Bd

Betty Boob, véronique Cazot et Julie Rocheleau

Couv_309136Betty Boob a perdu un sein, Betty Boob rêve, cauchemarde de lui, ce sein perdu. Son compagnon n’accepte pas son nouveau corps, Betty non plus. Elle n’a pas assez d’argent pour s’en offrir un nouveau, alors elle vit avec un seul sein. Et c’est le début de la spirale infernale pour Betty : son compagnon la quitte, elle déprime et perd son travail. Et si finalement toute ces galères marquaient le début d’une nouvelle vie. Un jour, sa perruque s’envole et avec elle Betty vole vers de nouvelles aventures. Et si ce malheur permettait à Betty de trouver le bonheur ?

Betty Boob est une BD sans texte au dessin somptueux. Une histoire qui se passe de mots tellement le dessin raconte bien le destin de cette jeune femme banale qui devient au fil de la BD, une super-héroïne. J’ai adoré le style rétro et les couleurs chatoyantes. Un petit bijoux pour les yeux, mais également pour votre petit coeur qui va palpiter au rythme de cette aventure. Gros coup de coeur pour Betty !!!

enorme-coup-de-coeur

Contemporains

La femme qui ne vieillissait pas, Grégoire Delacourt

41ayPbZb54L._SX195_Rester jeune, n’est-ce pas le rêve de toute femme ? Grégoire Delacourt s’est posé la question et nous livre une réponse qui nous rejouira : si vieillir est difficile, rester jeune toute sa vie l’est tout autant. à l’âge de 30 ans Betty cesse de vieillir. Au début, elle apprécie et puis finalement, ce n’est pas si simple.

Grégoire Delacourt, nous prouve qu’être une femme, n’est pas facile tous les jours ou Quand rester jeune devient une malédiction.

Un conte moderne qui nous fait réfléchir et relativiser sur la peur de vieillir. Un livre qui m’a fait penser à Dorian Gray dans une version féminine. J’adore ce roman d’Oscar Wilde, je ne pouvais donc qu’apprécier une version féminine et au goût du jour (même si selon moi, Dorian Gray est toujours au goût du jour attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Le portrait de Dorian Gray restera mon livre préféré à vie, je pense)
à lire donc, si vous vous trouvez vieille, vous verrez, ça ira mieux après ! Tout n’est finalement qu’une question de point de vue dans la vie.

 

Bd

Le retour à la terre Tome 1 la vraie vie, Jean-Yves Ferry et Manu Larcenet

retouralaterre01.jpgCet été, ce qui prouve que j’ai beaucoup de retard dans mes billets car l’été est maintenant loin !! j’ai décidé d’emprunter quelques BD pour combler mon inculture dans ce domaine.  C’est avec Le retour à la Terre que j’ai commencé mes devoirs de vacances. (Il y en a qui ont des cahiers de vacances, moi, comme je suis bibliothécaire je suis partie avec une caisse de BD, plutôt sympa comme devoir je dois avouer.)
Le retour à la terre, c’est l’histoire d’un couple de citadins qui s’installent à la campagne. Un peu mon histoire en fait 😉 Enfin, j’ai quitté la mer pour la campagne alors c’est peut-être encore plus fou !
Donc revenons à nos moutons, Manu est un dessinateur, Geek qui ne peut pas se passer de son ordinateur, il a du mal avec le patois et l’alcool local. Sa compagne Mariette s’acclimate un peu mieux à ce nouvel environnement.

Ce premier tome nous livre avec beaucoup d’humour, le quotidien et l’acclimatation de nos deux citadins à cette nouvelle vie.
J’ai bien rigolé et bien accroché aux gags, ça sent le vécu.Je vais lire avec plaisir les tomes suivants lors de mes longues soirées d’hiver à la campagne 😉

Bd·Coups de coeur

Les vieux fourneaux, Lupano et Cauuet (2014)

Les essayer, c’est les adopter ♥

97dbbb532638dc1df2acfce8f1f89Sur les conseils d’une amie, bibliothécaire comme moi, j’ai acheté les vieux fourneaux. Excellente idée ! j’ai adoré. Je peux enfin vous dire que j’ai eu un énorme coup de coeur pour une BD pour adulte !
Les vieux fourneaux, c’est l’histoire de 3 papis qui sont amis d’enfances et qui se retrouvent lors de l’enterrement de la femme d’un d’entre eux. Un secret va semer le trouble et nos compères vont se retrouver dans un road trip rocambolesque pour notre plus grand plaisir.

Les vieux fourneaux, c’est des dessins de toute beauté, un scénario génial et des personnages fantasques et fantastiques ! Et puis plein d’humour et d’amitié. Emportée par l’histoire j’ai lu les 4 tomes d’affilés sans pouvoir m’arrêter. J’attends le 5eme avec impatience !!!
coup de coeur

Coups de coeur·Jeunesse

La tête sous l’eau, Olivier Adam (2018)

CVT_La-Tete-Sous-lEau_7949Quand j’ai ouvert « La tête sous l’eau » je m’apprêtais à verser un océan de larmes comme ce fût le cas avec « Je vais bien ne t’en fais pas » du même auteur. Je me suis tellement bien préparée psychologiquement que finalement je n’en ai pas versé une seule (de larme). J’ai passé un excellent moment la tête sous l’eau car une fois ouvert, impossible de le reposer. Trop de suspense les amis !

