Coups de coeur·Dystopie·Jeunesse

Elia la passeuse d’âmes, Marie Vareille (2016)

Elia, une anti-héroïne comme je les aime !

Souvenez-vous, je suis déjà une grande fan de Marie Vareille. L’année dernière, nous étions toutes deux lectrices Charleston. Elle m’avait très gentiment offert son livre ma vie, mon ex et autres calamités que j’avais dévoré et adoré à la folie. J’ai également eu un coup de coeur pour Je peux très bien me passer de toi. C’est donc tout naturellement que lorsque j’ai appris la sortie de son nouveau livre, j’ai tout de suite voulu en savoir plus (curiosité maladive oblige !). En souvenir de notre année Charleston, Marie a eu la gentillesse de m’envoyer son dernier née. Si tu passes par là Marie, je tiens donc à te remercier x1000 pour ce magnifique cadeau. 
Elia la passeuse d'ame de marie vareilleAvec La passeuse d’âme, l’auteur s’essaie à un nouveau genre : le roman jeunesse et plus particulièrement la Dystopie. J’apprécie beaucoup ces univers. j’ai dévoré Hunger games, Divergent, j’ai également adoré la série Délirium. Je suis une grande admiratrice de ce fantastique roman qu’est « Le passeur » de Lois Lowry souvent imité mais jamais égalé. Je dois vous dire, que le premier tome de la série de Marie Vareille m’a fait penser à ce livre que j’affectionne particulièrement. J’ai donc passé un très agréable moment de lecture.

2016-06-13-15.02.22.jpg.jpegDans ce premier tome, nous faisons la connaissance d’Elia , une jeune fille qui vit dans l’une des castes les plus privilégiée de ce monde dystopique. Elia est passeuse d’âme, malheureusement un jour tout va basculer. Elle va être obligée de fuir aux confins de cet univers et se retrouve propulsée dans une des castes les plus défavorisée. Son père lui donne le nom d’une personne qu’elle doit retrouver là-bas. Elia se pose donc de nombreuses questions sur son père, sur cette personne mais également sur sa nouvelle vie et sur ce monde dans lequel elle vit. Une quête identitaire pour Elia mais également les prémices d’une quête plus grande : celle de la liberté et de la justice pour tous.

Le personnage d’Elia m’a séduite pour sa particularité physique : elle est rousse et petite. J’ai bien aimé ce personnage atypique autant physiquement que psychologiquement. C’est une jeune-fille, un peu mal dans sa peau qui ne trouve pas sa place dans ce monde. Je pense que de nombreux ados vont se retrouver dans ce personnage et prendront plaisir à lire ce livre. Un roman qui comme celui de Lois Lowry nous porte plus par ses personnages que par la construction d’un univers dystopique complexe. Une dystopie poétique , à lire d’urgence et à consommer sans modération. J’attends la suite avec impatience. 

Une coup de coeur pour ce premier tome qui une fois commencé est impossible à lâcher. Addictif !

Publicités

11 réflexions au sujet de « Elia la passeuse d’âmes, Marie Vareille (2016) »

  1. Je l’ai lu et j’ai aussi eu un énorme coup de coeur. Je rédige mon billet d’ailleurs. Marie est adorable et vraiment ce roman est une révélation ! Un best seller en devenir.

    1. Coucou Natacha. J’ai hâte de lire ton billet après lecture de ce commentaire très enthousiaste. j’ai hâte de lire la suite. tu as raison Marie est un amour et elle a le coeur sur la main. Et toi aussi 😉 bises et à bientôt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s