Coups de coeur·développement personnel·Feel-Good·Jeunesse

Pollyanna, Eleanor H. Porter

Jouons tous au jeu du Bonheur !

Après avoir lu le magnifique billet de ma copine les petites lectures de Scarlett, j’avais très envie de lire Pollyanna. Contrairement à celle-ci je ne connaissais pas du tout le dessin-animé tiré de ce roman, ni d’ailleurs le roman lui même. Je l’ai découvert par l’intermédiaire de son blog et je dois avouer que sans elle, je serai passé à côté d’un très beau moment de lecture. Merci.Pollyanna-eleanor H Porter.jpg

Suite au décès de son père, la petite Pollyanna est envoyé chez sa tante. Une femme aigrie qui ne voit pas la venue de sa nièce d’un très bon oeil. Elle ne voit pas l’intérêt d’accueillir l’enfant elle-même et envoie donc sa bonne à la gare à sa place. La jeune fille va donc prendre la bonne pour sa tante. Celle-ci dissipera bien vite le malentendu. Sa tante ne lui réserve pas un très bon accueil et lui offre la chambre sous les combles, la moins agréable de la maison. Plutôt que de prendre la mouche, la fillette se réjouit de la vue qu’offre celle-ci. Pollyanna se réjouit toujours de tout. Son père lui a appris à jouer à un jeu qu’il nomme le jeu du bonheur. Très vite, la petite fille va lier des amitiés avec le voisinage et tout le monde jouera au jeu du bonheur. Fini la morosité, Pollyanna donne à voir le bon côté des choses plutôt que de se focaliser sur ce qui ne va pas. Malheureusement quand tout ira pour le mieux pour tout le monde, un autre drame va survenir dans la vie de Pollyanna. Saura-t-elle continuer à jouer au jeu du bonheur ?

Pollyanna est selon moi, un indispensable à lire ! Un livre qui donne le sourire mais pas seulement, un livre qui fait réfléchir sur notre vision de la vie. Et si nous aussi, nous cessions de nous plaindre pour un rien ? Un livre qui donne envie de jouer au jeu du bonheur avec Pollyanna.

J’ai donc eu un énorme COUP DE COEUR !

enorme-coup-de-coeur

Chick-lit·Coups de coeur·Feel-Good

Là où tu iras, j’irai, Marie Vareille (2017)

La dernière merveille de Marie Vareille 😉

Marie elà où tu iras j'irait moi, c’est toute une histoire d’amour. J’ai fait sa connaissance durant mon année Charleston. Pour ceux qui ne sont pas au courant, j’ai été lectrice Charleston en 2015 en même temps que Marie Vareille. Elle m’a gentiment envoyé son premier roman et ce fût le coup de foudre. la grosse rigolade tout le long, depuis je suis fan ! la pauvre, elle doit en avoir marre de moi, je suis une vraie groupie hi hi
« Elle ne vit que pour marie, elle l’a dans la peau » (si ça ne vous dit rien, c’est normal, sauf si comme moi vous avez vu 40 fois le film Mary à tout prix et qu’il vous fait toujours autant rire)

J’ai donc dévoré : je peux très bien me passer de toi et son Génialissime roman jeunesse : « Elia et la passeuse d’âme » dont j’attend la suite avec impatience. Quand j’ai appris qu’un nouveau roman sortait, je l’ai précommandé ! et je l’attendais avec la bouche en coeur. j’ai compté les jours. Si, si !

Bon maintenant je suis maline, je l’ai lu, je l’ai dévoré et maintenant je suis comme après une gueule de bois, je ne m’en remets pas ! il va falloir attendre le prochain ! Enfin tout ça pour vous dire qu’il est TOPISSIME.

là où tu iras j’irai, c’est l’histoire de Zoe qui a une peur bleue de l’engagement et surtout déteste les enfants. Elle ne souhaite pas en avoir et quitte donc son compagnon. Elle se retrouve par une succession de hasard et de mésaventures Nounou, job pas du tout fait pour elle. Une nounou totalement improbable mais qui finalement saura prendre sa place au sein de cette famille.
Un très beau roman feel-good qui se dévore ! J’ai adoré 🙂 et c’est un gros coup de coeur. 

enorme-coup-de-coeur

Coups de coeur·Jeunesse

De si beaux cheveux, Gwladys constant (2016)

Intense et à lire !

De si beaux cheveux Gwladys constantJe cherchais un livre pas trop long à lire pour les jeunes qui sont effrayés par les gros pavés. Je suis donc tombé sur ce tout petit livre, minuscule, rikiki. J’ai plaisanté en disant que c’était un livre qui se lisait au toilette… Finalement je retire toutes ces paroles et mes aprioris car ce livre, c’est une grosse claque. Un livre à lire A.B.S.O.L.U.M.E.N.T et qui prouve que quelques mots valent parfois mieux qu’un long discours. J’ai A.D.O.R.E.
Un livre sur la difficulté d’être une femme. Que l’on soit moche, grosse ou même belle : être une femme est un combat de tous les instants. Quand on est une femme, tout sera toujours plus dûr. Ce livre est donc un livre féministe. C’est également un regard sur notre époque.

Je découvrais cette collection et je compte lire d’autre titres car j’ai beaucoup aimé.

enorme-coup-de-coeur

Contemporains

Danser au bord de l’abîme, Grégoire Delacourt (2017)

danser au bord de l'abîme

Après avoir beaucoup aimé La première chose qu’on regarde, je me suis lancée dans la lecture de Danser au bord de l’abîme, le petit dernier De Grégoire Delacourt.

