que l’amour est plus fort
1540-1-2

On dirait nous de Didier Van Cauwelaert, parce qu’il fallait absolument un livre de Didier Van Cauwelaert dans cette sélection et que j’ai eu un coup de coeur pour celui-ci.

96 - LA sixième Corde cover

Si vous partez avec votre liseuse n’oubliez surtout pas La sixième corde de Caroline et Benjamin Karo, un road trip entre mecs aux quatre coins de la France pour le meilleur et pour le pire. Une belle histoire d’amitié.

Les Classiques

vieil homme et la merLe vieil homme et la mer d’Ernest Hemingway, que vous partiez à la mer ou non, j’aime beaucoup ce classique

La crique du Français de Daphné Du maurier, une belle histoire d’aventure et d’amour

comme un roman Pennac Daniel

Comme un Roman de Daniel Pennac, un essai qui se lit comme un roman

Contemporains·Coups de coeur·Feel-Good

On dirait nous, Didier Van Cauwelaert (2016)

Un rose-mary baby à la sauce didier Van Cauwelaert : Succulent, un régal !

1540-1-2
Je remercie les éditions Albin Michel ainsi que l’auteur pour l’envoi de ce livre. Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, je vais le répéter : Je suis FAN DE DIDIER VAN CAUWELEART. J’attendais donc le nouveau bébé de Didier avec impatience. D’ailleurs l’année dernière étant moi-même enceinte, je l’avais rencontré à Collioure et l’avais questionné sur son prochain roman. Il n’avait rien répondu de concret. Dans ce nouveau roman il est donc question de Bébé.

Dès les premières pages, nous assistons au début d’une histoire d’amour. Celle d’Ilan et de Soline que rien ne prédestinaient à se rencontrer.Nous sommes dans un train, Ilan vient de se faire larguer, il a une place en trop : celle de son ex avec qui il avait prévu de partir en week-end pour l’anniversaire de celle-ci. Soline, elle, a un passager sans billet : Matteo sa contrebasse. Elle essaie de négocier avec le contrôleur mais celui-ci n’est pas du tout coopératif. Le train est complet et un des deux encombrants doit descendre. C’est à ce moment qu’Ilan, bon prince fait son entrée avec sa place supplémentaire. Le hasard fait bien les choses et une histoire d’amour naît de cette histoire. Installés ensemble à Paris, ils rencontrent un couple de trente ans leur aîné dans un parc. « On dirait nous » dit Soline à Ilan. Le vieil homme est un professeur à la retraite, son épouse Yoa Tliginte (amérindienne d’Alaska). Nageant dans le parfait bonheur malgré leur manque de moyen financier et leurs situations professionnelles précaires Soline et Ilan ont envie d’avoir un enfant. Ils ne sont pas les seuls à attendre ce bébé. Leurs voisins (le couple de trente ans leur aîné) espère beaucoup de cette naissance.
Maintenant, vous vous demandez tous pourquoi? ce à quoi je vous répondrais qu’il faut lire le livre.

à la lecture de ce roman je n’ai pu m’empêcher de faire un parallèle avec Un bébé pour rosemary d’Ira levin. Un Roman que j’ai beaucoup aimé. D’ailleurs dans son roman « on dirait nous » Didier Van Cauwelaert parle justement de rosemary baby donc je me suis sentie beaucoup moins seule. Le roman d’Ira levin est un roman gothique, la version de didier van cauwelaert est beaucoup plus joyeuse et humoristique. « On dirait nous » est un rosemary baby à la sauce Didier Van Cauwelaert, ponctué d’éclats de rire mais aussi de sentiments plus triste, de moments de doutes et de remises en question, d’amour et d’amitié aussi. Un roman a l’image de la vie (comme tous les romans de l’auteur) plein de surprises et de rebondissements. Un roman coup de coeur que je vous recommande chaudement à tous ! et que ça saute ! Et je ne dis pas ça parce qu’il y a un personnage qui s’appelle Joanna 😉 OUVREZ BIEN LES YEUX

Blog/Informations

Bilan Livresque 2015

Bonsoir à Tous !
Dans quelques heures nous allons tous passer la soirée en bonne compagnie et pour une fois sans nos livres. Enfin peut être lira-t-on quelques pages avant de trouver le sommeil. Fou de livres un jour, fou de livre toujours même le 31 décembre. Au grand désespoir de nos proches… mais bon qu’ils se réjouissent quand même car grâce à nous, ils ont toujours un bon livre sous la main.
Trêve de plaisanterie : l’heure du bilan Livresque a sonné.

