Bd·Jeunesse

Momo, Tome 1 et 2 de Jonathan Garnier et Rony Hotin (2017)

Momo est une petite fille qui vit chez sa grand-mère. Son papa est pêcheur. Il est souvent absent. Dans ce tome 1 et 2, nous suivons la vie de cette petite fille qui s’ennuie, livrée à elle-même et qui ne semble pas avoir d’amis. Des garçons se moquent d’elle. Un peu par hasard, elle va se lier d’amitié avec une jeune-fille qui comme elle s’ennuie dans ce village où rien ne se passe.

J’ai aimé cette petite fille attachante qui n’en fait qu’à ça tête et qui avec ses cheveux courts ressemble un peu à un garçon. 

Une BD qui évoque le thème du Deuil, de l’éloignement (absence du père qui part longtemps en mer)

Le tome 2 est triste, sortez les mouchoirs. Si vous avez envie d’une lecture gaie, je ne vous conseille donc pas de repartir avec Momo sous le bras.

Romans historiques

Au revoir là-haut, Pierre Lemaître (2013)

Au revoir là-hautJe n’invente rien en disant qu’Au revoir là-haut est un excellent roman. Dès les premières pages, je me suis plongée dans cette belle histoire en partie inventée mais, traitant également de faits historiques réels. Dans Au revoir là-haut, Pierre Lemaître raconte les dernières heures de la guerre de 1914-1918 et le destin de trois combattants : Edouard Péricourt, Albert Maillard et Henri D’Aulnay Pradelle. Trois hommes très différents de par leur condition, mais également de par leur caractère. Ces trois hommes sont liés et les chapitres s’enchainent décrivant la vie de chacun.

J’ai beaucoup aimé l’histoire qui lie Albert à Edouard. Je me suis un peu désintéréssée de l’histoire d’Henri. J‘ai donc eu un petit passage à vide à la moitié du livre.  à grand coup de pied au derrière, j’ai réussi à reprendre ma lecture et mon enthousiasme. Cette histoire est tout simplement fantastique et pleine de rebondissements. Je ne peux que vous encourager à passer un moment en compagnie de ces personnages qui vous fera voir la guerre de 14-18 avec un autre regard.
J’ai toujours des coups de coeur pour les personnages hors du commun, si comme moi, vous partagez cette passion, vous allez adorer le Fantasque Edouard.

 

 

 

Coups de coeur·Mangas/Manhwa

Le bonheur c’est simple comme un bento de Yuzu, Aoi Umetero Tome 1 (2018)

Le_bonheur_cest_simple_comme_un_bento_de_yuzu-nobiLe temps, le travail, tout ça, ça me déprimait un peu. J’ai flashé sur ce petit manga. La petite-fille sur la couverture m’a fait sourire et je suis donc repartie avec sous le bras ! Quelle excellente idée. Les bento de Yuzu, c’est le remède anti-déprime, un concentré de bonne-humeur qui fera renaître votre beau sourire, du soleil, une vraie cure de luminothérapie !

Yuzu est une petite fille qui adore cuisiner, mais elle a un pouvoir magique. Elle est capable grâce à sa cuisine de faire renaître des sentiments oubliés. Quand elle rencontre des clients, un petit coup de boule, lui permet d’entrer dans l’esprit de la personne et de lui cuisiner un repas sur mesure. Je sais que dit comme ça, vous allez vous dire ? mais qu’est-ce qu’elle me raconte la joanna ? Je vous promets que c’est super ! Pour finir de vous convaincre, la série ne compte que deux tomes ! ça ne va pas vous ruiner 😉

Je vous conseille d’acheter les deux parce que voilà, le tome 2 manque à ma vie, car comme je ne savais pas trop si j’allais aimé, je n’ai pris que le 1. Une erreur ! J’ai hâte de mettre la main sur le deux.

enorme-coup-de-coeur

la-banane

Contemporains

J’ai perdu Albert, Didier Van Cauwelaert (2018)

jai-perdu-albertQuand un nouveau livre de Didier Van Cauwelaert sort, je saute de joie. à peine acheté, je n’avais qu’une idée en tête : commencer ma lecture.  De retour chez moi, confortablement installée, encore une fois, je n’en ai fait qu’une bouchée. J’ai adoré retrouver mon auteur préféré et j’ai bien aimé ce livre qui m’a fait passé un agréable moment.

J’ai perdu Albert : C’est l’histoire d’une médium qui communique avec Albert Einstein. Un jour, il l’a quitte. Il a migré dans la tête d’un serveur. La célèbre médium est déçue. Quand elle comprend, elle retrouve le jeune homme et se met en tête qu’Albert va finir par revenir. Tout le monde sait que le célèbre scientifique est un coquin donc tout ne va pas se passer comme prévu.

J’ai pris plaisir à retrouver le style de l’auteur ainsi que son sens de l’humour. J’aime aussi le thème du paranormal que l’on retrouve dans nombreux de ses livres. Un très bon moment de lecture. Maintenant je me sens bête de l’avoir lu si vite car il va falloir attendre !!! Heureusement j’ai encore quelques livres de l’auteur que je me réserve en cas d’extrême urgence : Le retour de Jules, un aller-simple, l’apparition, la maison des lumières, les Thomas drimm et Vacances avec un fantôme.

