Contemporains·Recueils de nouvelles

Passer l’hiver, Olivier Adam

Portraits de vies tristes

Genre littéraire : nouvelles

Thèmes abordés : Deuil, stress au travail, solitude, dépression

Histoire : Olivier Adam nous livre 9 nouvelles qui se passent toutes en hiver. Il y développe des thèmes qui lui sont chers : « Fuite, deuil, solitude et dépression ». Il met en scène tour à tour, un professeur en dépression, une infirmière, un chauffeur de taxi, une caissière qui travaille le soir du nouvel an,un homme abandonné par son père, un ex-détenu, une femme qui travaille le soir de noël, un homme licencié qui faute de mieux travaille dans un supermarché, Une fille qui est confronté à la mort de son père.Vous l’aurez donc compris ce livre n’est pas une franche tranche de rigolade.

Mon avis : C’est très bien écrit et J’aime beaucoup la marque de fabrique d’Olivier Adam mais il faut bien avouer ce qui est : « c’est vraiment déprimant« . On apprécie ces portraits de personnages que nous croisons tous les jours sans s’en rendre compte. Ces êtres brisés par le stress, la solitude, le travail répétitif et j’en passe et des meilleures. On peut se reconnaître  en eux mais je ne vous le souhaite pas. Je vous souhaite paix, bonheur, amour et non toute cette tristesse qui ressort de ce petit livre.

D’ailleurs je ne suis pas trop d’accord avec la personne qui a fait la 4eme de couverture. je cite « Ils sont sonnés, lessivés, cassés. Un souffle suffirait à les faire tomber. Pourtant, les personnages de ce livre possèdent une force intérieure insoupçonnée. Chauffeur de taxi, infirmière, ex-taulard ou vendeuse de supermarché, ils s’accrochent à la vie avec l’énergie du désespoir. Ce sont des invaincus. »

Soit je n’ai pas bien compris mais je ne vois pas en quoi ils sont invaincus… j’ai plutôt vu des personnes qui se lamentaient sur leur sorts. Je n’ai pas ressentie d’espoir dans ce livre et je trouve ça dommage. Il s’agit de portraits de vies ou destins brisés ordinaires.

Ce livre s’adresse : à ceux qui aiment les livres tristes

Note sur l’échelle livresque : 6/10, je préfère l’Olivier Adam romancier au nouvelliste

En lisant ce livre j’ai pensé : Je ne sais pas trop si j’ai aimé ou pas. En général, je lis pour me détendre et m’évader.  nous sommes confrontés à toutes ses souffrances tous les jours alors pourquoi remettre ça le soir quand on veut se détendre. Trop c’est trop. Les livres tristes, j’arrête !

Publicités

5 réflexions au sujet de « Passer l’hiver, Olivier Adam »

  1. J’aime beaucoup Olivier Adam le romancier et je ne connais pas du tout Olivier Adam le novelliste.
    Je ne pense pas néanmoins que je lirai pour l’instant ce recueil car je n’ai pas du tout envie de romans désespérés.

  2. Moi je préfère Olivier Adam en tant que nouvelliste ! Mais j’ai eu le malheur de lire quelques romans de lui et ça ne m’a pas conquise du tout. Puis son univers est comme tu dis bien souvent trop mélancolique, triste et déprimant pour ma part !

    J’arrête aussi les livres tristes ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s