Romans historiques

Au revoir là-haut, Pierre Lemaître (2013)

Au revoir là-hautJe n’invente rien en disant qu’Au revoir là-haut est un excellent roman. Dès les premières pages, je me suis plongée dans cette belle histoire en partie inventée mais, traitant également de faits historiques réels. Dans Au revoir là-haut, Pierre Lemaître raconte les dernières heures de la guerre de 1914-1918 et le destin de trois combattants : Edouard Péricourt, Albert Maillard et Henri D’Aulnay Pradelle. Trois hommes très différents de par leur condition, mais également de par leur caractère. Ces trois hommes sont liés et les chapitres s’enchainent décrivant la vie de chacun.

J’ai beaucoup aimé l’histoire qui lie Albert à Edouard. Je me suis un peu désintéréssée de l’histoire d’Henri. J‘ai donc eu un petit passage à vide à la moitié du livre.  à grand coup de pied au derrière, j’ai réussi à reprendre ma lecture et mon enthousiasme. Cette histoire est tout simplement fantastique et pleine de rebondissements. Je ne peux que vous encourager à passer un moment en compagnie de ces personnages qui vous fera voir la guerre de 14-18 avec un autre regard.
J’ai toujours des coups de coeur pour les personnages hors du commun, si comme moi, vous partagez cette passion, vous allez adorer le Fantasque Edouard.

 

 

 

Contemporains

La première chose qu’on regarde, Grégoire Delacourt (2013)

Que feriez-vous si votre acteur préféré venait frapper à votre porte ?

la première chose qu'on regarde delacourtAprès avoir lu la liste de mes envies de cet auteur, je n’avais vraiment pas envie de me replonger dans un de ces livres. C’est un article de Scarlett sur son nouveau roman qui m’a donné envie de reconsidérer la question. Un article de scarlett mais également un concours de circonstance qui a fait que je me suis retrouvée avec « la première chose qu’on regarde » entre les mains à la bibliothèque. La quatrième de couverture m’a intrigué. Je suis donc repartie avec mon livre sous le bras et je l’ai dévoré en deux soirées. « La première chose qu’on regarde aborde » un sujet qu’on a tous évoqué une fois dans sa vie avec son amoureux ou tout simplement avec des amis :
-Que feriez-vous si une actrice(un acteur) venait frapper à votre porte ?
En l’occurence, il s’agit de Scarlett Johansson qui débarque dans la vie d’Arthur Dreyfuss, un jeune garagiste. Un jour, celle-ci vient frapper à sa porte. Arthur pense tout de suite que celle-ci est en panne et a besoin d’un garagiste mais sa visite est tout autre. En effet Scarlett est une accidenté mais une accidenté de la vie. Arthur Dreyfuss lui aussi a son lot de casseroles à traîner.

L’auteur joue avec le lecteur et livre plein de surprises. J’ai beaucoup aimé cette lecture pour son côté inattendu. Bon par contre la fin… franchement ceux qui l’ont lu comprendront. J’ai très envie de découvrir d’autres romans de l’auteur. Finalement comme on dit : il y’a que les cons qui changent pas d’avis.

Romance

Les Quatre Grâces, Patricia Gaffney (2013)

Les Quatre Grâces vous ouvrent leur club

Les_Quatre_gr_ces_largeEmma, Rudy, Lee et Isabel sont quatre femmes aux caractères très différents pourtant elles partagent depuis plus de dix ans une amitié indéfectible. Toutes les semaines Les quatre Grâces se réunissent pour partager un repas et échanger sur leurs vies respectives.

J’ai beaucoup aimé l’idée de ce club de femmes et cette belle histoire d’amitié dont on rêve toute. J’ai donc adoré le début de ce roman. J’ai trouvé qu’il ne se passait pas grand-chose tout de même pendant un bon moment. J’ai trouvé ce roman un peu trop triste à mon goût. J’avais même envie d’abandonner sa lecture mais finalement je l’ai lu en entier. J’ai bien fait car j’ai beaucoup aimé la fin qui pimente un peu l’histoire que j’ai trouvé un peu plan-plan.

Un livre à lire par les lectrices qui apprécient les histoires de vies de femmes et les histoires d’amitié entre femme.

