Feel-Good·Romance

Bienvenue à Big stone Gap, Adriana Trigiani (à paraître aux éditions Charleston en février 2015)

Un roman qui commence mal mais avec un Happy-end

Bienvenue-à-big-stone-gap+3DCe roman, nous plonge en 1978 dans une petite ville Américaine où tout le monde se connaît. Ave Maria personnage principal de ce roman est pharmacienne à Big Stone Gap et vient de perdre sa mère. Son père Fred Mulligan est également décédé. Sa mère la laisse affronter un terrible secret de famille. Ave Maria est l’une des rares étrangères à vivre à Big Stone Gap. En effet, elle est Italienne de par sa mère mais a toujours vécu ici. C’est une femme très occupée qui passe son temps à s’occuper des autres et a oublié de penser à elle. C’est une vieille fille. À Big stone Gap, les filles se marient jeunes ou ne se marient pas. Ave Maria va sur sa Trente sixième année alors elle a déjà sa petite idée sur la question. Elle lit les personnalités d’après les visages grâce à un livre chinois qu’elle aime emprunter à la Bookmobile d’Isa Lou, la bibliothécaire de la ville qui est sortie avec la moitié des hommes du coin.

J’ai bien aimé ce roman pour son ambiance particulière. J’aime les romans qui se passent comme celui-ci dans des petites villes. De par le métier d’Ave Maria et son implication dans de nombreuses activités car celle-ci en plus d’être pharmacienne est aussi secouriste et metteur en scène du spectacle de la ville, nous faisons la connaissance de toutes les personnalités de Big stone Gap. Tout le monde se connaît et connaît donc les moindres ragots. C’est aussi une ville ou on s’entraide. Ce qui m’a plu, c’est la quête de personnalité d’Ave Maria qui n’a pas pu se construire sans le savoir à cause de se secret de famille. Ce secret de famille est une bombe à retardement qui permet à Ave Maria de se remettre totalement en question. Celle-ci se rend compte qu’elle s’interdit d’aimer.
Ce roman est principalement une quête de soi mais abrite également en soin sein de belles histoires d’amitiés et une magnifique histoire d’amour avec un happy-end (bien sûr)

Note sur l’échelle livresque : 7/10

Je ne résiste pas à l’idée de vous donner une petite citation d’Isa lou car j’ai beaucoup aimé son personnage :
« Les hommes qui restent assis toute la journée, genre employés ou chefs de bureau, laisse tomber. Ils sont tous plus ou moins cinglés. Comme ils ne sortent pas au grand air et qu’ils ne font jamais d’exercice, le sang s’accumule dans leur cerveau et ils ont des idées sexuelles bizarres. « 

et une petite deuxième pour la route :
« La vie est un mystère à vivre, et non un problème à résoudre. Une amie m’a donné une chope avec cette phrase gravée dessus, un jour, et j’en ai fait ma philosophie »

Enfin pour finir, une jolie citation sur les mamans : « Personne ne s’inquiète de vous autant que votre mère, et quand elle n’est plus là, on se retrouve comme nu dans un monde où le danger menace de toutes parts. »

 Ce roman est le 3eme que je lis en tant que Lectrice Charleston 2015, pour l’instant je suis trèslectrice charleston contente de ma participation car je découvre toujours des romans qui me plaisent. Je croise les doigts pour que ça dure 😉 mais je ne me fais pas trop de soucis

Publicités

6 réflexions au sujet de « Bienvenue à Big stone Gap, Adriana Trigiani (à paraître aux éditions Charleston en février 2015) »

  1. Ce roman m’a laissé perplexe. En note sur 10, je dois être au niveau du 6/10 . Dommage, mais je serai curieuse de lire la suite. Je trouvais la fin très précipitée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s