Freddie Friday, Eva Rice (2016)

Croire en ses rêves et accomplir ce pour quoi nous sommes fait

Freddie Friday-crg.inddDans l’angleterre de la fin des années 60, Marnie Fitzpatrick est une jeune-fille de ST libby , un collège de filles huppées qui étudient en attendant de se marier. Marnie a une prédisposition naturelle pour les maths mais son beau père, un acteur célèbre est persuadé que la place d’une femme est à la maison auprès de son mari. Le professeur de mathématiques de Marnie : Miss Crewe, l’encourage dans cette voie. Malheureusement entraînée par Rachel potter, une jeune-fille belle et populaire qui souhaite devenir peintre, elle va sécher les cours. Elles boivent et leurs vies respectives vont prendre un tout autre tournant. 
Lors de cette escapade, Marnie va flasher sur un jeune ouvrier.  Une rencontre qui va mêler les destins de ce garçon nommé Freddie à celui de Miss Crewe et Marnie Fitzpatrick. Une rencontre qui va bouleverser la vie de Marnie mais également faire ressurgir les rêves passés de Miss Crewe. 

J’ai beaucoup aimé ce roman autant pour son histoire que pour le style d’écriture de l’auteur. Merci beaucoup pour cette remarquable traduction car comme je l’ai déjà dit, j’ai beaucoup de mal à lire en V.O et préfère largement les versions françaises. Bien souvent les traducteurs sont oubliés et c’est bien dommage car c’est un très beau métier qui devrait être plus reconnu. Merci donc à Martine Leroy-Battistelli pour son travail. Merci également à l’auteur Eva Rice pour ce magnifique roman. Je remercie également les éditions Baker street pour l’envoi et les belles heures de lectures que j’ai passé en compagnie de ce petit bijou. 

J’ai beaucoup aimé le personnage de Miss Crewe et son rôle dans le roman. Son rôle de professeur bienveillant qui pense au bonheur et à l’accomplissement de soi des ados dont elle est en charge. Elle se rendra compte également qu’il n’est jamais trop tard pour prendre son destin à bras le corps.
J’ai également beaucoup aimé le personnage de Marnie, une jeune fille qui se cherche et qui vit son premier amour.
Rachel est également un sacré phénomène. Durant ma lecture, je note souvent des citations. J’en ai donc quelques unes à vous proposer :

Marnie : « Je n’aime pas les beaux garçons …Je crois qu’il sera différent. J’aime bien les gens différents. »
Rachel : « Avant, je pensais comme toi. Et puis, je me suis aperçue que les gens différents n’en savaient pas plus que les autres. à ta place, j’irais droit au but et je m’attaquerais à ceux qui sont beaux.« 

« La solution de tout, dans la vie était simplement de donner l’impression de bien faire ce qu’on faisait et, de la sorte, les autres le croiraient aussi. »

« Le timing : tout , dans la danse comme dans la vie, était une affaire de timing, de calcul, de mesure afin de trouver la réponse exacte. Un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit ! Vous perdez le compte et vous perdez tout. »

« Je me demande combien de fois nous nous habillons pour les autres et pas pour nous-mêmes. »

Un roman plein d’humour mais également de nostalgie qui mêle passé et présent. Eva rice fait passer le lecteur par une palette de sentiments, du rire aux larmes en quelques pages. Un roman qui donne envie de croire en ses rêves et de se faire confiance même si parfois la vie est dure. Il ne faut pas se laisser briser par celle-ci et toujours croire en son destin.

 

 

 

Des livres pour votre été

Ma valise idéale pour vos vacances

valise étéJuillet est là ! l’éternel conflit entre juilletistes et aoutients va débuter ! Rassurez-vous je me tiens en dehors de toutes ces querelles et je vous propose donc une idée qui va tous vous mettre d’accord. C’est bien connu en été une paire de tong, un maillot de bain et des lunettes de soleil sufissent. Votre valise king-size est désespérément vide, je vous propose donc de la remplir de bonnes tranches de rigolades, d’ondes positives et de voyage dans des contrées imaginaires.

