Blog/Informations·Coups de coeur

Des livres pour votre été

Ma valise idéale pour vos vacances

valise étéJuillet est là ! l’éternel conflit entre juilletistes et aoutients va débuter ! Rassurez-vous je me tiens en dehors de toutes ces querelles et je vous propose donc une idée qui va tous vous mettre d’accord. C’est bien connu en été une paire de tong, un maillot de bain et des lunettes de soleil sufissent. Votre valise king-size est désespérément vide, je vous propose donc de la remplir de bonnes tranches de rigolades, d’ondes positives et de voyage dans des contrées imaginaires.

 

 

Fous rires garantis

 

l'extraordinaire voyage du fakir qui était coincé dans une armoire Ikéa Romain puértolas

Pour ceux qui ne l’auraient pas encore lu, l’Extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans un armoire Ikéa de Romain Puértolas est la base pour passer de bonnes vacances.
la petite fille qui avait avalé un nuage gros comme la tour eiffel

Vous pouvez également vous procurez la petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour eiffel toujours du même auteur et toujours aussi efficace. Moins drôle (mais drôle quand même) et plus sensible, il faudra peut -être prévoir quelques mouchoirs.
Les deux romans sont disponibles aux éditions Le livre de poche
Argument choc car ils ne vous coûteront pas chers et ne prendront pas trop de place, vous pourrez donc remplir votre valise avec d’autres livres. 🙂
Re-vive l’empereur
 du même auteur est disponible aux éditions Le Dilettante
Il prendra plus de place car c’est un grand format mais vaut vraiment le détour. Romain Puértolas met en scène le retour de Napoléon et la constitution d’une improbable armée pour combattre les m&ms (les méchants musulmans). Vous pourrez donc rire et réfléchir à nos problèmes de sociétés.

 

meme-goes-to-hollywood-9782266253673_0

Faites la connaissance de Mémé cornemuse et partez en Road trip avec elle dans « Mémé goes to hollywood » de Nadine Monfils. Déjanté à souhait !

 

L'accro du shopping attend un bébé

Plus soft et plus Girly mais très drôle également la série de Sophie Kinsella « l’accro du shopping« .


Roman Feel-Good

1540-1La balade des pas perdus de Brooke Davis, mon coup de coeur de la rentrée littéraire. Un roman qui est un peu passé inaperçu mais qui pourrait avoir le succès du « Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire » à découvrir et c’est même mieux !

104206962
Et je danse, aussi d’Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat, un roman feel-good épistolaire qui se lit d’une traite et le sourire aux lèvres.

Voyage dans d’autres univers 

HS_passe_miroirok.inddproduct_9782070661985_244x0

Alors ceux-ci vont prendre beaucoup de place mais vous allez voyager très loin, Un chef d’oeuvre ! à lire :
La passe-miroir tome 1 et tome 2 de Christelle Dabos.

Le tome 1 est disponible en poche chez Gallimard jeunesse et Folio.
les fiancées de l'hiver Christel Daboslesfiancésdel'hiver

Elia la passeuse d'ame de marie vareille

Elia et la passeuse d’âmes de Marie Vareille, parce qu’une dystopie est toujours la bienvenue en vacances et que celle-ci vaut vraiment le coup d’oeil (et le coup de coeur).

 

De belles histoires d’amour et d’amitié

l amour des loving gilles biassette

L’amour des loving de Gilles biassette, parce que l’amour est plus fort
1540-1-2

On dirait nous de Didier Van Cauwelaert, parce qu’il fallait absolument un livre de Didier Van Cauwelaert dans cette sélection et que j’ai eu un coup de coeur pour celui-ci.

96 - LA sixième Corde cover

Si vous partez avec votre liseuse n’oubliez surtout pas La sixième corde de Caroline et Benjamin Karo, un road trip entre mecs aux quatre coins de la France pour le meilleur et pour le pire. Une belle histoire d’amitié.

Les Classiques

vieil homme et la merLe vieil homme et la mer d’Ernest Hemingway, que vous partiez à la mer ou non, j’aime beaucoup ce classique

La crique du Français de Daphné Du maurier, une belle histoire d’aventure et d’amour

comme un roman Pennac Daniel

Comme un Roman de Daniel Pennac, un essai qui se lit comme un roman

Coups de coeur·Dystopie·Jeunesse

Elia la passeuse d’âmes, Marie Vareille (2016)

Elia, une anti-héroïne comme je les aime !

