Chick-lit·Coups de coeur·Feel-Good

Là où tu iras, j’irai, Marie Vareille (2017)

La dernière merveille de Marie Vareille 😉

Marie elà où tu iras j'irait moi, c’est toute une histoire d’amour. J’ai fait sa connaissance durant mon année Charleston. Pour ceux qui ne sont pas au courant, j’ai été lectrice Charleston en 2015 en même temps que Marie Vareille. Elle m’a gentiment envoyé son premier roman et ce fût le coup de foudre. la grosse rigolade tout le long, depuis je suis fan ! la pauvre, elle doit en avoir marre de moi, je suis une vraie groupie hi hi
« Elle ne vit que pour marie, elle l’a dans la peau » (si ça ne vous dit rien, c’est normal, sauf si comme moi vous avez vu 40 fois le film Mary à tout prix et qu’il vous fait toujours autant rire)

J’ai donc dévoré : je peux très bien me passer de toi et son Génialissime roman jeunesse : « Elia et la passeuse d’âme » dont j’attend la suite avec impatience. Quand j’ai appris qu’un nouveau roman sortait, je l’ai précommandé ! et je l’attendais avec la bouche en coeur. j’ai compté les jours. Si, si !

Bon maintenant je suis maline, je l’ai lu, je l’ai dévoré et maintenant je suis comme après une gueule de bois, je ne m’en remets pas ! il va falloir attendre le prochain ! Enfin tout ça pour vous dire qu’il est TOPISSIME.

là où tu iras j’irai, c’est l’histoire de Zoe qui a une peur bleue de l’engagement et surtout déteste les enfants. Elle ne souhaite pas en avoir et quitte donc son compagnon. Elle se retrouve par une succession de hasard et de mésaventures Nounou, job pas du tout fait pour elle. Une nounou totalement improbable mais qui finalement saura prendre sa place au sein de cette famille.
Un très beau roman feel-good qui se dévore ! J’ai adoré 🙂 et c’est un gros coup de coeur. 

enorme-coup-de-coeur

Coups de coeur·Feel-Good·Roman Policier/Thriller

La belle évaporée, J.J Murphy (2016)

Un roman policier Feel-good

Souvenez-vous, il y a quelques temps, je vous parlais du Cercle des plumes assassines de J-J Murphy. C’est avec grand plaisir que j’ai pu retrouver Doroty Parker pour de nouvelles aventures.

Le soir du 31 décembre, Doroty Parker s’apprête à célébrer le dernier jour de l’année en bonne compagnie à l’Hotel de l’algonquin, malheureusement c’était sans compter sur une famille qui vient gâcher la fête. Un cas de variole est détecté et l’hotêl est mis en quarantainte. Plus personne ne peut entrer ou sortir de l’établissement. Heureusement l’alcool coule à flot et la fête peut quand même reprendre. Bibi, une starlette de broodway fait le show en débarquant dans le plus simple appareil. Celle-ci fait chavirer le coeur des hommes et s’attire les foudres des dames. Malheureusement quelques heures plus tard, c’est elle qui a chaviré. Elle est retrouvée morte dans un bain de champagne.

La belle évaporée est un roman policier à l’humour contagieux rempli de  situations loufoques et comiques, des vannes à la pelle, je pouffais toute seule le nez dans mon livre. J’avais beaucoup aimé le cercle des plumes assassines mais je dois avouer que La belle évaporée est un cran au dessus. J’attends le tome 3 avec impatience ! vite !

Contemporains·Feel-Good

96 (la sixième corde), Caroline et Benjamin Karo

Parfois des auteurs prennent contact avec moi pour que je leur donne mon avis sur leur roman. Souvent, je ne réponds pas parce que c’est du copier/coller et qu’ils envoient le même message à quinze blogueurs en même temps. J’ai même eu des demandes pour lire des romans policiers et thriller alors que c’est écrit noir sur blanc dans ma présentation que je n’en lis jamais !

L’autre jour, Benjamin Karo m’a donc contacté pour lire son roman, et depuis, nous avons beaucoup échangé. S’il avait bien compris à quel point je pouvais être débordée, Il ne pouvait pas savoir, qu’en plus de la lecture, j’ai  : un travail à chercher, une petite fille à aimer, un mari à chérir et un roman à écrire . Simplement il m’a parlé d’amour et de sincérité et vous qui me suivez, vous savez qu’à la vue du mot Amour mon petit coeur s’emballe et ne fait qu’un tour. Son message plein d’humour m’a convaincu qu’il fallait que je lise ce roman. Il y a des rendez-vous qu’il ne faut pas manquer et celui-ci en faisait partie.