 

 

Fous rires garantis

 

l'extraordinaire voyage du fakir qui était coincé dans une armoire Ikéa Romain puértolas

Pour ceux qui ne l’auraient pas encore lu, l’Extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans un armoire Ikéa de Romain Puértolas est la base pour passer de bonnes vacances.
la petite fille qui avait avalé un nuage gros comme la tour eiffel

Vous pouvez également vous procurez la petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour eiffel toujours du même auteur et toujours aussi efficace. Moins drôle (mais drôle quand même) et plus sensible, il faudra peut -être prévoir quelques mouchoirs.
Les deux romans sont disponibles aux éditions Le livre de poche
Argument choc car ils ne vous coûteront pas chers et ne prendront pas trop de place, vous pourrez donc remplir votre valise avec d’autres livres. 🙂
Re-vive l’empereur
 du même auteur est disponible aux éditions Le Dilettante
Il prendra plus de place car c’est un grand format mais vaut vraiment le détour. Romain Puértolas met en scène le retour de Napoléon et la constitution d’une improbable armée pour combattre les m&ms (les méchants musulmans). Vous pourrez donc rire et réfléchir à nos problèmes de sociétés.

 

meme-goes-to-hollywood-9782266253673_0

Faites la connaissance de Mémé cornemuse et partez en Road trip avec elle dans « Mémé goes to hollywood » de Nadine Monfils. Déjanté à souhait !

 

L'accro du shopping attend un bébé

Plus soft et plus Girly mais très drôle également la série de Sophie Kinsella « l’accro du shopping« .


Roman Feel-Good

1540-1La balade des pas perdus de Brooke Davis, mon coup de coeur de la rentrée littéraire. Un roman qui est un peu passé inaperçu mais qui pourrait avoir le succès du « Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire » à découvrir et c’est même mieux !

104206962
Et je danse, aussi d’Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat, un roman feel-good épistolaire qui se lit d’une traite et le sourire aux lèvres.

Voyage dans d’autres univers 

HS_passe_miroirok.inddproduct_9782070661985_244x0

Alors ceux-ci vont prendre beaucoup de place mais vous allez voyager très loin, Un chef d’oeuvre ! à lire :
La passe-miroir tome 1 et tome 2 de Christelle Dabos.

Le tome 1 est disponible en poche chez Gallimard jeunesse et Folio.
les fiancées de l'hiver Christel Daboslesfiancésdel'hiver

Elia la passeuse d'ame de marie vareille

Elia et la passeuse d’âmes de Marie Vareille, parce qu’une dystopie est toujours la bienvenue en vacances et que celle-ci vaut vraiment le coup d’oeil (et le coup de coeur).

 

De belles histoires d’amour et d’amitié

l amour des loving gilles biassette

L’amour des loving de Gilles biassette, parce que l’amour est plus fort
1540-1-2

On dirait nous de Didier Van Cauwelaert, parce qu’il fallait absolument un livre de Didier Van Cauwelaert dans cette sélection et que j’ai eu un coup de coeur pour celui-ci.

96 - LA sixième Corde cover

Si vous partez avec votre liseuse n’oubliez surtout pas La sixième corde de Caroline et Benjamin Karo, un road trip entre mecs aux quatre coins de la France pour le meilleur et pour le pire. Une belle histoire d’amitié.

Les Classiques

vieil homme et la merLe vieil homme et la mer d’Ernest Hemingway, que vous partiez à la mer ou non, j’aime beaucoup ce classique

La crique du Français de Daphné Du maurier, une belle histoire d’aventure et d’amour

comme un roman Pennac Daniel

Comme un Roman de Daniel Pennac, un essai qui se lit comme un roman

Elia la passeuse d’âmes, Marie Vareille (2016)

Elia, une anti-héros comme je les aime !

Souvenez-vous, je suis déjà une grande fan de Marie Vareille. L’année dernière, nous étions toutes deux lectrices Charleston. Elle m’avait très gentiment offert son livre ma vie, mon ex et autres calamités que j’avais dévoré et adoré à la folie. J’ai également eu un coup de coeur pour Je peux très bien me passer de toi. C’est donc tout naturellement que lorsque j’ai appris la sortie de son nouveau livre, j’ai tout de suite voulu en savoir plus (curiosité maladive oblige !). En souvenir de notre année Charleston, Marie a eu la gentillesse de m’envoyer son dernier née. Si tu passes par là Marie, je tiens donc à te remercier x1000 pour ce magnifique cadeau. 
Elia la passeuse d'ame de marie vareilleAvec La passeuse d’âme, l’auteur s’essaie à un nouveau genre : le roman jeunesse et plus particulièrement la Dystopie. J’apprécie beaucoup ces univers. j’ai dévoré Hunger games, Divergent, j’ai également adoré la série Délirium. Je suis une grande admiratrice de ce fantastique roman qu’est « Le passeur » de Lois Lowry souvent imité mais jamais égalé. Je dois vous dire, que le premier tome de la série de Marie Vareille m’a fait penser à ce livre que j’affectionne particulièrement. J’ai donc passé un très agréable moment de lecture.