Souvenez-vous, je suis déjà une grande fan de Marie Vareille. L’année dernière, nous étions toutes deux lectrices Charleston. Elle m’avait très gentiment offert son livre ma vie, mon ex et autres calamités que j’avais dévoré et adoré à la folie. J’ai également eu un coup de coeur pour Je peux très bien me passer de toi. C’est donc tout naturellement que lorsque j’ai appris la sortie de son nouveau livre, j’ai tout de suite voulu en savoir plus (curiosité maladive oblige !). En souvenir de notre année Charleston, Marie a eu la gentillesse de m’envoyer son dernier née. Si tu passes par là Marie, je tiens donc à te remercier x1000 pour ce magnifique cadeau. 
Elia la passeuse d'ame de marie vareilleAvec La passeuse d’âme, l’auteur s’essaie à un nouveau genre : le roman jeunesse et plus particulièrement la Dystopie. J’apprécie beaucoup ces univers. j’ai dévoré Hunger games, Divergent, j’ai également adoré la série Délirium. Je suis une grande admiratrice de ce fantastique roman qu’est « Le passeur » de Lois Lowry souvent imité mais jamais égalé. Je dois vous dire, que le premier tome de la série de Marie Vareille m’a fait penser à ce livre que j’affectionne particulièrement. J’ai donc passé un très agréable moment de lecture.

2016-06-13-15.02.22.jpg.jpegDans ce premier tome, nous faisons la connaissance d’Elia , une jeune fille qui vit dans l’une des castes les plus privilégiée de ce monde dystopique. Elia est passeuse d’âme, malheureusement un jour tout va basculer. Elle va être obligée de fuir aux confins de cet univers et se retrouve propulsée dans une des castes les plus défavorisée. Son père lui donne le nom d’une personne qu’elle doit retrouver là-bas. Elia se pose donc de nombreuses questions sur son père, sur cette personne mais également sur sa nouvelle vie et sur ce monde dans lequel elle vit. Une quête identitaire pour Elia mais également les prémices d’une quête plus grande : celle de la liberté et de la justice pour tous.

Le personnage d’Elia m’a séduite pour sa particularité physique : elle est rousse et petite. J’ai bien aimé ce personnage atypique autant physiquement que psychologiquement. C’est une jeune-fille, un peu mal dans sa peau qui ne trouve pas sa place dans ce monde. Je pense que de nombreux ados vont se retrouver dans ce personnage et prendront plaisir à lire ce livre. Un roman qui comme celui de Lois Lowry nous porte plus par ses personnages que par la construction d’un univers dystopique complexe. Une dystopie poétique , à lire d’urgence et à consommer sans modération. J’attends la suite avec impatience. 

Une coup de coeur pour ce premier tome qui une fois commencé est impossible à lâcher. Addictif !

Jeunesse

L’élue, Lois Lowry (2000)

Une petite déception

l'élue lois lowryJ’avais beaucoup aimé le Passeur, c’est donc tout naturellement que j’ai souhaité lire l’élue qui fait partie de la tétralogie : Le passeur (1993), l’élue(2001), le messager(2005) et le fils (2014)

Malheureusement je n’ai pas trop accroché à cette lecture bien que je l’ai achevé. Je n’ai pas trop compris pourquoi ce livre est considéré comme faisant partie d’une tétralogie puisque l’histoire est totalement différente et ne reprend pas les personnages. Bien entendu, il s’agit d’un univers dystopique. Nous faisons la découverte d’un monde qui rejète la différence. L’héroïne de ce roman est naît avec une difformité, elle a une jambe torse. Une fois Orpheline, elle ne doit sa survie qu’à un don hérité de sa mère : elle sait broder. Elle est amenée dans un palais ou elle est (plus ou moins) séquestrée dans une chambre. Son devoir : broder une robe sur laquelle est écrite l’histoire de son peuple.

J’ai trouvé l’univers très différent du passeur, je trouve que dans le passeur l’univers fait plus science-fiction et ici dans l’élue, l’univers est plutôt fantastique voir moyenâgeux. Ce n’est pas un style que j’ai l’habitude de lire et je n’aime pas trop donc peut être est-ce à cause de ça que je n’ai pas trop accroché à cette lecture. Le livre est bien écrit, j’ai donc pris plaisir à achever ma lecture mais ce n’est pas tellement ce à quoi je m’attendais.

Je lirais avec plaisir Le fils qui me paraît plus proche du premier volet. Je ne pense pas lire le messager parce qu’il a l’air de ressembler à l’élue. Si vous l’avez lu n’hésitez pas à me donner votre avis par l’intermédiaire des commentaires ou en me contactant par mail.

 

 

 

Dystopie·Jeunesse

Effacée, Teri Terry (2012)

Une dystopie un peu longuette 

cvt_Effacee_226Effacée de Teri Terry avait tout pour me séduire, impression confirmée par sa magnifique couverture et sa 4eme de couverture alléchante. Effacée est un beau livre objet, voici la qualité principale que je lui donnerai : un bon coup de marketing qui surfe sur la vague des dystopies qui ne semble pas trop s’essoufler. En ce qui me concerne, ce n’est pas la même chose… J’ai jugé celle-ci décevante. 