Je tiens donc à remercier Benjamin et sa soeur Caroline  pour cette magnifique lecture mais également pour les échanges qui ont suivi pour discuter en détail de ce beau projet. le roman est disponible sur Amazon en cliquant ici mais sortira très bientôt dans une grande maison d’édition. L’auteur me l’a gentiment envoyé en EPUB seul format accepté par ma liseuse de l’âge des dinosaures. (Si KOBO passe par-là, je veux bien une KOBO-GLOW gratuite. ah! c’est beau de rêver)
J’ai glané l’information comme quoi, les auteurs travailleraient par ailleurs,  déjà, sur une adaptation cinématographique du roman. affaire à suivre donc.

96 - LA sixième Corde coverL’histoire :
Arnaud vît à Londres, compositeur de musiques pour le cinéma, il est amoureux d’Emma. Ensemble, ils souhaitent se marier. Pour être sûrs de ce choix et faire table-rase du passé, ils se lancent chacun de leur côté le défi de revoir leurs exs.

Un voyage plein d’humour, les vannes fusent et les quatre copains n’en sont pas avares. Ils se connaissent depuis le lycée. Vincent, un incorrigible séducteur qui a la classe et le porte-monnaie bien rempli finance le voyage. Eni, Sosie d’un célèbre footballeur s’acharne depuis des années à trouver une idée lumineuse de business et dilapide la fortune de Vincent. Romain travaille dans un bureau d’étude et n’est pas doué pour séduire les femmes. Au volant d »une BM série 1, d’Aix à Paris en passant par Lyon et même en Ardèche, les quatre copains vont s’en donner à coeur joie : de bars en restaurants, de verres en verres (ou de cuites en cuites), de rencontres en retrouvailles et donc de femmes en femmes.
Un incroyable Road-trip qui les conduira aux quatre coins de la France mais bien plus loin encore dans les méandres des sentiments humains. Une belle histoire d’amitié et d’amour au pluriel.

J’ai beaucoup aimé l’idée de ce roman : la confrontation avec des exs pour savoir si tout est bien de l’histoire ancienne. Il y a de nombreux dialogues, ce qui rend le roman très vivant et dynamique. ça parle de foot, de musiques aussi (J-J Goldman et maître GIMS), d’amitié et d’amour. C’est frais et ça se lit vite. Un bon moment de lecture.On reste sur sa faim, mais rassurez-vous une suite est prévue, j’ai donc hâte de la lire.

Le seul petit truc que je n’ai pas trop aimé c’est le côté macho qui est induit par Vincent le séducteur mais bon, on connait tous un Vincent et on est toujours prête à pardonner sauf quand on est la victime de celui-ci. là c’est moins drôle.

Coups de coeur·Feel-Good

Bons baisers de Mesménie,

Un très bon roman Feel-good !

couvertureVous ne connaissez pas encore les romans feel-good? Il s’agit de ces romans qui font rire et qui font du bien au moral. Bon baisers de Mesménie en fait partie. J’ai adoré et je vous en parle tout de suite !

J’ai reçu ce livre dans le cadre de la dernière masse critique organisé par Babelio. Je remercie donc Babelio, Les éditions Autrement ainsi que l’auteur Fabienne Betting pour cet envoi.

Bons baisers de Mesménie, c’est l’histoire d’un mec qui foire sa vie. Ancien étudiant en Mesmène : langue choisi à la fac car la prof était canon  mais qui n’a jamais fini son année car il s’est pris un vent par celle-ci. Sa mère lui a conseillé de consulter quelqu’un car il ne se remettait pas de cette déception amoureuse. Le psychologue n’a pas été d’un grand secours, après ses consultations sa secrétaire s’est avérée plus à l’écoute. Notre ex-étudiant s’est donc mis en couple avec elle. Sans diplôme en poche, il travaille donc à Macdo mais consulte tous les jours les petites annonces pour se trouver un meilleur avenir. à deux heures du matin, il tombe sur une petite annonce qui attire toute son attention : traducteur de Mesmène. Le lendemain, il appelle et tombe sur un homme au drôle d’accent qui lui demande de traduire un manuscrit contre deux mille euros, une aubaine pour lui. Il se lance donc dans la traduction de ce roman mais le résultat est très approximatif. Le commanditaire semble pressé, Thomas se dépêche donc de tout traduire en arrangeant les passages qu’il ne trouve pas à son goût où qu’il n’est pas capable de traduire.

