Bd

Avni, Romain Pujol et Vincent Caut Tome 1

Avni, animal non identifié, est une BD jeunesse (collection BDKID) à lire à partir de 6 ans initialement publié dans la revue j’aime lire !
Dans cette BD pleine de jolies couleurs, nous suivons le quotidien d’AVNI à l’école. Dans ce premier tome, ses camarades de classes se demandent tous quel animal il est. Au fil des pages, vous le découvrirez ou peut-être pas mais Est-ce vraiment important? En tout cas une chose est sûre, Avni c’est une belle histoire d’amitié et de tolérance avec de l’humour à chaque page. Un cocktail qui avait tout pour me plaire. Je n’ai pas 6 ans, mais le temps d’une BD, c’était tout comme. J’ai adoré !

Bd

Tu mourras moins bête, Marion Montaigne (2012)

Tu mourras moins bête, c’est une BD scientifique et humoristique qui se propose de vous enlever de la tête quelques fausses idées véhiculées par les films.

à la base Tu mourras moins bête est un blog, c’est devenue une BD et c’est maintenant également une série animée que vous connaissez peut-être ?

Si vous avez toujours voulu savoir s’il était possible de rétrécir les gosses comme dans « Chéri j’ai rétréci les gosses » ou encore pourquoi les sabres lasers n’existaient pas encore ? ce livre est fait pour vous !

J’ai bien aimé l’histoire de l’avion. Souvent en avion, je me suis demandée pourquoi on n’avait pas tous un parachute en cas de problème et seulement des gilets de sauvetages. Si vous aussi, vous êtes curieux 😉 plongez vous dans cette BD super sympa, professeur moustache vous remettra les idées en place. C’est ludique et plein d’humour, et en plus on mourra moins bête, alors pourquoi s’en priver. Je lirai avec plaisir les tomes suivants !

Album pour enfants

Ces livres que Rose m’a appris à aimer #1

Comme vous le savez, je suis bibliothécaire. Il m’arrive donc de ramener (fort souvent!) des livres à la maison pour Rose, ma fille de 4 ans. Parfois, elle adore, parfois je fais mauvaise pioche et repars avec mon sac de livres l’âme en peine.

De temps en temps, elle vient me rendre une petite visite au travail pour son plus grand plaisir et le mien. Et là, c’est le drame, elle choisit des livres qui ne me plaisent pas du tout.
Aujourd’hui, je trouvais marrant de vous les présenter dans un article.

Le message de ce livre est très interessant, il aborde les thèmes de la différence, de la guerre et de la paix. Malheureusement je n’accroche pas du tout aux illustrations. Rose adore, nous l’avons lu des dizaines de fois ! Ce qui lui plait, ce sont les petits détails.

Hervé Tullet est un Auteur très célèbre et très apprécié pourtant je n’accroche pas du tout à son style. Les enfants sont fans et adorent. Le concept : un livre interactif où le lecteur fait des sons et est le véritable acteur (personnage du livre). Le livre s’adresse à vous et vous dit quoi faire. Ici en l’occurrence, des sons.
Un livre que Rose m’a appris à aimer ! la première lecture fut une torture, mais j’adore la voir se l’approprier et faire des petits Oh et des grand Ah ! Un très bon moment de complicité Mère-fille autour de ce livre.

Et vous ? Des livres que vous n’aimez pas et que vos enfants adorent ?

Jeunesse·Science-fiction

Cogito, Victor Dixen

Commencé pendant mes vacances avec beaucoup d’enthousiasme, j’ai eu un peu de mal à me replonger dans l’ambiance de Cogito. J’ai failli abandonné ma lecture, mais finalement qu’est-ce que j’aurais mal fait ! J’ai beaucoup aimé cette lecture.

Dans Cogito, Victor Dixen nous propulse dans un monde peut-être pas si lointain ou les I.A, les intelligences artificielles remplacent l’homme dans bien des domaines. Malheureusement, des hommes sont encore obligés de passer après les I.A pour faire le sale boulot. C’est le cas du père de l’héroïne de ce roman qui travaille pour HYGéa une intelligence artificielle qui gère le nettoyage de la ville. La où les machines ne peuvent pas intervenir, les hommes sont encore utiles. Roxane, notre héroïne une adolescente de dix-huit ans voit son père comme un déchet de la société. Elle essaie de s’en sortir comme elle peut. Elle fait partie d’un gang de filles : les clébardes. Un jour, elle est sélectionnée pour obtenir une bourse dans le but de passer son bac à l’aide de la programmation neuronale. Les stagiaires sont envoyés sur une île, des neurobots vont leur être injectés dans leurs cerveaux dans le but de les programmer pour réussir le bac. Et malheureusement bien évidement tout ne va pas se passer comme prévu.

Cogito fait référence à la célèbre phrase Cogito ergo sum (Je pense donc je suis) du Philosophe René Descartes. Dans ce roman il est donc question de philosophie et de réflexions. Réflexions générales sur la vie et plus particulièrement réflexions sur les I.A et la différence entre les humains et les machines.
J’ai beaucoup aimé apprendre des choses sur les I.A, ce n’est pas un documentaire bien sur mais l’auteur distille de nombreuses informations sur le sujet. Ce roman m’a donné envie de me documenter davantage sur ce thème.


J’ai également beaucoup aimé, le fait que l’auteur aborde la question des I.A d’un point de vue philosophie et qu’il intègre des concepts philosophiques à son récit.
Cogito est donc un coup de coeur pour toutes ces bonnes raisons.