Jeunesse·Coups de coeur

Songe à la douceur, Clémentine Beauvais (2016)

Un énorme coup de coeur !

couv-songe-a-la-douceur-620x987Songe à la douceur est un roman jeunesse en vers libres. J’ai découvert ce livre dans l’émission « La grande librairie » consacrée à la littérature jeunesse. Avant de voir cette émission, J’avais déjà entendu beaucoup de bien de cet auteur et je suis donc contente de l’avoir lu. C’était magique. J’ai adoré son livre. J’aurais pu le lire d’une traite mais j’avais envie de le savourer, j’ai donc pris mon temps et j’ai dégusté chaque passage.

Songe à la douceur est une adaptation du roman de Pouchkine Eugène Onéguine.
Tatiana est une jeune fille passionnée de lecture qui préfère le monde romanesque à la vie. Sa soeur Olga sort avec Léonard qui se fait appeler Lensky, c’est un jeune homme passionné qui fait du Slam. Un jour, celui-ci débarque avec un de ces amis : Eugène, un garçon qui plait beaucoup aux jeunes-filles mais ne s’intéresse pas à elles, ni à l’amour. C’est un garçon mystérieux et sans passion. L’exact opposé de Lensky.
Au début du Roman, nous retrouvons Tatiana et Eugène adultes. Ils se croisent dans le métro. Petit à petit,l’auteur nous livre leur histoire passée et présente.

J’ai beaucoup aimé ce roman pour sa poésie et le style de l’auteur. La plume de Clémentine Beauvais est magnifique et j’imagine que ce roman a demandé beaucoup de travail. les mots sonnent et je pense que pour profiter de toute cette poésie, songe à la douceur devrait être lu à voix haute. D’ailleurs dans l’émission de la grande libraire, une jeune-fille a lu un extrait et c’est ce passage qui m’a fortement donné envie de le lire.
Songe à la douceur aborde de manière très juste la période de l’adolescence et du premier amour mais également l’amour à l’âge adulte. L’auteur livre également différentes façon s d’aborder l’existence, avec passion et fougue par l’intermédiaire du personnage de Lensky et de façon plus pessimiste avec le personnage d’Eugène.

Merci à l’auteur qui m’a donné envie de découvrir l’oeuvre originale de Pouchkine. J’ai également envie de découvrir les autres romans de Clémentine Beauvais. Je suis sous le charme. LISEZ LE ! VITE !

enorme-coup-de-coeur

Mangas/Manhwa

Last notes, Kanako Sakurakouji (2016)

Un manga mystérieux et mystique

Last_Notes_01_JKT2.inddJ’ai beaucoup aimé ce manga pour son côté mystérieux et mystique. Deux frères tiennent une boutique où ils vendent de l’encens. Leur best-seller : un encens qui fait revenir une dernière fois un être cher. Dans la première partie de ce premier tome, nous suivons les aventures d’une actrice. J’ai bien aimé découvrir ce personnage et j’ai hâte d’en savoir un petit peu plus sur son histoire. La seconde partie est consacrée a une jeune fille qui vient de perdre son grand père, le dernier des membres de sa famille. Elle se retrouve seule et livrée à elle-même. Elle va se rendre à la boutique des deux frères et ceux-ci vont la recueillir.

J’ai bien aimé ce manga mais j’ai trouvé un peu étrange de couper si vite la première histoire et de passer directement à cette deuxième jeune fille. Je pense que j’ai été déçue car je commençais à m’attacher à ce personnage et que d’un coup l’auteur passe à tout autre chose. Je suis donc curieuse de connaître la suite de l’histoire et je vais lire les tomes suivants. à noter que c’est une série courte (3 tomes)

Coups de coeur·Jeunesse

Quelqu’un qu’on aime, Séverine Vidal (2015)