Bon baisers de MesménieJ’ai beaucoup ri à la lecture de ce livre fort sympathique. C’est le premier roman de
l’auteur et sûrement pas le dernier. C’est très bien écrit et très drôle.
Il y a des passages où le traducteur nous livre sa traduction. Nous suivons donc au fil du roman l’écriture de cette traduction, l’auteur nous offre un roman dans le roman.  Il y a des tas de péripéties et des rebondissements, impossible de lâcher ce livre une fois commencé, à fond dedans de la première à la dernière page pour une folle aventure. J’ai adoré et je recommande ce livre chaudement et chaud devant. Un livre qui se lit avec le sourire. Un vrai Feel-good book comme on les aime ! Un énormissime coup de coeur pour la Mesménie

Contemporains·Coups de coeur·Feel-Good

Et je danse, aussi , Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat (2015)

Un roman épistolaire coup de coeur !

J’avais repéré ce livre sur le blog  de ma copine blogueuse « Les petites lectures de scarlett ». Son billet m’a tout de suite donné envie de le lire car elle a eu un coup de coeur pour ce titre et comme je sais qu’on a les mêmes goûts 😉 je me suis jetée dessus quand je l’ai vu à la médiathèque. Merci pour cette belle découverte, j’ai passé un très bon moment de lecture.

104206962Et je danse, aussi est un roman épistolaire par emails écrit par deux auteurs : Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat. Il est naît d’un email que Jean-Claude a envoyé à Anne-Laure qui s’est tout de suite prise au jeu et lui a répondu. Le roman débute donc par le mail de Pierre-Marie Sotto et est adressé à une certaine Adeline Parmelan. Adeline a envoyé une grosse enveloppe à Pierre-Marie Sotto, un écrivain talentueux qui a reçu le prix Goncourt mais qui traverse une panne d’écriture. Celui-ci pense tout de suite qu’il s’agit d’un manuscrit d’une de ses fidèles lectrices. Adeline Parmelan laisse planer le doute sur le contenu de cette enveloppe puisque Pierre-Marie a l’air si sur de lui mais au fil de cette correspondance, toutes ses certitudes risquent de voler en éclats. D’autres personnages vont se mêler à la conversation et vont permettre de découvrir plus en profondeur l’histoire de Pierre-Marie et Adeline.20160426_174922.jpg

Et je danse, aussi est un roman plein d’humour. Les deux personnages n’en manquent pas et ont toujours le mot pour rire. J’ai apprécié leurs échanges et cette complicité qui s’installe dès le début entre eux. Je lisais et j’étais incapable de m’arrêter tellement leurs bons mots m’ont séduite. Il me fallait la suite instantanément comme quand on écrit un mail à un/une ami(e) et qu’on attend avec impatience la réponse. Au risque de passer pour une cinglée, j’attendais avec impatience les mails de Pierre-Marie et Adeline.
Ces deux personnages ont fait de l’humour leur arme pour ne pas sombrer car Pierre-Marie comme Adeline trimballent leurs casseroles. Elle est grosse et pas très belle. Lui est pathétique : un écrivain qui n’écrit plus. Ils vont se consoler et prendre une place chacun dans la vie de l’autre par ces échanges de mails.
Un roman pleins d’humour, de sentiments, d’amour et d’amitié. Un roman dont la conclusion pourrait être : la vie est parfois dûre, c’est pourquoi il faut l’adoucir et arrondir les angles avec une bonne dose d’humour.
J’adhère et j’approuve à cent pour cent cette conception de la vie. Régalez-vous, lisez ce roman. 

Un petit coup au moral, ce roman est votre médicament 😉 

Contemporains·Coups de coeur·Feel-Good

On dirait nous, Didier Van Cauwelaert (2016)

Un rose-mary baby à la sauce didier Van Cauwelaert : Succulent, un régal !

1540-1-2
Je remercie les éditions Albin Michel ainsi que l’auteur pour l’envoi de ce livre. Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, je vais le répéter : Je suis FAN DE DIDIER VAN CAUWELEART. J’attendais donc le nouveau bébé de Didier avec impatience. D’ailleurs l’année dernière étant moi-même enceinte, je l’avais rencontré à Collioure et l’avais questionné sur son prochain roman. Il n’avait rien répondu de concret. Dans ce nouveau roman il est donc question de Bébé.

