Contemporains·Coups de coeur·Romance

Didier Van Cauwelaert, Cheyenne (1993)

Un petit livre qui réunit toutes les facettes de la vie

Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, je suis une inconditionnelle de Didier Van Cauwelaert 😉

 Genre littéraire : Roman

Thèmes abordés : Premier amour, Passion, Retrouvailles, persévérance

 L’histoire : Un jeune homme part sur les traces de son premier amour : Cheyenne une hôtesse de l’air. Il n’a pour seul indice qu’une carte postale.
Celui-ci a rencontré Cheyenne alors qu’il n’avait que 11 ans. Il souhaite publier un livre, il doit se rendre à glasgow chez un correspondant et décide seul de faire une alte à Paris dans le but de rencontrer un éditeur. Il modifie les papiers n’étant pas majeur et arrive à ses fins. (Difficile de raconter l’histoire sans trop en dévoiler)

 Mon avis : Un petit livre qui se lit très vite mais un gros coup de coeur. Le personnage principal est très attachant et l’on ne peut s’empêcher de faire un parallèle entre cet enfant et la véritable histoire de Didier Van Cauwelaert. Un jeune garçon qui veut se faire publier et qui est passionné de théâtre.

De L’humour, des sentiments, du suspens, de l’imagination, vous mélangez et voici la recette pour faire un bon livre, encore faut-il avoir du talent (quoi que…) mais à coup sur Didier Van Cauwelaert en a.

Ce livre s’adresse : aux lecteurs du dimanche étant donné l’épaisseur du livre. À tous ceux qui veulent passer un bon moment.Une très bonne entrée en matière pour découvrir Didier Van Cauwelaert. 

Note sur l’échelle livresque : 10/10 parce que c’est un GROS COUP DE COEUR et que je l’ai lu d’une traite

 Ce que les autres blogueurs en pensent :

La livrophile

désolé pour le manque d’avis … mais je n’en ai pas trouvé plus. Si vous avez publié un billet sur le sujet n’hésitez pas à le laisser en commentaire

 En lisant ce livre j’ai pensé : Il en a de l’audace ce garçon.

 Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez peut être : L’éducation d’une fée et Objet en souffrance de Didier Van Cauwelaert

Publicités

Une réflexion au sujet de « Didier Van Cauwelaert, Cheyenne (1993) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s