2016-06-13-15.02.22.jpg.jpegDans ce premier tome, nous faisons la connaissance d’Elia , une jeune fille qui vit dans l’une des castes les plus privilégiée de ce monde dystopique. Elia est passeuse d’âme, malheureusement un jour tout va basculer. Elle va être obligée de fuir aux confins de cet univers et se retrouve propulsée dans une des castes les plus défavorisée. Son père lui donne le nom d’une personne qu’elle doit retrouver là-bas. Elia se pose donc de nombreuses questions sur son père, sur cette personne mais également sur sa nouvelle vie et sur ce monde dans lequel elle vit. Une quête identitaire pour Elia mais également les prémices d’une quête plus grande : celle de la liberté et de la justice pour tous.

Le personnage d’Elia m’a séduite pour sa particularité physique : elle est rousse et petite. J’ai bien aimé ce personnage atypique autant physiquement que psychologiquement. C’est une jeune-fille, un peu mal dans sa peau qui ne trouve pas sa place dans ce monde. Je pense que de nombreux ados vont se retrouver dans ce personnage et prendront plaisir à lire ce livre. Un roman qui comme celui de Lois Lowry nous porte plus par ses personnages que par la construction d’un univers dystopique complexe. Une dystopie poétique , à lire d’urgence et à consommer sans modération. J’attends la suite avec impatience. 

Une coup de coeur pour ce premier tome qui une fois commencé est impossible à lâcher. Addictif !

96 (la sixième corde), Caroline et Benjamin Karo

Parfois des auteurs prennent contact avec moi pour que je leur donne mon avis sur leur roman. Souvent, je ne réponds pas parce que c’est du copier/coller et qu’ils envoient le même message à quinze blogueurs en même temps. J’ai même eu des demandes pour lire des romans policiers et thriller alors que c’est écrit noir sur blanc dans ma présentation que je n’en lis jamais !

L’autre jour, Benjamin Karo m’a donc contacté pour lire son roman, et depuis, nous avons beaucoup échangé. S’il avait bien compris à quel point je pouvais être débordée, Il ne pouvait pas savoir, qu’en plus de la lecture, j’ai  : un travail à chercher, une petite fille à aimer, un mari à chérir et un roman à écrire . Simplement il m’a parlé d’amour et de sincérité et vous qui me suivez, vous savez qu’à la vue du mot Amour mon petit coeur s’emballe et ne fait qu’un tour. Son message plein d’humour m’a convaincu qu’il fallait que je lise ce roman. Il y a des rendez-vous qu’il ne faut pas manquer et celui-ci en faisait partie.

Je tiens donc à remercier Benjamin et sa soeur Caroline  pour cette magnifique lecture mais également pour les échanges qui ont suivi pour discuter en détail de ce beau projet. le roman est disponible sur Amazon en cliquant ici mais sortira très bientôt dans une grande maison d’édition. L’auteur me l’a gentiment envoyé en EPUB seul format accepté par ma liseuse de l’âge des dinosaures. (Si KOBO passe par-là, je veux bien une KOBO-GLOW gratuite. ah! c’est beau de rêver)
J’ai glané l’information comme quoi, les auteurs travailleraient par ailleurs,  déjà, sur une adaptation cinématographique du roman. affaire à suivre donc.

96 - LA sixième Corde coverL’histoire :
Arnaud vît à Londres, compositeur de musiques pour le cinéma, il est amoureux d’Emma. Ensemble, ils souhaitent se marier. Pour être sûrs de ce choix et faire table-rase du passé, ils se lancent chacun de leur côté le défi de revoir leurs exs.