 

 

Mangas/Manhwa

Les nuits d’Aksehir, tome 1, 2 et 3 de Raku Ichikawa

 

Dès les premières pages de ce manga, Ayako se fait kidnapper par un drôle de personnage. Elle va découvrir qu’il s’agit d’un Turc propriétaire d’un restaurant. Sans trop le vouloir, elle va accepter la proposition de travail de celui-ci et devenir serveuse le soir dans son restaurant Turc. Elle va faire la rencontre de son autre employée Zakuro qui comme elle est serveuse, mais également danseuse orientale. Ayako est étudiante dans une école de mode et se demande comment elle va pouvoir concilier ce nouveau travail avec la poursuite de ses études très prenantes.

Un manga qui nous invite à découvrir deux univers : la culture Turque (cuisine, danse traditions,histoire,religion…) et le monde de la mode. Je ne suis pas experte en cuisine turque, j’ai donc pris plaisir à découvrir au fil des pages les différents plats à la carte du restaurant. J’ai également apprécié le personnage de Zakuro qui permet d’aborder les différentes danses Turques traditionnelles et plus modernes.
Comme vous le savez déjà, je suis passionnée de Mode en effet si je n’avais pas été bibliothécaire, j’aurais été Styliste. J’ai commencé des études de stylisme, mais j’ai arrêté. Après pas mal de prises de tête avec la machine à coudre, j’ai décidé que je préférais le monde des livres. Je passais plus de temps à la bibliothèque que dans mes tissus, c’est le destin ! Un peu comme dans ce manga d’ailleurs, car Ayako se fait kidnapper, car elle porte un nazar Boncuk, une amulette turque qui protège du mauvais oeil. Collier offert par une amie et qui lui permet de découvrir une culture très éloignée de la sienne puisqu’elle est japonaise. Un Nazar Boncuk qui modifie sa destinée.

nazark boncuk

 

 

Coups de coeur·Jeunesse

Sirius, Stéphane Servant (2018)

Un roman post-apocalyptique d’enfer !

SiriusJe suis allée au festival du livre de Saint-Orens (31) et j’ai eu la chance de rencontrer Stéphane Servant. Je voulais faire dédicacer un livre pour Rose. D’ailleurs, c’est chose faite ! (La culotte du loup !)

Sur son stand, son livre Sirius m’a tapé dans l’oeil. Je dois dire que c’est un beau pavé ! j’ai peur des pavés ! Quand j’ai vu le thème de ce livre : ma peur m’a quittée : Un roman Post-apocalyptique. Depuis la route, je suis une fan du genre. J’ai donc sauté sur l’occasion et du coup, j’ai eu également droit à ma dédicace.

Sirius, c’est l’histoire de Kid et Avril, le monde tel que nous le connaissons aujourd’hui n’existe plus, ils vivent ensemble dans une cabane. Un jour et dans des circonstances dramatiques, ils doivent la quitter, commence alors un périple vers la montagne. Kid est un petit garçon, Avril une adolescente. Suivez-les dans leurs aventures.

Une fois le livre ouvert impossible de le refermer, dévoré en deux jours, j’ai adoré ! Un gros coup de coeur pour ce roman qui sort des sentiers battus. à lire absolument !

enorme-coup-de-coeur

Classiques·Coups de coeur

La promesse de l’aube, Romain Gary (1960)

la-promesse-de-l-aube-9782070363735_0Je n’avais jamais lu de roman de Romain Gary, j’ai donc commencé par la promesse de l’aube. D’ailleurs maintenant je me dis que ce n’était peut-être pas le choix le plus judicieux, mais c’est fait ! Ce roman est une autobiographie de l’auteur qui parle plus particulièrement de sa relation avec sa mère. J’ai lu ce livre car je souhaitais voir le film qui vient de sortir.
Après avoir lu le livre et vu le film, je peux vous livrer mon ressenti. J’ai bien aimé le film, mais je l’ai trouvé en décalage avec le livre. Le film met trop l’accent sur le côté dramatique à mon gout alors que ce qui m’a plu dans ce livre est justement la légèreté et l’humour de Romain Gary.

La promesse de l’aube est un livre qui m’a totalement happée, une fois la première page lue, impossible de le lâcher. J’ai beaucoup aimé toute la partie sur l’enfance. Il y a des passages très drôles et c’est ce qui m’a le plus plu. Notamment quand il explique qu’il a passé plus de temps à se chercher un pseudonyme d’auteur plutôt que de réellement se consacrer à l’écriture.
J’ai beaucoup aimé le personnage de la mère qui donne tout pour son fils et place en lui de grande espérance. La mère de Romain avait de grandes ambitions pour son fils et ce fils a passé sa vie à essayer d’accomplir ce que voulait sa mère pour lui. Une relation un peu extrême, mais touchante.

coup-de-coeur