Contemporains·Romance

Les jours de ton absence, Rosie Walsh (2018)

51h1Tr3JLuL._SX195_.jpgSarah vient de divorcer, quand elle rencontre Eddie, c’est une évidence entre eux. Ensemble, ils passent sept jours de bonheur absolu. Eddie quitte Sarah à contre-coeur pour un voyage prévu avant leur rencontre. Suite à cette séparation, il disparait mystérieusement. Sarah persuadée qu’une histoire entre eux est possible va tout faire pour le retrouver, mais Eddie ne va pas donner signe de vie.

J’ai beaucoup aimé ce roman pour son suspense maintenu jusqu’à la dernière page. L’auteur joue avec nous et notre envie de savoir le fin mot de cette affaire. Au fil des pages, vous découvrirez pourquoi Eddie a disparu. C’est tout l’intérêt de ce roman. L’histoire est bien menée, mais il y a un petit mais qui fait que ce n’est pas un coup de coeur. Je n’ai pas trop apprécié le personnage de Sarah que j’ai trouvé froid, il manquait un petit grain de sel pour rendre ce personnage plus attachant. Par contre, j’ai bien aimé Eddie, un homme simple au grand coeur, un homme qu’on a envie d’aimer.

Un roman intéressant que j’ai pris plaisir à découvrir et que j’ai lu très rapidement pour connaître la fin. Contrairement à la pub en jaune sur le livre, je ne trouve pas que ce soit un livre à déguster, mais plutôt un livre à dévorer.

Contemporains·Coups de coeur

La femme de nos vies, Didier Van Cauwelaert (2013)

Un Roman Sympa sur un Sujet un peu moins Sympa

la femme de nos vies didier van cauwelaertGenre littéraire : Roman Contemporain

Thèmes abordés : Nazisme, Nazis, Hitler, Amour, Amitié, image, réputation

Histoire : Sous l’allemagne nazi, Jurgen Bolt est un enfant qui n’a pas su trouvé sa place au sein de sa famille. Il est vite catalogué d’attardé mental par ceux-ci. Cet incapable va tout de même se révéler utile à la famille quand celle-ci le vendra aux nazis. Il partira donc dans un camps en compagnie d’autres malades mentaux, juifs et épileptiques.

C’est dans ce camp qu’il rencontrera David Rosfeld, juif et fils d’une brillante chercheuse. David est vite repéré par une femme Ilsa Schaffner qui crée une école de surdoués. David ne voulant pas révéler les théories de sa mère demandera à son ami Jurgen Bolt de prendre sa place. Le plan marchera à la perfection.

L’action principale du livre, se situe à notre époque. Le récit est mené à la première personne par David Rosfeld. Il raconte les évènements à la petite-fille d’Ilsa Schaffner.

Mon avis : Depuis quelques temps, j’avais comme une panne de lecture. J’ouvrais des livres, je lisais quelques lignes sans parvenir à les  lire réellement. Heureusement pour remédier à ce fléau qui aurait pu signer l’arrêt de mort de mon modeste blog, j’ai rencontré le nouveau livre de Didier Van Cauwelaert, de loin et devant tous, mon auteur préféré ! ! !

Je dois dire que j’ai adoré. Comme toujours j’ai pris plaisir à rencontrer ces personnages. Je dois avouer que quand j’ai su que ce livre traitait de l’Allemagne Nazi, je n’étais pas très fan. Ce n’est pas le genre d’histoire qui me passionne et j’ai toujours eu du mal à comprendre les gens qui sont fascinés par les chambres à gaz, déportation et camps de concentration. Je trouve ça un peu malsain comme passion. Je sais qu’il ne faut pas oublier mais de là à se passionner pour un événement si horrible.

Pourquoi ai-je adoré ? Tout d’abord parce que c’est surprenant et inattendu. On sait d’où on part mais on ne sait pas trop où l’on va. C’est une aventure. Il y a toute une palette d’émotions et de sentiments, la tristesse,la haine, la joie, l’amour et l’amitié. Le sujet est bien traité. Toujours le même style et le même humour. J’adore et j’en redemande !

Note sur l’échelle livresque : 9/10 coup de coeur

En lisant ce livre j’ai pensé : que j’aimais toujours autant Didier Van Cauwelaert

Contemporains·Coups de coeur

Les lisières, Olivier Adam (2012)

Olivier Adam se livre

les lisièresGenre littéraire : Contemporain

Thèmes abordés : Secret de famille, séparation, divorce

Histoire :  Paul, écrivain vivant en Bretagne, vient de se faire quitter par sa femme. Il vit très mal cette rupture et supporte mal de ne pas pouvoir voir ses enfants tous les jours. Suite à une grave maladie dont est victime sa mère, il décide de retourner dans la banlieue où il a passé son enfance. Il retrouve ses anciennes connaissances et force est de constater que la dure réalité a rattrapé tous les rêves et ambitions de ceux-ci.

Mon avis :Je ne voulais pas lire ce livre. J’avais peur de retrouver ce romancier et sa dépression. Cependant, quelqu’un m’a mis ce livre entre les mains en me disant : « il est magnifique » alors je me suis laissée tenter. N’allez pas croire que je suis une fille facile ! loin de là. Il faut dire que j’avais quand même envie de le lire pour me faire mon idée.