Dans ce premier tome nous débarquons en 2050 et suivons les aventures de Kyla, une adolescente effacée. L’effacement est un processus réservé au adolescent criminel, toute leur mémoire est effacée et une nouvelle vie s’offre à eux. Ils sont obligés de tout réapprendre des choses de la vie, comme un nouveau-né. Ils sont équipés de Nivo qui mesurent comme son nom l’indique leurs niveaux de stress et d’émotions. Dit comme ça,ça parait sensationnel et le sujet à l’air super intéréssant malheureusement la plume de l’auteur n’a pas su m’emporter, j’ai trouvé ça très plat et très long. Comme une impression de me faire entuber. Le personnage principal m’a émue j’ai trouvé son histoire intéréssante mais malheureusement, il y avait beaucoup trop de longueurs. Il n’y a pas beaucoup d’action et tout arrive à la fin comme un cheveu sur la soupe. ça donne certes envie de lire la suite pour connaître le fin mot de l’histoire mais je trouve que c’est un peu mesquin. Il ne se passe pas grand chose dans ce tome 1 mais la fin donne envie de lire le tome 2. Pour moi ce n’est pas tellement de la littérature mais plus du marketing : comment faire acheter pleins de tome pour connaître une histoire qui finalement tiendrait en un roman (peut être un peu plus long que la normale mais bon!)

Note sur l’échelle livresque : 5/10 La moyenne car le personnage principal reste quand même intéréssant et j’ai pris plaisir à connaître son histoire.

Dystopie·Jeunesse

Le passeur, Lois Lowry (1993)

Un classique de la littérature jeunesse à lire et à faire passer

le passeur lois lowryLe passeur fait partie des romans jeunesses à lire. Je ne l’avais toujours pas lu et j’ai donc pris plaisir à découvrir cet ouvrage. Celui-ci fait partie de ces livres qui une fois ouverts sont très difficiles à lâcher. Tout un univers à découvrir s’offre à vous et Jonas, le personnage principal ne pourra que vous toucher.
Il s’agit d’une dystopie qui peut faire penser aux meilleurs des mondes d’Aldous Huxley en beaucoup plus accessible et plus dans l’émotion.

En effet, nous pénétrons dans un monde futuriste où les animaux n’existent plus et également beaucoup d’autres choses que nous connaissons. Les individus doivent se conformer à de nombreuses règles. Chaque famille n’a le droit d’avoir que deux enfants. Enfants qui naissent d’une mère porteuse. à 12 ans, les enfants se voient attribuer leur métier. Mère porteuse est le moins gratifiant, elles enfantent pendant 3 ans et ensuite deviennent des ouvrières.
Jonas est un onze-an. En effet chaque année a lieu une cérémonie durant laquelle les enfants acquièrent de nouveaux droits, par exemple à 8 ans les enfants n’ont plus droit à leur doudou appelé : objet de confort. à 9ans, ils acquièrent une bicyclette et ont enfin le droit de s’en servir.
Jonas se demande quel sera son métier. Il deviendra Dépositaire de la mémoire, personne ne sait exactement de quoi il s’agit sauf l’actuel dépositaire de la mémoire  : Le fameux Passeur.
Difficile d’en dire plus et j’en ai déjà beaucoup dit.

Le passeur est un livre à découvrir. Cependant la fin m’a un peu déçue. Il s’agit d’une tétralogie : Le passeur en 1993, L’élue en 2001, Messager en 2005 et le Fils en 2014.
Sur livraddict Nath (unchocolatdansmonroman) et Midnight-sun m’ont dit que ce n’était pas vraiment une suite. Je suis donc curieuse de savoir ce que vous en pensez ? Si quelqu’un a lu ces ouvrages.

Un film est également sorti l’année dernière réalisé par Phillip Noyce, Voici la bande annonce

Jeunesse·Science-fiction

Divergente Tome 1, Veronica Roth

Une bonne petite Dystopie !

Captivée par la célébrissime Dystopie Hunger Games, J’ai décidé de lire Divergente qui me paraissait dans la même veine. J’ai CV-prov_Divergente12pris plaisir à rencontrer l’héroïne de ce roman jeunesse.
La population est divisé en factions. Chaque faction est regroupée par compétences/Qualités. Il y a donc d’un côté Les altruistes, d’un autre les érudits, les sincères et les audacieux. J’ai trouvé cette idée intéressante et j’ai adoré découvrir ce monde. Toute la première partie du livre est consacré à la découverte de cet univers dystopique. Nous suivons les aventures de Béâtrice et son frère Caleb. Ils font partie des altruistes. À l’âge de 16 ans, les jeunes de chaque faction doivent passer un test pour savoir vers quelle faction se diriger. Idée déjà largement abordée dans la science-fiction mais qui malgré le fait qu’elle ne soit pas originale me plait bien. Le test de Béatrice va se révéler incroyable, c’est une divergente. La personne qui lui fait le test la met en garde. Elle ne doit le révéler à personne et ne jamais prononcer ce mot. Béatrice choisira la faction des audacieux. Ensuite, nous suivons son initiation.
J’ai dévorée ce livre. Comme Hunger games c’est un page turner, chaque fin de chapitre un élément nous donne envie de lire a suite. Ce genre de roman est addictif mais finalement certain passage manque un peu de qualité… J’ai trouvé des longueurs durant l’initiation, longueur parce qu’il faut écrire 3 tomes.
Je me suis laissée tenter par l’adaptation cinématographique qui est TOP.

Note sur l’échelle livresque : 7/10