Dès les premières pages, nous assistons au début d’une histoire d’amour. Celle d’Ilan et de Soline que rien ne prédestinaient à se rencontrer.Nous sommes dans un train, Ilan vient de se faire larguer, il a une place en trop : celle de son ex avec qui il avait prévu de partir en week-end pour l’anniversaire de celle-ci. Soline, elle, a un passager sans billet : Matteo sa contrebasse. Elle essaie de négocier avec le contrôleur mais celui-ci n’est pas du tout coopératif. Le train est complet et un des deux encombrants doit descendre. C’est à ce moment qu’Ilan, bon prince fait son entrée avec sa place supplémentaire. Le hasard fait bien les choses et une histoire d’amour naît de cette histoire. Installés ensemble à Paris, ils rencontrent un couple de trente ans leur aîné dans un parc. « On dirait nous » dit Soline à Ilan. Le vieil homme est un professeur à la retraite, son épouse Yoa Tliginte (amérindienne d’Alaska). Nageant dans le parfait bonheur malgré leur manque de moyen financier et leurs situations professionnelles précaires Soline et Ilan ont envie d’avoir un enfant. Ils ne sont pas les seuls à attendre ce bébé. Leurs voisins (le couple de trente ans leur aîné) espère beaucoup de cette naissance.
Maintenant, vous vous demandez tous pourquoi? ce à quoi je vous répondrais qu’il faut lire le livre.

à la lecture de ce roman je n’ai pu m’empêcher de faire un parallèle avec Un bébé pour rosemary d’Ira levin. Un Roman que j’ai beaucoup aimé. D’ailleurs dans son roman « on dirait nous » Didier Van Cauwelaert parle justement de rosemary baby donc je me suis sentie beaucoup moins seule. Le roman d’Ira levin est un roman gothique, la version de didier van cauwelaert est beaucoup plus joyeuse et humoristique. « On dirait nous » est un rosemary baby à la sauce Didier Van Cauwelaert, ponctué d’éclats de rire mais aussi de sentiments plus triste, de moments de doutes et de remises en question, d’amour et d’amitié aussi. Un roman a l’image de la vie (comme tous les romans de l’auteur) plein de surprises et de rebondissements. Un roman coup de coeur que je vous recommande chaudement à tous ! et que ça saute ! Et je ne dis pas ça parce qu’il y a un personnage qui s’appelle Joanna 😉 OUVREZ BIEN LES YEUX

Feel-Good

Dans la peau de Coventry

Un roman comme je les aime, Complètement barré ! Miam, je l’ai dévoré !

dans la peau de coventry sue townsend charlestonAprès avoir adoré « La femme qui décida de passer une année au lit«  je ne pouvais pas manquer la sortie de « Dans la peau de Coventry » Elise des éditions Charleston me l’a envoyé pour mon anniversaire. Merci pour ce joli cadeau car j’avais vraiment très envie de le lire.
Sue Townsend, c’est simplement la femme que j’aurais voulu être si je n’avais pas été moi même. On est sur la même longueur d’onde et j’adore son humour. Malheureusement elle est décédée et c’est vraiment une grande perte pour l’humanité. L’humour en littérature n’est pas trop considéré pourtant je suis convaincue qu’il est beaucoup plus difficile de faire rire que d’émouvoir. Donc rien que pour ça ! chapeau l’artiste.

20160126_174315.jpgDans ce roman, vous ferez la connaissance de Coventry une femme au foyer qui vit en banlieue. Son mari semble plus s’intéresser à ses tortues qu’à elle. Elle a un fils et une fille. Un jour, un fâcheux incident va changer le cours de sa vie : Elle tue son voisin avec un action man. Elle doit donc s’enfuir pour ne pas finir ses jours en prison. Vous l’aurez compris, c’est un roman où tout s’enchaine de manière inattendu. Un peu comme le cours de la vraie vie, en rajoutant une grosse pincée de folie et des réactions pas toujours très logiques. (mais ça aussi ça peut arriver dans la vraie vie, les réactions loufoques, mais si, mais si, en creusant bien je suis sûre que sous le coup du stress, ça vous arrive aussi à vous.)
J’ai adoré ! tout est parfait. à lire d’urgence pour passer un bon moment en folle compagnie. Coventry est vraiment top ! et elle réserve des surprises.