Blog/Informations

Le métier de bibliothécaire #Saison 1

Chose promise, chose due, je prends enfin le temps dans ma vie sulfureuse de bibliothécaire d’écrire un petit article sur ce métier.
Le 13 février, je vous ai posé des questions sur les clichés qui vous viennent à l’esprit quand on évoque ce métier.
Voici quelques unes de vos réactions :

Les bibliothécaires sont toujours habillés « vintage » .. mais que fait cristina cordula ?

mon bibliothécaire me fait penser au paresseux dans Zootopia… un grand corps un peu voûté. Il ne faut pas être pressé quand on s’adresse à lui mais il est très serviable et dévoué.

Avec les nouvelles technologies le livre va-t-il survivre ?

Est ce qu ils ont lu tous les livres de la bibliothèque ?

Tout d’abord je tiens à vous remercier d’avoir évité le cliché du chignon, du cardigan en laine et des lunettes. Je suis sûre que vous y avez tous pensé. Ensuite il y a aussi également très souvent le fameux « CHUUUT » qui revient en tête de liste quand on évoque notre profession. Et pour tout vous dire après avoir travaillé 2 ans dans un CDI de collège, je le maîtrise à la perfection. Cependant, ce n’est pas ma fierté car maintenant les Médiathèques sont des lieux vivants et de convivialité où il est permis et même conseillé de parler. Le chut n’a donc plus toute sa place dans cet ambiance plus décontractée.

Maintenant, je vais donc répondre à vos interrogations.

Les bibliothécaires sont toujours habillés « vintage » .. mais que fait cristina cordula ?
En ce qui me concerne, j’aime beaucoup la mode. Comme vous le savez déjà où allez le découvrir, si je n’avais pas été bibliothécaire, je serais Styliste. Durant mes études de mode, je passais beaucoup de temps à la bibliothèque à la recherche d’inspiration, j’en ai trouvé, mais pas pour la mode. Enfin, si j’aime toujours la mode mais l’appel des livres a été plus fort !!!

mon bibliothécaire me fait penser au paresseux dans Zootopia… un grand corps un peu voûté. Il ne faut pas être pressé quand on s’adresse à lui mais il est très serviable et dévoué.
Je suis petite et plutôt pleine d’énergie. Bon, je ne me tiens pas toujours très droite, ça doit être parce qu’on est souvent penché au dessus d’un livre ? non ?
Comme ton bibliothécaire, j’aime prendre soin des lecteurs.

Avec les nouvelles technologies le livre va-t-il survivre ?
Avec tous les blogueurs lecteurs, je pense que le livre a encore de belles heures devant lui. Les gens sont très attachés au livre. Jeter un livre est quelque chose d’intolérable pour de nombreuses personnes. La symbolique du livre est encore très forte.
Les murs de la bibliothèque n’étant pas extensibles, le bibliothécaire est amené à jeter des livres. Ce n’est pas toujours évident, même pour le bibliothécaire chevronné. ça s’appelle le désherbage. Certaines bibliothèques organisent des ventes avec les livres désherbés. Personnellement je ne trouve pas ça correct. Dans ma petite Médiathèque (qui n’est quand même pas si petite !) je donne les livres désherbés sauf ceux qui sont déchirés, abîmés ou obsolètes bien sûr.

Pour le côté sacré du livre, je pense qu’il serait temps que les mentalités changent. Surtout quand certaines personnes apportent des cartons de dons et que ce ne sont que des vieux livres avec les pages pleines de champignons qui sentent le moisi, moi je n’ai aucune pitié, tout part à la poubelle. Franchement les gars ! économisez-nous ce travail, faites ça vous-même, vous n’irez pas en enfer car vous avez jeté un livre. Et on en revient au bibliothécaire vouté ! vous nous bousillez le dos avec vos cartons de dons moisis 🙂