Un très beau Road trip inter-générationel

couv-quelquun-quon-aime-620x987Matt est un adolescent qui vient d’apprendre qu’il est le père d’une petite fille de 18 mois. Dixie, la mère de la petite lui apprend qu’elle doit lui confier sa fille Amber car elle a accepté un travail. Matt aurait pu mal le prendre mais il est tout de suite sous le charme de l’enfant dont les petites boucles lui rappellent beaucoup sa mère. Peu avant cette annonce, il avait prévu de partir en road-trip avec son grand-père, sur les traces de Pat Boone, un vieux crooner dont celui-ci est fan. Dans sa jeunesse, il avait suivi le temps d’un été la tournée de son idole. Le grand-père est atteint par la maladie d’alzheimer. Ce voyage a pour but de faire ressurgir des souvenirs du passé pour mieux appréhender la maladie.
Après une discussion avec son grand-père, matt prend la décision de maintenir le voyage et de partir en famille : sa fille, son grand-père et lui même. Deux autres acolytes vont se greffer au voyage et former une nouvelle famille de coeur.

Un très beau roman que j’ai lu en deux soirées ! J’ai adoré le style de l’auteur et je me suis beaucoup attachée aux différents personnages. Chaque chapitre livre le point de vue d’un des personnages. J’aime beaucoup ce type de roman qui donne la parole à tour de rôle à chacun des personnages. Ce type de roman a un nom : Roman Choral.

Un énorme coup de coeur pour ce très beau roman jeunesse que je vous invite à découvrir au plus vite !

enorme-coup-de-coeur

 

Coups de coeur·Mangas/Manhwa

Le maître des livres Tome 7, Umiharu Shinohara

Le maître des livres, une série passionnante.

Si vous n’avez pas encore lu mon article sur le tome 1 du maître des livres, je vous invite à vite le découvrir. Un très beau manga sur la littérature jeunesse et le métier de bibliothécaire.

cvt_le-maitre-des-livres-tome-7-_1686Un tome 7 consacré en grande partie à Mizuho. Nous découvrons qu’elle a une soeur qui lui ressemble beaucoup physiquement mais beaucoup moins en ce qui concerne sa personnalité. Nous faisons sa connaissance par l’intermédiaire de Miyamoto dans des circonstances un peu gênante. Il croit avoir en face de lui Mizuho mais comprend qu’il s’agit en fait de sa soeur et garde un secret pour elle. Malheureusement lors d’une de ses visites à la bibliothèque Mizuho se rend compte que Miyamoto connait sa soeur. Mizuho est amoureuse de Miyamoto mais n’a pas confiance en elle et n’ose pas se déclarer. Sa soeur semble s’intéresser également à Miyamoto.
Au début de ce tome, nous en apprenons également davantage sur une des jeunes filles qui fait partie d’un club et vient faire des lectures aux enfants à la bibliothèque. Sa mère est décédée et était passionnée. Elle adorait faire la lecture aux enfants délaissant parfois sa fille pour cette activité. Celle-ci a donc choisi de faire partie de ce club pour comprendre la passion de sa mère.

J’ai beaucoup aimé cette lecture. à chaque fois que j’ouvre un tome du maître des livres, je suis enchantée étant moi-même bibliothécaire et appréciant la littérature jeunesse. C’est toujours un vrai bonheur d’entrer dans l’univers de la rose tremière et de retrouver les différents personnages qui partage mon univers. Je ne me lasse pas de cette série ! Je sais que beaucoup d’entre vous n’apprécie pas trop les mangas mais cette série vaut vraiment le coup d’oeil et le coup de coeur !

enorme-coup-de-coeur

 

Roman Policier/Thriller

Reflex, Maud Mayeras

Un thriller coup de coeur

maud-mayeras-reflexIris est photographe de scènes de crimes. Elle a perdu son fils Swan 11 ans plus tôt. Malheureusement sa mère n’a plus toute sa tête et Iris est contrainte à un retour au source, dans cette ville qu’elle a fuit suite à la disparition de son fils. Cette ville dans laquelle, elle ne pouvait plus vivre. Ce retour au source va faire ressurgir le passé mais Iris est elle prête à l’affronter ?