Un voyage plein d’humour, les vannes fusent et les quatre copains n’en sont pas avares. Ils se connaissent depuis le lycée. Vincent, un incorrigible séducteur qui a la classe et le porte-monnaie bien rempli finance le voyage. Eni, Sosie d’un célèbre footballeur s’acharne depuis des années à trouver une idée lumineuse de business et dilapide la fortune de Vincent. Romain travaille dans un bureau d’étude et n’est pas doué pour séduire les femmes. Au volant d »une BM série 1, d’Aix à Paris en passant par Lyon et même en Ardèche, les quatre copains vont s’en donner à coeur joie : de bars en restaurants, de verres en verres (ou de cuites en cuites), de rencontres en retrouvailles et donc de femmes en femmes.
Un incroyable Road-trip qui les conduira aux quatre coins de la France mais bien plus loin encore dans les méandres des sentiments humains. Une belle histoire d’amitié et d’amour au pluriel.

J’ai beaucoup aimé l’idée de ce roman : la confrontation avec des exs pour savoir si tout est bien de l’histoire ancienne. Il y a de nombreux dialogues, ce qui rend le roman très vivant et dynamique. ça parle de foot, de musiques aussi (J-J Goldman et maître GIMS), d’amitié et d’amour. C’est frais et ça se lit vite. Un bon moment de lecture.On reste sur sa faim, mais rassurez-vous une suite est prévue, j’ai donc hâte de la lire.

Le seul petit truc que je n’ai pas trop aimé c’est le côté macho qui est induit par Vincent le séducteur mais bon, on connait tous un Vincent et on est toujours prête à pardonner sauf quand on est la victime de celui-ci. là c’est moins drôle.

Bons baisers de Mesménie,

Un très bon roman Feel-good !

couvertureVous ne connaissez pas encore les romans feel-good? Il s’agit de ces romans qui font rire et qui font du bien au moral. Bon baisers de Mesménie en fait partie. J’ai adoré et je vous en parle tout de suite !

J’ai reçu ce livre dans le cadre de la dernière masse critique organisé par Babelio. Je remercie donc Babelio, Les éditions Autrement ainsi que l’auteur Fabienne Betting pour cet envoi.

Bons baisers de Mesménie, c’est l’histoire d’un mec qui foire sa vie. Ancien étudiant en Mesmène : langue choisi à la fac car la prof était canon  mais qui n’a jamais fini son année car il s’est pris un vent par celle-ci. Sa mère lui a conseillé de consulter quelqu’un car il ne se remettait pas de cette déception amoureuse. Le psychologue n’a pas été d’un grand secours, après ses consultations sa secrétaire s’est avérée plus à l’écoute. Notre ex-étudiant s’est donc mis en couple avec elle. Sans diplôme en poche, il travaille donc à Macdo mais consulte tous les jours les petites annonces pour se trouver un meilleur avenir. à deux heures du matin, il tombe sur une petite annonce qui attire toute son attention : traducteur de Mesmène. Le lendemain, il appelle et tombe sur un homme au drôle d’accent qui lui demande de traduire un manuscrit contre deux mille euros, une aubaine pour lui. Il se lance donc dans la traduction de ce roman mais le résultat est très approximatif. Le commanditaire semble pressé, Thomas se dépêche donc de tout traduire en arrangeant les passages qu’il ne trouve pas à son goût où qu’il n’est pas capable de traduire.

Bon baisers de MesménieJ’ai beaucoup ri à la lecture de ce livre fort sympathique. C’est le premier roman de
l’auteur et sûrement pas le dernier. C’est très bien écrit et très drôle.
Il y a des passages où le traducteur nous livre sa traduction. Nous suivons donc au fil du roman l’écriture de cette traduction, l’auteur nous offre un roman dans le roman.  Il y a des tas de péripéties et des rebondissements, impossible de lâcher ce livre une fois commencé, à fond dedans de la première à la dernière page pour une folle aventure. J’ai adoré et je recommande ce livre chaudement et chaud devant. Un livre qui se lit avec le sourire. Un vrai Feel-good book comme on les aime ! Un énormissime coup de coeur pour la Mesménie

Enfant, je me souviens… Nouvelles Unicef

L’autre jour, j’ai fait une Bonne action

Enfant-je-me-souviensJ’ai acheté un recueil de nouvelles pour soutenir l’UNICEF. Deux auteurs que j’adore ont participé à cet exercice : Didier Van Cauwelaert et Romain Puértolas. Bien entendu d’autres grands noms sont présents et j’ai découvert des auteurs que je n’ai pas encore lu et que j’ai maintenant très envie de lire. En tenant ces propos, je pense notamment à Alain Mabanckou. J’ai adoré son histoire !
Des grands noms de la littérature mais pas que. En effet le chanteur Matthieu Chedid et le rappeur Oxmo Puccino font partie de l’aventure.  Je vous invite donc à faire vous aussi une B.A (bonne action) et vous procurez ce recueil de nouvelle qui a pour thème l’enfance.