La tête sous l’eau, c’est l’histoire d’une famille qui en a ras le bol de Paris et qui part vivre en Bretagne. Enfin, ce sont les parents qui décident, car leur deux enfants ne semblent pas partager leur enthousiasme. Plus particulièrement, Léa qui est amoureuse et vit ce départ comme un déchirement. Au fil des pages, le lecteur découvrira des lettres d’amour de cette jeune fille adressé à un destinataire inconnu dont on présume qu’il s’agit de son premier amour laissé à Paris. Jusqu’au jour où Léa disparait. La famille est anéantie. Son frère semble avoir trouvé une échappatoire dans le surf et passe tout son temps libre à écumer les vagues. (bon je ne sais pas si ça se dit comme ça étant donné mes piètres prouesses en surf, voir article précédent)

J’ai adoré la construction de ce roman, l’intrigue entrecoupée par les lettres de Léa donne  de la force au récit et surtout l’envie folle de tourner les pages pour en savoir plus. J’aime beaucoup le style d’Olivier Adam et j’ai pris plaisir à le retrouver. Il s’agit d’un roman jeunesse, mais je vous encourage à le lire pour abolir la frontière entre roman pour ados et roman pour adulte. D’ailleurs, les ados peuvent tout à fait lire je vais bien ne t’en fais pas ! Non mais !!!

C’est un coup de coeur et ma 3eme lecture pour les 1% de Rentrée littéraire

coup-de-coeur

38798366_10216371990323266_162096004236050432_n

 

Bd

Et puis Colette, Mathou et Sophie Henrionnet

et puis coletteUne Bd qui fait sourire, qui met la larme à l’oeil, qui fait rire, et pleurer.

D’abord, j’ai adoré le début parce que pour une fois, le personnage principal est une bibliothécaire. Bon d’accord, elle ne va pas le rester et l’image n’est pas tellement valorisante, mais quand même. Déjà dans un précédent roman Sophie Henrionnet mettait en scène une bibliothécaire et malgré quelques petits points pas trop précis sur le métier, ça m’avait fait chaud au coeur. De toute façon, je pardonne tout à Sophie Henrionnet parce que je suis une fan absolue. Personne ne m’a jamais fait autant pouffé de rire ! Merci.
Je la découvre aujourd’hui sous un jour nouveau puisque Et puis Colette est une BD dans un registre plus dramatique.

Colette vient de perdre sa maman et notre héroïne Anouk (anti-héroïne puisque rien ne lui réussit) sa soeur. Les deux soeurs, s’étaient perdues de vue. Choquée par le décès de sa soeur Anouk l’est encore plus lorsqu’elle apprend que celle-ci lui confie la garde de sa fille Colette 7 ans.
Anouk est une bibliothécaire de 30 ans qui vit en région parisienne et qui passe son temps le nez dans ses bouquins. Elle conseille les clients chez son libraire préféré, sa passion pour les livres est sans limite. L’annonce du décès de sa soeur et l’arrivée dans sa vie de Colette vont bouleverser son existence. Notre jeune femme qui a tendance à se laisser aller, va devoir prendre sa vie en main et se mettre un bon coup de pied aux fesses. Colette est une petite fille très mature pour son âge, mais malicieuse comme une enfant de 7 ans. Une petite fille qui a perdu sa maman à laquelle on ne peut que s’attacher.
J’aime beaucoup les dessins de Mathou qui me font beaucoup rire également. Je trouve cette BD très réussie. (et c’est un immense compliment quand on connaît mon rapport très compliqué à la BD) 

enorme-coup-de-coeur

Classiques

Le bouc-émissaire, Daphné Du Maurier

9782859404512FSPassionnée depuis quelques temps par Daphné Du Maurier, j’ai découvert un peu plus son oeuvre avec le bouc-émissaire, un roman qui met en scène un personnage Anglais, mais dont l’action se situe en France.
John, professeur en vacances en France se questionne sur sa vie qu’il trouve un peu insipide. Dans la rue, un homme l’apostrophe en lui demandant si les affaires se sont bien passées et en l’appelant Jean. Un peu plus tard, il fera la connaissance de son double parfait : Jean de gué. Suite à cette rencontre, les deux hommes partent au restaurant ensemble et boivent plus que de raison. John se réveille seul et dans les habits de Jean de Gué dans une chambre d’hôtel, un homme vient le chercher et lui annonce qu’il est attendu au domaine. John plutôt que de s’expliquer va prendre la place de son sosie qui est comte.

Le bouc-émissaire est un livre que j’ai pris plaisir à lire, malgré quelques longueurs. Dans ce roman Daphné Du Maurier, nous livre le point de vue de John devenu Jean de Gué. Au fil des pages, J’attendais avec impatience le signe qui trahirait John. Je me posais également de nombreuses questions sur le véritable Jean de Gué. Qu’était-il devenu ? Allait-il réapparaître ? (à vous de lire pour le savoir).