Comme vous le savez déjà, je ne suis pas une grande fan de Thriller. Celui-ci m’a été conseillé et j’ai donc eu très envie de le lire parce qu’il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis ! Je ne suis pas déçue du voyage. Bon bien sûr, j’en suis ressortie toute retournée car c’est quand même bien glauque… mais subtil quand même car sinon je n’aurais pas aimé. Je l’ai lu en 3 jours pourtant Reflex est un beau pavé de presque 500 pages. J’ai donc surmonté deux de mes phobbies : Les trhillers et les pavés. Ce qui tend à prouver que Reflex est un chef d’oeuvre et un page-turner, une fois ouvert impossible de le lâcher. L’écriture de Maud Mayeras y est pour beaucoup. J’ai adoré son style. Vous allez donc m’y reprendre. Je pense lire d’autre livres de l’auteur car j’ai beaucoup aimé.

D’habitude, je n’aime pas trop les romans policiers car je devine la fin dès le milieu du livre ou alors je n’y comprends rien et ça m’énerve. Ici, j’ai eu bien des surprises 😉 Merci pour toutes ces émotions.

coup-de-coeur

 

Coups de coeur·Mangas/Manhwa

Père et fils Tome 1, Mi Tagawa (2016)

La naissance d’un père

9782355929526_1_75Dans son manga Père et fils, Mi Tagawa nous livre la naissance d’un père. Torakichi passe sa vie sur les routes, il est herboriste itinérant et ne voit que très rarement son fils, c’est un père absent. Malheureusement un drame survient, son épouse décède et celui-ci prend donc en charge le petit garçon. Plutôt que de renoncer à son métier d’herboriste pour élever son fils, il décide de parcourir les routes avec lui et de l’amener à la rencontre de ses nombreux clients au quatre coins du pays. Sa soeur qui s’est occupée du garçon ne voit pas cette décision d’un très bon oeil.

Ce manga, nous livre la construction d’une relation père-fils mais également la reconstruction suite à la perte d’un être cher. Les deux sujets sont amenés avec pudeur et sans pathos avec legereté et douceur. Douceur qui se retrouve dans les traits de Mi Tagawa, un dessin doux et soigné très agréable.

Père et fils, c’est aussi un guide du parfait herboriste, par l’intermédiaire de Torakichi, nous découvrons les différentes variétés de plantes ainsi que leurs propriétés médicinales.

Un gros coup de coeur pour ce très beau manga. j’ai vais me procurer la suite ! c’est sûr !

enorme-coup-de-coeur

Coups de coeur·Mangas/Manhwa

Le maître des livres Tome 6,Umiharu Shinohara (2014)

Le maître des livres : toujours aussi sympathique.

2017-01-08-18.10.13.jpg.jpegDans ce tome nous en apprenons un peu plus sur le passé de Mikoshiba, notre bibliothécaire taciturne préféré. Il y a tout un passage consacré à la « nullité » en cuisine. Je me suis beaucoup reconnue là-dedans, moi qui un jour avais tenté de faire des cupcakes et lorsque mes amies étaient arrivées, l’une s’était exclamé : « oh super tu as fait des panacottas, j’adore ça. » Imaginez un peu combien les Cupcakes étaient ratés… Si seulement, ça n’avait été qu’en apparence 😉 hihi, enfin ça fait des anecdotes marrantes à raconter sur le blog. Je suis vraiment une quiche en cuisine. J’ai bien aimé car il y a une référence au « quatre filles du docteur March », un de mes livres préférés. D’ailleurs, je l’ai relu et je compte vous en parler bientôt ! le passage en question est celui ou Meg prépare un déjeuner pour sa mère mais que rien n’est mangeable ou buvable. J’ai donc encore passé un très bon moment de lecture avec ce tome 6. j’ai hâte de lire la suite qui m’attend sagement dans ma bibliothèque.

Pour ceux qui ne connaitraient pas encore cette formidable série, je vous conseille de lire mon billet à propos du premier tome par ici. Bonne lecture à vous et à bientôt !

enorme-coup-de-coeur