Est-ce qu ils ont lu tous les livres de la bibliothèque ?
Alors celle-ci est la question la plus posée quand on travaille en bibliothèque. Souvent sur le ton de la blague, mais parfois également en toute innocence. Parfois ça passe moins bien quand on te sort : « ça doit être super votre boulot, être payé à lire toute la journée. »
Qu’on se le dise tout de suite, le bibliothécaire lit principalement le soir chez lui sur son canapé, dans son lit comme tout le monde, ou le week-end et pendant ses vacances. Je lis en moyenne 50 romans par an, donc je vous laisse faire le calcul. je travaille depuis 2010 en bibliothèque, ça fait presque 10 ans donc 500 romans. J’ai 30 ans donc si on compte que j’ai commencé à lire des romans à 7 ans, je suis à 1150 grand maximum. Je lis également beaucoup de Mangas. D’ailleurs, j’ai presque lu tous ceux de ma Médiathèque. C’est rigolo ! la prochaine fois qu’on me posera la question je pourrais donc répondre fièrement : j’ai lu tous les mangas !

Voilà voilà c’est fini ! J’espère que cet article en amènera un autre. Il n’y a pas de questions bêtes et j’y réponds avec plaisir 😉 (Plus elles sont bêtes et plus c’est drôle en fait ! )

Qu’avez-vous toujours voulu savoir sur les bibliothèques sans oser le demander ? Rendez vous prochainement pour Le métier de bibliothécaire #saison2

Publicités

13 réflexions au sujet de « Le métier de bibliothécaire #Saison 1 »

    1. Merci 😊 c’est toujours un plaisir de parler de mon métier ! Je note la question pour le prochain billet. Comme je ne suis pas cruelle, je vais répondre brièvement en disant que tout dépend de la structure dans laquelle on travaille et également le poste qu’on occupe. Le temps ne sera pas le même dans une ville de 10 000 habitants que dans une petite commune de 1 000. C’est donc une très bonne question mais très difficile de répondre de façon générale.

  1. Amusant comme article d’autant que n’ayant aucun préjugé sur les bibliothécaires, je suis surprise de que la profession a comme image dans l’imaginaire collectif 🙂
    Quant au silence dans les médiathèques, j’avoue qu’entourée en permanence de bruits même chez moi, j’aspire à cette sérénité que l’on y retrouve. Mais j’aime aussi l’effervescence du samedi matin dans ma bibliothèque de quartier plutôt orientée jeunesse. C’est un plaisir de voir ces enfants excités à l’idée de découvrir de nouvelles choses à lire 🙂

    1. Merci pour ton commentaire. Je suis d’accord avec toi, il faut toujours garder des zones silencieuses pour les lecteurs qui aspirent au calme. J’aime beaucoup comme toi l’effervescence du samedi matin. Les enfants qui sont heureux de trouver un livre inspirant. Leurs sourires, c’est mon moteur. J’ai toujours voulu exercer un métier qui permet de rendre les gens heureux 😊 je crois que j’ai réussi !

  2. Je suis bibliothécaire aussi et tous ces clichés me font tellement rire !!! ahaha
    Combien de lecteurs ne m’ont pas déjà demandés quand est-ce que je trouvais le temps pour tout lire! xD

    1. Comme quoi, nous avons quelques clichés en commun !!! J’ai une autre anecdote mignonne. Une lectrice m’interpelle : « Vous n’avez pas reçu le dernier livre de « Michel bussi » ? Je réponds étonnée : »comment ça ? » Et la personne me répond : » il ne vous l’a pas encore envoyé? » 😂

  3. Oh et puis du coup, petite question ! A quelle fréquence vous désherbez ? Quand un livre n’est pas sorti depuis genre un an ? Ou vous faites ça toujours au même moment ?
    Quand je vois que nous on est obligé de retourner régulièrement des livras par manque de place, mais aussi que des bibliothèques/médiathèques nous passent régulièrement des commandes ^^

    1. Normalement la règle du désherbage est que quand un livre rentre un livre s’en va. Il y a deux types de désherbage. Le désherbage au fil de l’eau : c’est à dire quand un livre revient et qu’il ne peut plus être réparé, il part au rebut. Et ensuite chaque année un désherbage général que j’effectue lors du récolement. (L’inventaire) les livres qui ne sortent plus où alors ceux qui sont en mauvais états et qui ont échappé au désherbage au fil de l’eau.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s