2015 fût une année Exceptionnelle pour moi puisque j’ai eu la chance d’être Lectrice Charleston. Souvenez-vous, je vous ai parlé de cette aventure et j’en ai fait le bilan ici
lectrice charleston
Je remercie donc encore une fois chaleureusement les éditions Charleston pour ce beau Cadeau. Et plus particulièrement Elise avec qui j’ai beaucoup communiqué par mail. J’espère ne pas l’avoir saoulé hihi
D’ailleurs j’ai eu un petit cadeau de fin d’aventure : des macarons et en plus ils étaient au Caramel. Délicieux ! autant vous dire qu’ils n’ont pas fait long feux.
20151221_130436

J’ai également reçu de nombreux livres et je remercie donc les maisons d’éditions et auteurs pour leur confiance. Merci aux éditions Albin Michel , Le dilettante, Fleuve, Heloise d’ormesson et Robert Laffont.
Je remercie également Anne Icart pour sa dédicace.

Cette année, j’ai également eu la chance de rencontrer des auteurs et plus particulièrement mon auteur préféré : DIDIER VAN CAUWELAERT
J’ai eu la chance de lui parler un moment mais rencontrer des auteurs m’intimide alors me retrouver en face de mon auteur préféré, je ne faisais pas du tout la maligne. Enfin il est exactement comme je l’imaginais très gentil et doux.

Je suis allée au Salon du livre de Paris pour la première fois de ma vie avec ma maman. Merci Maman, c’était chouette. Nous avons rencontré des auteurs sympathiques Romain Puértolas, Philippe Reyt et Camille Adler
Mon article par ici

J’ai lu 43 livres cette année. En moyenne 3 à 4 livres par mois. Je lis donc plus ou moins 1 livre par semaine. Ce qui n’est pas mal surtout que cette année j’ai lu beaucoup de pavés.

Mes projets pour 2015 étaient les suivants :

Lire un classique tous les deux mois: J’ai échoué. Je n’ai pas lu trop de classiques cette année.

Lire plus de mangas : Je pense avoir réussi cet objectif malheureusement je n’ai pas tellement rédigé de billets sur les mangas lus. Je crois que ça ne vous intéresse pas trop non? En tout cas j’ai bien avancé dans la série : Le maître des livres et également la série Ascension.
J’ai rédigé 3 billets mangas en fait je crois vraiment qu’il faudra faire mieux pour 2016, surtout quand on a un blog qui s’intitule des bulles et des mots. et Je n’ai rédigé qu’un billet BD. BOUHHHH !

Avoir des coups de coeur : 9 coups de coeur cette année, Ils sont tous ICI

Découvrir de nouveaux blogueurs : Oh oui ! pleins de jolies rencontres : je pense à
Natacha (copine charleston)
Marine (copine charleston également)
Marie (copine Charleston et auteur bourrée de talent
Scarlett (on est sur la même longueur d’onde)
Djihane (Qui est devenue une lectrice Charleston 2016 !)
Mélusine (Qui est également une lectrice Charleston 2016!)
Léa (Qui m’impressionne par son rythme de lecture effréné)
Julia (J’adore le design de ton blog et tes billets sont supers)
Léa (que je connais dans la vraie vie et que j’apprécie beaucoup, toi aussi tu as un rythme de lecture effréné)
Rien que des filles, vive le Girl Power

Voyager : Un joli voyage en Grèce et un bel été en Combi volkswagen alors que j’étais Enceinte de 7 mois. J’ai vu une petit bout de la Bretagne depuis le temps que je rêvais d’y aller !

Rêver : Je suis plutôt douée pour ça 😉 Malheureusement ce n’est pas toujours considéré comme une qualité. Dommage !

300 likes facebook : 329 la dernière fois que j’ai regardé ! LE TOP. Objectif 500 pour l’année prochaine! Pas chiche ! On y croit à fond

Ecrire plus : J’ai continué l’écriture de mon roman, malheureusement je crois que j’ai un gros poil dans la main… Je ne sais pas si vous regardez New girl mais pour ceux qui regardent : je suis comme Nick Miller. J’ai beaucoup de foi en ce roman mais je ne l’écris jamais ahah

Et s’il ne fallait retenir qu’un livre pour 2015
wpid-20150905_172553.jpgParce que je n’arrive vraiment pas à me décider je vous recommande également le nouveau Roman de Romain Puértolas que j’ai trouvé Excellent :

9782842638450

BONNE ANNEE A TOUS, A LA LECTURE, A L AMOUR, AU BONHEUR,  A LA VIE 

Non classé

TTT Top Ten Tuesday-Les 10 auteurs qui prennent le plus de place dans votre bibliothèque

TTT Top ten tuesday
Initialement proposé par The broke and the bookish et repris en Français par Iani. Désormais ce chouette rendez-vous est organisé par Frogzine. J’ai donc rejoint l’aventure la semaine dernière.