L’auteur dresse le portrait d’une femme qui est heureuse dans la vie et qui aime son mari et ses enfants mais qui un beau jour a un coup de foudre pour un homme dans une brasserie.

Un roman qui fait se poser des questions sur l’amour et le désir. L’auteur nous livre une vision des choses. J’ai apprécié son point de vue. Il met en scène un personnage féminin et est très juste dans ses propos. Le regard des autres vis à vis des femmes et le fait qu’elles soient toujours durement jugées quand elles décident de quitter leur mari. Un homme ne subit pas ce genre de comportement ou avec moins de violence. La mère de l’héroïne est très dure avec sa fille. Les enfants ne comprennent pas non plus le départ de leur mère malgré les explications. J’ai eu de la peine pour cette femme mais également pour le fait qu’on pardonne plus facilement les écarts d’un homme que ceux d’une femme. Peu après son départ son mari se met en couple avec une jeune femme et ne subit pas autant de commentaire.

J’ai beaucoup aimé la première partie de ce livre, un peu moins la seconde (un peu comme ce fût le cas pour « la première chose qu’on regarde ».) J’ai eu du mal à me remettre du choc. Si vous le lisez, ou l’avez lu, vous comprendrez. Préparez les mouchoirs. Et pas juste un paquet !

Mangas/Manhwa

Silent voice, Oima Yoshitoki (2013)

Un manga à dévorer !

Pour les mangas, c’est comme pour les séries TV, j’aime bien prendre mon temps, grappiller un épisode par-ci par-là. Quand j’ai commencé Silent voice, j’ai été tout de suite happée par l’histoire. Je ne pouvais pas lacher cette série. Silent voice est un véritable page-turner.

Silent voice est souvent décrit comme un manga sur le handicap et plus particulièrement la surdité. C’est un univers que je connais mal, j’avais peur que ça tombe dans le cliché mais ce n’est pas du tout le cas. Les personnages ne sont pas du tout stéréotypés et réservent pleins de surprises.

Au début de ce manga, Shoa est un vrai petit con à qui on donnerait bien des giffles. Le genre de garçon que j’ai toujours détesté à l’école. Celui qui se croit le meilleur et se moque de tout le monde et plus particulièrement des faibles. Shoko, une jeune fille sourde vient d’arriver dans son école et est sa nouvelle victime. La pauvre jeune fille est victime de brimades et devient le bouc-émissaire de la classe.

Un très beau manga sur le thème de la différence mais également sur le harcèlement scolaire. Une belle leçon de vie à mettre entre vos petites mains et surtout à conseiller à nos ados !

à noter que c’est une série terminée (7 tomes)

enorme-coup-de-coeur

Contemporains

La première chose qu’on regarde, Grégoire Delacourt (2013)

Que feriez-vous si votre acteur préféré venait frapper à votre porte ?

la première chose qu'on regarde delacourtAprès avoir lu la liste de mes envies de cet auteur, je n’avais vraiment pas envie de me replonger dans un de ces livres. C’est un article de Scarlett sur son nouveau roman qui m’a donné envie de reconsidérer la question. Un article de scarlett mais également un concours de circonstance qui a fait que je me suis retrouvée avec « la première chose qu’on regarde » entre les mains à la bibliothèque. La quatrième de couverture m’a intrigué. Je suis donc repartie avec mon livre sous le bras et je l’ai dévoré en deux soirées. « La première chose qu’on regarde aborde » un sujet qu’on a tous évoqué une fois dans sa vie avec son amoureux ou tout simplement avec des amis :
-Que feriez-vous si une actrice(un acteur) venait frapper à votre porte ?
En l’occurence, il s’agit de Scarlett Johansson qui débarque dans la vie d’Arthur Dreyfuss, un jeune garagiste. Un jour, celle-ci vient frapper à sa porte. Arthur pense tout de suite que celle-ci est en panne et a besoin d’un garagiste mais sa visite est tout autre. En effet Scarlett est une accidenté mais une accidenté de la vie. Arthur Dreyfuss lui aussi a son lot de casseroles à traîner.

L’auteur joue avec le lecteur et livre plein de surprises. J’ai beaucoup aimé cette lecture pour son côté inattendu. Bon par contre la fin… franchement ceux qui l’ont lu comprendront. J’ai très envie de découvrir d’autres romans de l’auteur. Finalement comme on dit : il y’a que les cons qui changent pas d’avis.

Rose lit

Rose lit : Les livres à rabats #2 Qu’y a-t-il dans ta couche ?Guido Van Genechten

rose-lit_svg

Souvenez-vous, je vous disais il y a quelques temps que les livres à rabats avaient beaucoup de succès auprès des bébés. Vous pouvez retrouver l’article par ici. Je reviens donc vous parler d’un livre que je trouve génial et que Rose adore ! 

Qu'y a-t-il dans ta couche ?L’histoire est simple : Bébé Souris est très curieuse ! tellement curieuse qu’elle va inspecter les couches de ses amis : le cheval, le chien, le cochon, la vache, le lapin. L’enfant est donc invité à inspecter le contenu des différentes couches avec notre héroïne. Les couches sont toutes identiques, blanche avec des petits coeur roses et facilement repérable, l’enfant comprend très vite le principe de ce livre.

IMG_0180IMG_0175

Un livre plein d’humour qui donne le sourire sur un sujet important : l’apprentissage de la propreté.