Aventure

Vol au dessus de l’Himalaya, Jean-Yves Fredriksen (2018)

Jean-Yves Fredriksen retrace ici son voyage en Parapente au dessus de l’Himalaya.
Jour après jour, il nous livre son quotidien. J’ai bien aimé ce livre. Surtout au début, mais ensuite j’ai trouvé le récit un peu trop répétitif, décollage tous les jours au environ de 10h etc. Après, je ne peux pas en vouloir à Jean-Yves Fredriksen qui décrit parfaitement son quotidien. J’ai trouvé que ça ressemblait un peu trop à un carnet de voyage personnel qu’à un récit de voyage. Outre ce petit bémol, j’ai beaucoup aimé la personnalité de l’auteur et sa vision de la vie, de la famille et du voyage.


Ce livre fait partie de la Sélection du Prix Terres d’ailleurs 2019. C’est un prix qui récompense le meilleur récit de voyage, d’aventures ou d’explorations. Il est organisé par l’association Délires d’encre
Dans le cadre de mon travail, je participe avec un groupe de lecteurs au Prix du public.


Coups de coeur

Cavale ça veut dire s’échapper, Cali (2019)

Cali écrit des chansons qui sont comme des petits romans, qui répandent le bonheur et rendent la vie plus belle. C’est également un chanteur engagé qui parle de sujets plus tristes et plus graves.
En 2018, il publie son premier roman « seuls les enfants savent aimer » un récit intime sur son enfance et la perte de sa maman. Un récit parfois dur, parfois léger et parfois un peu fou à l’image du chanteur.
En 2019, il revient avec « Cavale ça veut dire s’échapper » un roman sur la période de l’adolescence. De l’amitié, de l’amour et de la musique sont les ingrédients de cet excellent second roman que je ne peux que vous recommander.
Un roman beaucoup plus gai et lumineux que le précédent Un roman sur le premier amour et le lycée qui vous rappelleront surement de bons souvenirs de jeunesse. (Pas que j’ai 90 ans, mais quand même, c’est pas tout jeune!) La musique y occupe également une grande place ! et surtout U2 dont Cali est fan.

Cavale ça veut dire s’échapper est un gros coup de coeur. J’attends maintenant le prochain avec impatience et je serai au rendez-vous.

Contemporains

Ma reine de Jean-Baptiste Andrea

En commençant Ma reine, je ne m’attendais à rien. Je savais que le roman avait beaucoup fait parler de lui et qu’il avait reçu le prix Fémnina des lycéens 2017. Comme je sais que les lycéens ont toujours bon goût, je préfère toujours le Goncourt des lycéens au Goncourt tout court, j’avais envie de le lire ! Quelle délicieuse idée car ma reine, c’est un roman unique à l’univers unique écrit par un écrivain au style unique.
Vous mélangez, la route de Cormac MacCarthy, Forest Gump et Marcel Pagnol et vous obtiendrez Ma reine.

Shell est un garçon différent qui vit avec ses parents dans une station service. Un jour, il part dans la garrigue avec son fusil, c’est décidé, il va faire la guerre. Derrière la colline, ce n’est pas la guerre qu’il trouvera, mais une fille. Une fille qui l’acceptera tel qu’il est. Une fille qui existe ? ou peut-être pas ? Mais est-ce vraiment important finalement ?

J’ai eu un énorme coup de coeur pour ce grand « petit » roman. Petit par le nombre de pages, mais intense et émouvant. Merci pour ce beau voyage.

Roman Policier/Thriller

Le saut de l’ange, Lisa Gardner (2017)

Comme vous le savez déjà, je suis loin d’être une experte en roman policier/thriller. Mon avis vaudra donc ce qu’il vaut. J’ai tout de suite adoré l’idée de base de cette histoire : une femme vient d’avoir un accident de voiture, elle est alcoolisé, elle se réveille au fond d’un ravin et cherche Véro, une petite fille. On est tout de suite dans le suspense et la tension. Que s’est-il passé ? qui est cette femme ? Quelle est son histoire ? et surtout où est passée Véro ?

Très vite l’enquête débute et le lecteur aura des réponses à ses nombreuses questions. Le saut de l’ange est un livre qui se lit pour son suspense. J’ai trouvé certaines choses un peu tirées par les cheveux, j’ai failli arrêter ma lecture, mais ma curiosité m’a encouragé à poursuivre. J’ai été happée par cette histoire qui bien qu’elle ne soit pas forcément très réaliste à mes yeux, à le mérite de nous tenir en haleine du début à la fin. Un très bon divertissement.

Blog/Informations

Le billet où je parle de ma disparition du net :-)

Chers lecteurs,

un petit message pour vous parler de ma disparition :

-J’ai été happée par une faille spatio-temporelle, ce qui fait que je n’ai rien posté sur ce blog depuis le 15 avril dernier.*

*la vraie raison, c’est que j’ai regardé la série YOU et ça m’a rendu parano. Je n’osais plus rien poster sur les réseaux… (toi même-tu sais si tu l’as vu, sinon regarde vite!) Et puis, et puis ! l’envie de revenir s’est fait sentir et a été plus forte.

..En fait je n’avais pas vraiment peur, mais ça m’a fait réfléchir sur les réseaux sociaux et sur ma personne. J’avais besoin de prendre un peu de temps pour réfléchir. Je trouve que dans la vie actuelle, nous n’avons plus beaucoup de temps pour nous poser vraiment et réfléchir aux choses importantes pour nous. Enfin je parle pour moi. Peut-être que vous voyez les choses d’un autre oeil.
Je faisais plein de choses, et je me suis rendue compte que je ne prenais pas forcément le temps de réfléchir à ce que je faisais… Ce qui est quand même un peu con ! Donc j’ai fait une petite parenthèse dans ce monde fou… après je dois avouer que vous me manquiez ! Vous êtes la plus belle preuve que les réseaux sociaux ne sont pas peuplés que de psychopathes, mais réservent aussi de très belles rencontres. Et puis surtout, j’ai lu plein de super livres dont il fallait ABSOLUMENT que je vous parle !!!


Cette petite éclipse des réseaux sociaux, me permet de repartir sur de bonnes bases. Je ne dois pas vouloir plaire à tout prix, mais partager ce qui me tient à coeur sans réfléchir si c’est instagramable ou pas 😉

Je vous en parle très vite :

Contemporains·Coups de coeur

Dérangé que je suis, Ali Zamir (2019)

J’avais beaucoup aimé Mon étincelle d’Ali Zamir. J’ai adoré Dérangé que je suis. Ce titre m’a tout de suite plu ! Tout un programme.
Dérangé est un docker et nous savons dès le début que ça va mal finir pour lui. Tout au long du roman, nous attendons donc de savoir le fin mot de l’histoire. Une histoire riche en jeux de mots et mots improbables. Une histoire pleine d’humour. Une histoire unique. Une plume inimitable et reconnaissable entre mille. On ne sait pas où on va, mais on y va avec délice de surprises en surprises. Nous suivons le quotidien dérangé de ce pauvre Docker qui aspirait à la paix et qui se retrouve embringué par les trois P… dans une folle aventure.

Et c’est un gros coup de coeur !!!!