Finalement je ne suis pas déçue. Ce livre est LE PLUS ABOUTI de l’auteur. Evidemment comme les autres, c’est un livre qui dérange puisqu’il aborde des sujets difficiles : le chômage,la haine pour les étrangers,la montée du Front national,la politique, la dépression, l’amour, la séparation (divorce) et les secrets de famille.
J’ai aimé de nombreux passages. J’ai trouvé qu’olivier Adam dressait un portrait très juste de notre société et de nos classes moyennes. (dont je fais partie tout comme vous surement qui lisez ce modeste blog sans prétention.)

La montée du front national,le chômage, l’ insécurité de l’emploi autant de sujets qui ne sont pas forcément drôles mais qui sont évoqués avec beaucoup de justesse. Je me suis reconnue dans ces différentes personnes issues des classes moyennes. Le fait de galérer à trouver un emploi et de pouvoir le perdre juste parce qu’on a été moins souriant, moins productif mais surtout parce qu’ils savent qu’il y en a 10 autres qui cherchent du boulot derrière… La difficulté d’obtenir un CDI même à Simply (pour ceux qui ne connaissent pas, c’est une enseigne du type : intermarché, carrefour, auchan etc..).

Les lisières est aussi un roman qui aborde le secret de famille et les blessures que peuvent engendrer ses secrets.

Ensuite, j’ai trouvé très convaincant le portrait qu’il dresse de lui même (de l’écrivain). Parce qu’il ne faut pas se voiler la face Paul, c’est Olivier. Bien sur certainement pas entièrement mais en grande partie. Le fait qu’il ne fait plus partie des classes moyennes dont il est issu mais ne se sentent pas non plus appartenir aux hautes sphères. C’est un peu comme ces étrangers qui chez eux sont vus comme des français et en France sont perçus comme des étrangers. Ils ne se sentent plus chez eux nulle part. Pour olivier Adam, c’est pareil sauf que c’est une histoire de classes sociales. Il est rejeté par les siens. Il souffre d’un manque de considération, un manque de reconnaissance. Personne ne comprend bien son métier. Ils ont du mal à accepter que leur fils étale sa vie et celles de ses proches dans ses romans. Ils trouvent ça malsain.
Il se rejette lui même de « la haute société ». L’élite parisienne dont il pourrait faire parti mais dont il se sent différent. Il est en lisière du monde. Le japon est son eldorado, une terre d’asile où il pourrait couler des jours heureux.

Les lisières est un livre qui permet de mieux comprendre Olivier Adam et son oeuvre. à vous procurez d’urgence si vous vous intéressez à cet auteur.

Note sur l’échelle livresque : 8,5/20

En lisant ce livre j’ai pensé : qu’olivier Adam devenait un peu plus optimiste voir même drôle. Il est sur la bonne voie !

Si vous souhaitez lire un autre roman sur les secrets de famille, Jetez vous sur UN SECRET de Philipe GRIMBERT

Blog/Informations·Coups de coeur

Les coups de Coeur 2012

Bonjour, Bonsoir, Bonne année et surtout BONNE LECTURE 😉

Nous avons tous (je l’espère!) survécu à la fin du monde et une nouvelle année s’offre à nous ! Il est donc l’heure de regarder en arrière SOUVENIRS SOUVENIRS  et de faire le bilan de 2012 !

Voici donc ce que je retiens de 2012
coup de coeur 2012

Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir de J.HESKA : Un gros coup de coeur pour ce roman qui ne ressemble à aucun autre et plein d’humour et de sentiments
Mon article

Time riders d’ALEX SCARROW : Une saga jeunesse à ne rater sous aucun prétexte !
Mon article

La vie rêvée d’Ernesto G. de Jean-Michel GUENASSIA : second livre de l’auteur, second coup de coeur ! Un style unique
Mon article

Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patate de Mary-ann SHAFFER : J’ai adoré ! Un livre bouleversant et encore un style unique. Superbement écrit. Un Chef-d’oeuvre
Mon article

Ascension de shin-ichi SAKAMOTO : Un manga sur l’escalade et un anti-héro. Tout est dit ! j’adore
Mon article

Double identité de Didier Van Cauwelaert : Vous n’êtes pas sans savoir qu’il s’agit de mon auteur préféré. Encore une fois un style unique. J’avais beaucoup aimé Hors de moi. Il s’agit là de la suite de l’histoire, j’ai donc beaucoup aimé cette lecture.
Mon article

Le petit Vampire de Joann SFAR : Parce que je m’intéresse depuis peu à la BD (plus sérieusement) et que j’ai adoré rencontrer Petit Vampire ! Un vrai coup de foudre au premier regard !
Mon article

ET SI… IL NE FALLAIT EN GARDER QU’UN SEUL

MON COEUR TOUT ENTIER VA

le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates

et vous ? quel a été votre coup de coeur 2012 ?

Bisous les blogo-lecteurs ! On ne se le dit pas assez mais : JE VOUS AIME