Contemporains·Coups de coeur·Romans autobiographiques

Lola Bensky, Lily Brett (2013)

Prix médicis étranger 2014, une rencontre haute en couleur entre une journaliste juive et les génies du rock des années 60-70 ! Un gros coup de coeur !

ob_d3fef1_lily-brett-couvLola Bensky travaille pour un magazine de rock Australien. C’est une juive enrobée qui a une passion pour les faux-cils. Fille de deux parents survivants de la Shoa, sa mère voit d’un mauvais oeil son embonpoint et ne le lui pardonnera jamais, Lola enchaîne donc les régimes tous aussi saugrenus les uns que les autres mais aucun ne semble fonctionner.
Lola est mal dans sa peau mais est douée pour recueillir des confidences. Ce livre n’est pas une autobiographie mais très inspiré de la vie de l’auteur Lily Brett et ça se sent. Au fil des pages, vous ferez la connaissance de Jimi hendrix, Mick Jagger, The papas and the mamas, otis redding, Cher, Janis Joplin et bien d’autres. Elle parlera coiffure avec Jimi Hendrix et Cher lui volera une paire de faux-cils. Vous découvrir des tas d’anecdotes croustillantes sur ces monuments de la pop et du Rock. Un roman qui donne envie de réécouter tout ce répertoire. 
J’ai beaucoup aimé le passage sur le festival de Monterey aux états-Unis, je n’ai pas connu cette époque. (oui, je suis une petite jeunette) mais j’ai bien aimé le fait qu’elle ne soit pas du tout réceptive à la musique de Ravi Shankar. J’ai partagé son moment de solitude.
J’ai aimé toutes ces rencontres comme j’ai aimé le personnage de Lola. Un livre indispensable à tous les passionnées de Rock et des années 60-70. Vous ne serez pas déçu.

Note sur l’échelle livresque : 10/10 Un gros coup de coeur pour ce livre

Mangas/Manhwa

Kamakura Diary Tome 1, Akimi Yoshida (2013)

Une saga familiale 

kamakura diary akimi yoshida tome 1Au japon, 3 soeurs habitent la même maison. Un beau matin, elles apprennent la mort de leur père. Cette annonce ne semble leur faire ni chaud, ni froid, pour cause voilà des années qu’elles n’ont pas vu leur père. Celui-ci étant parti avec une autre femme quand elles étaient petites. Leur mère les a confié à leur grand-mère et s’est fait la malle peu de temps après.
Sachi l’aînée des trois est infirmière ne se rendra pas à la veillée funéraire prétextant qu’elle travaille de nuit. Ses deux soeurs, Chika et Yoshino s’y rendront. La veuve de leur père est trop éplorée pour venir les chercher à la gare. Elles feront donc la connaissance de Suzu qui vient les accueillir. Suzu est leur demi-soeur. Leur père l’a eu avec la femme pour laquelle il a quitté leur mère. Cette femme est morte d’une maladie et leur père s’est remarié avec une autre. Suzu a donc perdu ses deux parents. Sachi propose à Suzu de venir vivre avec elles.

Vous l’aurez donc compris, le thème principal de ce manga est la famille. Thème que j’apprécie mais pourtant ce manga ne m’a pas trop emballé. Je le trouve trop larmoyant. Comment-est ce possible ? autant de morts et de personnes victimes de maladies… Oui parce que vous verrez si vous le lisez, vous n’êtes pas au bout de vos peines. Une véritable hécatombe vous attend !

Je tiens quand même à préciser que le début de ce manga m’a beaucoup plu. En effet j’ai pris plaisir à découvrir ses trois soeurs aux caractères très différents. J’ai aimé rencontrer Suzu, cette fille devenue adulte avant l’heure qui s’est occupée de son père jusqu’à son dernier souffle.
Je n’ai jamais été très portée sur les sagas familiales, je ne pense donc pas lire la suite de ce manga. Je n’ai pas trop apprécié les dessins. Je trouve que les personnages sont un peu fades graphiquement. J’ai trouvé les dialogues très bien construit, on est plus attiré par le texte que le dessin.

Note sur l’échelle livresque : 6/10

Contemporains

La grâce des brigands, Véronique Ovaldé (2013)

L’herbe est elle plus verte de l’autre côté de la barrière ? Pas si sûr !

la grâce des brigands de véronique ovaldéMaria CristinaVäätonen, suite aux conseils d’un de ses professeurs part vivre en Amérique alors qu’elle est encore mineure.  Originaire de Lapérouse et soumise par sa mère à une éducation très stricte et puritaine, cette proposition sonne comme une bénédiction pour Maria Cristina qui voit enfin son billet de sortie.