Pour Agnès Abécassis, les livres peuvent sauver des vies. Isabelle Autissier, nous donne à lire une aventure sur la liberté de l’enfance et l’importance de la confiance des parents. Laurent Binet conte une enfance entre deux, et dresse un portrait de la jeunesse des quartiers. Didier Van Cauwelaert nous propose une rencontre avec un acteur. Maxime Chattam livre le portrait de son grand père et son amour pour la lecture et les livres. Matthieu Chedid nous conseille d’être et d’oublier le paraître. Philippe Claudel est parti dans un délire étrange mais j’ai bien aimé. Jacques Expert nous raconte  l’été d’un enfant avec un célèbre chanteur. Jean-louis fournier nous explique sa découverte des mots. Hélène Grémillon s’intéresse à la face-cachée d’Audrey hepburn et son soutien à l’UNICEF. Philippe Grimbert livre une enfance en chanson. Alain Mabanckou, nous livre un conte (une légende) sur son grand père. Oxmo Puccino nous fait part de son évasion du quartier par l’intermédiaire d’un film très célèbre.Romain Puértolas nous fait rire mais à la fin quand on voit où il veut en venir on rit jaune.Tatiana de Rosnay aborde la crainte d’une élève qui doit donner une lettre à sa mère. Eric Emmanuel Schmittt nous prouve que l’or n’est pas toujours là où l’on croit.Sigolène Vinson nous fait partir à l’aventure.

 

 

 

TTT Top Ten Tuesday-Les 10 raisons qui font que vous préférez les livres papiers aux ebooks

TTT Top ten tuesday
Initialement proposé par The broke and the bookish et repris en Français par Iani. Désormais ce chouette rendez-vous est organisé par Frogzine.

Aujourd’hui le thème proposé est :
Les 10 raisons qui font que vous préférez les livres papiers aux ebooks

ebookJe dois préciser que je lis beaucoup sur liseuse pour différentes raisons :
-On peut lire à une main. Ceux qui ont déjà essayé de lire un livre à une main ne pourront pas nier cet argument imparable que seul permet la liseuse (ou alors qu’on me donne la technique.)
-Il y a de nombreux livres gratuits et libres de droits. Je pense notamment à tous les romans passés dans le domaine public. J’ai lu de nombreux livres de Maupassant, la comtesse de Segur et bien d’autres par cet intermédiaire.
-Il y a souvent des opérations sur le Kobo Store qui permettent d’avoir des livres à des prix défiants toutes concurrences.
-Quand on part en vacances, la valise n’est pas pleine à craquer de livres.

Je dois cependant vous faire un aveux, je préfère lire les livres au format papier et vous allez donc maintenant savoir pourquoi :

J’aime toucher les livres
J’adore snifer les livres. Je suis fan de l’odeur des livres. J’ai même acheté une bougie parfum OLD BOOK sur etsy mais j’avoue que c’était un peu une arnaque rien ne vaut un vrai livre. 
J’aime aussi les jolies couvertures même si on dit « don’t judge the book by the coover », c’est toujours plus fort que moi, j’ai des yeux.
J’adore voir les pages défiler. Je trouve que sur la liseuse ce n’est pas la même sensation. On quantifie moins notre avancée dans le livre.picsou piscine de pièces
J’espère avoir un jour une pièce dédiée à mes livres. Un peu comme Picsou et sa piscine pleine de pièces. Je plongerais moi aussi dans les livres. Bon, par contre je ne me les jèterai pas dessus car ça risquerait de faire mal. C’est plus classe de collectionner des livres papiers que des ebooks (un argument purement décoratif je l’admets)
J’apprécie aller en librairie ou à la bibliothèque et choisir mes livres. J’ai l’impression de faire une chasse au trésor. C’est quand même moins jouissif de choisir des livres en ligne. 

Et vous, plutôt Ebooks ? ou papier?