La question du jour : Les 10 auteurs qui prennent le plus de place dans votre bibliothèque

1-Didier Van Cauwelaert : Mon auteur préféré que personne ne pourra jamais remplacer.
2-Oscar Wilde : Connu pour ses bons mots, je ne me lasse pas de lire et relire ses livres.
3-Cyril Massarotto : Découvert avec dieu est un pote à moi depuis j’attends ses livres comme le messie, j’adore !
4-Alex Scarrow : De l’action ! avec lui on ne s’ennuie jamais !
5-Jean-Michel Guenassia : J’attends son prochain livre avec impatience.
6-Ruy Murakami : Un auteur japonais très glauque, je ne m’explique toujours pas ma fascination pour celui-ci mais j’en redemande
7-Bernard Werber : il fût un temps où je lisais énormément de livres de Bernard Werber et puis je me suis lassée, je trouve que c’est toujours un peu pareil. J’ai eu une grosse déception avec le rire du cyclope et je n’ai plus lu ses nouveautés. Son nouveau livre me tente bien. Il faudra que je tente l’aventure
8-Jîro Taniguchi : Mon mangaka préféré
9-Shin-ichi Sakamoto : Un autre mangaka au top !
10-Olivier Adam : Encore une fascination que je ne m’explique pas, je n’aime pas trop son côté dépressif mais il écrit tellement bien. Je suis envoutée. Il m’a ensorcelé

Pas une seule femme dans mon Top Ten… quelle honte ! il va falloir que j’y remédie !

Et vous? Quels sont les 10 auteurs qui prennent le plus de place dans votre bibliothèque?
Récapitulatif des participations

Contemporains

Jules, Didier Van Cauwelaert (2015)

Jules, l’incroyable histoire d’un chien pour aveugle au chômage

Van Cauwelaert JulesAprès avoir écrit un livre dont le personnage principal est un arbre (« Le journal intime d’un arbre« ) Didier Van Cauwelaert nous surprend avec Jules, un chien pour aveugle qui se retrouve au chômage. Comme dans tous ses romans, l’auteur nous embarque dans une histoire extraordinaire avec des personnages qui n’ont rien de stéréotypé.
Jules, c’est le chien d’Alice, aveugle et voix pour la radio RTL. Alice doit subir une opération afin de retrouver la vue. Lorsqu’elle prend l’avion à Orly avant son opération, elle et son chien achètent des macarons. Le vendeur Zibal, un homme surdiplomé et quarantenaire, tombera sous le charme de la jeune et belle aveugle. Malheureusement suite à un quiprocos, il ne pourra jamais la recontacter.
Suite à l’opération d’Alice, Jules se retrouve au chômage. Il lui servait d’yeux mais maintenant qu’elle a retrouvé les siens, elle n’a plus besoin d’être guidée. Jules sombre donc dans la dépression. Alice souhaite le garder comme chien de compagnie mais celui-ci ne se satisfait pas de cette situation. Il est donc remis à un autre aveugle, il s’enfuira de ce nouveau foyer et retrouvera le vendeur de macaron. Leur but commun : Retrouver Alice coûte que coûte.

Comme vous le savez déjà, je suis une grande admiratrice de Didier Van Cauwelaert, je me suis donc plongée dans ce livre dès que j’ai su qu’il était sorti. J’ai beaucoup aimé cette histoire car comme dans tous les romans de l’auteur rien n’est prévisible, un peu comme la vie. Les personnages font vrais et ne sont pas des stéréotypes comme nous pouvons en trouver dans de nombreux romans.
J’ai aimé l’idée de cette femme qui retrouve la vue et dont le chien devient dépressif. Chien qui fait également le lien entre elle et Monsieur Macaron. Chien sans qui rien ne serait possible. Une histoire qui se lit d’une traite. Merci Monsieur Van Cauwelaert pour ce bon moment de lecture.

Note sur l’échelle livresque : 8/10