Une fois en Amérique, pour pouvoir se payer sa colocation, elle se trouve un petit boulot. Elle vit avec Joanne. Celle-ci est enceinte et ne fait rien de ses journées. Inapte au travail de par son état, elle lui propose de se rendre à un entretien d’embauche à sa place. Maria Cristina Väätonen deviendra la secrétaire particulière de Claramunt, un écrivain célèbre. Elle-même souhaite devenir romancière.
Petit à petit, l’oiseau fait son nid à Los Angeles et un retour à Lapérouse semble impossible.
Un jour, elle reçoit un appel de sa mère. Elle a peur que ce soit à cause du livre qu’elle vient de publier mais il s’agit de sa soeur Meena. Plus particulièrement, du fils de sa soeur prénomé Peeleete.Cet appel sonne t-il un retour à Lapérousse ?

J’ai lu ce livre dans le cadre des matchs de la rentrée littéraire de priceminister
je tiens donc à remercier chaleureusement Olivier Moss pour sa disponibilité ainsi que toute son équipe ! Vous faites du très bon boulot.Longue vie aux Matchs de la rentrée littéraire !

les matchs de la rentrée littéraire 2013

Je n’avais encore jamais lu de roman de Véronique Ovaldé. J’en ai toujours entendu du bien par les lecteurs et blogueurs, je me suis donc lancée pour me forger mon propre avis.

Malheureusement, je n’ai ni trop aimé, ni détesté cette lecture. J’ai trouvé les personnages fades et je ne me suis attachée à aucun d’eux. Peut être un peu au personnage du père qui finalement est celui dont on parle le moins mais qui m’a le plus intéressé. En effet, celui-ci est illettré et travaille dans une imprimerie. Il mémorise les caractères mais très vite son illettrisme le rattrape et il doit apprendre à lire pour garder son poste. Sa femme ne lui manifeste aucun amour. elle voit d’un mauvais oeil que son mari sache lire. Pour elle, les romans sont le mal ! Elle interdit à toute la famille d’en lire. Celui-ci s’enferme donc dans son bureau à l’imprimerie pour s’adonner à ce plaisir solitaire. Interdiction qui peut expliquer l’aspiration de Maria Cristina à devenir écrivain. l’Interdiction donne bien souvent l’envie de la transgresser.
J’ai trouvé ce roman trop triste et sans espoir. Maria Cristina quitte ses malheurs de Lapérouse pour de nouveaux malheurs à Los Angeles. Finalement, la vie n’est rose nulle part et je trouve cette conclusion bien triste.
Vous l’aurez compris Véronique Ovaldé et moi, c’est un rendez-vous manqué.

Note sur l’échelle livresque : 11/20

Jeunesse

Entre toi et moi, Stephen Emond (2013)

Un flop total que ce roman jeunesse

entre toi et moiGenre littéraire : Roman jeunesse

Thèmes abordés : adolescence, amitié, amour

Histoire : Chaque année Evan et Lucy se retrouve à Noël. Ils ont 17 ans et sont amis d’enfance. Lucy a déménagé 5 ans auparavant suite au divorce de ses parents. Elle revient chaque année aux vacances de Noël.

Mon avis : Très attirée par la phrase en première de couverture « Un garçon et une fille peuvent-ils être amis? » J’ai été terriblement déçue par ce roman sans queue ni tête et sans aucun intérêt pour moi. Il ne s’agit pas d’amitié mais d’une romance à deux francs pas plus. Je trouve dommage de faire croire aux jeunes qu’un garçon et une fille ne peuvent pas simplement être amis, qu’il y a forcément plus… Je n’ai pas compris le but de ce roman.
J’ai également été séduite par le fait que le roman soit illustré. En effet, il y a quelques planches de BD  dans le style manga. Finalement je trouve qu’elles n’apportent pas grand chose de plus au roman et c’est dommage. L’idée était sympathique mais est mal exploitée.

Note sur l’échelle livresque : 4/10

En lisant ce livre : je me suis terriblement ennuyée