Blog/Informations

Challenge 1% de rentrée littéraire. Ma sélection rentrée littéraire 2017

Bonjour à tous !

Comme chaque année, je participe au challenge 1% de rentrée littéraire. Il s’agit de lire 1% de la rentrée littéraire, c’est à dire 6 livres
Pour plus d’information, je vous invite à lire l’article sur le blog delivrer des livres de Sophie Herisson

N’hésitez pas à nous rejoindre, il y a également un groupe sur facebook 

challenge2017-768x538.png

Voici ma sélection :

Bowie-mes-deux-mamans-et-moi-2

 « Moi, je me plais dissimulé dans le clair-obscur. Ou perché tout en haut, comme un équilibriste au-dessus du vide. Je refuse de choisir mon camp, je préfère le danger de la frontière. Si un soir, vous me croisez dans le métro ou dans un bar, vous allez obligatoirement me dévisager, avec embarras, probablement cela vous troublera, et LA question viendra vous tarauder : est-ce un homme ou une femme ? Et vous ne pourrez pas y répondre. » De l’influence de David Bowie sur la destinée des jeunes filles nous fait partager l’histoire improbable, drôle et tendre, d’une famille joliment déglinguée dont Paul est le héros peu ordinaire. Paul qui, malgré ses allures de filles, aime exclusivement les femmes. Paul, qui a deux mères et n’a jamais connu son père. Paul, que le hasard de sa naissance va mener sur la route d’un célèbre androgyne : David Bowie. Fantaisiste et généreux, le nouveau roman de Jean-Michel Guenassia, l’auteur du Club des incorrigibles optimistes, nous détourne avec grâce des chemins tout tracés pour nous faire goûter aux charmes de l’incertitude.

La-salle-de-bal

Lors de l’hiver 1911, l’asile d’aliénés de Sharston, dans le Yorkshire, accueille une nouvelle pensionnaire : Ella, qui a brisé une vitre de la filature dans laquelle elle travaillait depuis l’enfance. Si elle espère d’abord être rapidement libérée, elle finit par s’habituer à la routine de l’institution. Hommes et femmes travaillent et vivent chacun de leur côté : les hommes cultivent la terre tandis que les femmes accomplissent leurs tâches à l’intérieur. Ils sont néanmoins réunis chaque vendredi dans une somptueuse salle de bal. Ella y retrouvera John, un « mélancolique irlandais ». Tous deux danseront, toujours plus fébriles et plus épris. À la tête de l’orchestre, le docteur Fuller observe ses patients valser. Séduit par l’eugénisme et par le projet de loi sur le Contrôle des faibles d’esprit, Fuller a de grands projets pour guérir les malades. Projets qui pourraient avoir des conséquences désastreuses pour Ella et John. Après Le chagrin des vivants, Anna Hope parvient de nouveau à transformer une réalité historique méconnue en un roman subtil et puissant, entraînant le lecteur dans une ronde passionnée et dangereuse.

Une-histoire-des-loups

Madeline, adolescente un peu sauvage, observe à travers ses jumelles cette famille qui emménage sur la rive opposée du lac. Un couple et un jeune enfant dont la vie aisée semble si différente de la sienne. Bientôt, alors que le père travaille au loin, la jeune mère propose à Madeline de s’occuper du garçon, de passer avec lui ses après-midi, puis de partager leurs repas. L’adolescente entre petit à petit dans ce foyer qui la fascine, ne saisissant qu’à moitié ce qui se cache derrière la fragile gaieté de cette mère et la sourde autorité du père. Jusqu’à ce que, malheureusement, il soit trop tard. Aussi troublant que poétique, best-seller dès sa parution aux États-Unis, le premier roman d’ Emily Fridlund a été acclamé par la critique et reconnu comme l’oeuvre d’un nouveau talent à suivre.

EMILY FRIDLUND a grandi dans le Minnesota, où se déroule l’action de son roman, et vit actuellement dans la région des Finger Lakes dans l’État de New York. Titulaire d’un doctorat en littérature et creative writing de l’Université de Californie, professeur à Cornell, elle a remporté plusieurs prix littéraires pour ses écrits et été publiée dans diverses revues et journaux. Une histoire des loups est son premier roman.

Point-cardinal

Sur le parking d’un supermarché, dans une petite ville de province, une femme se démaquille méticuleusement, tristement. Enlever sa perruque, sa robe de soie, rouler ses bas sur ses chevilles : ses gestes ressemblent à un arrachement. Bientôt, celle qui, à peine une heure auparavant, volait quelques instants de joie et dansait à corps perdu sera devenue méconnaissable. Laurent, en tenue de sport, a remis de l’ordre dans sa voiture et dissimulé dans le coffre la mallette contenant ses habits de fête. Il s’apprête à retrouver femme et enfants pour le dîner. Petit garçon, Laurent passait des heures enfermé dans la penderie de sa mère, détestait l’atmosphère virile et la puanteur des vestiaires après les matchs de foot. Puis il a grandi, a rencontré Solange au lycée, il y a vingt ans déjà. Leur complicité a été immédiate, ils se sont mariés, Thomas et Claire sont nés, ils se sont endettés pour acheter leur maison. Solange prenait les initiatives, Laurent les accueillait avec sérénité. Jusqu’à ce que surviennent d’insupportables douleurs, jusqu’à ce qu’il ne puisse plus réfréner ses envies incontrôlables de toucher de la soie, et que la femme en lui se manifeste impérieusement. De tout cela, il n’a rien dit à Solange. Sa vie va basculer quand, à la faveur de trois jours solitaires, il se travestit pour la première fois chez eux. À son retour, Solange trouve un cheveu blond… Léonor de Récondo va alors suivre ses personnages sur le chemin d’une transformation radicale. Car la découverte de Solange conforte Laurent dans sa certitude : il lui faut laisser exister la femme qu’il a toujours été. Et convaincre son entourage de l’accepter. La détermination de Laurent, le désarroi de Solange, les réactions contrastées des enfants – Claire a treize ans, Thomas seize –, l’incrédulité des collègues de travail : l’écrivain accompagne au plus près de leurs émotions ceux dont la vie est bouleversée. Avec des phrases limpides, des mots simples et d’une poignante justesse, elle trace le difficile chemin d’un être dont toute l’énergie est tendue vers la lumière. Par-delà le sujet singulier du changement de sexe, Léonor de Récondo écrit un grand roman sur le courage d’être soi.

Neverland

Neverland est l’histoire d’un voyage au pays perdu de l’enfance, celui que nous portons tous en nous. À la fois livre d’aventure et livre-mémoire, il ressuscite nos souvenirs enfouis.

Une-robe-couleur-de-vent

Fabia Moreno vient de s’installer avec sa fille, Ella, dans la petite ville de York, où elle a ouvert un magasin de vêtements vintage. Une boutique de rêve, comme les femmes de York n’en ont encore jamais vu. Car Fabia possède un don pour dénicher la robe idéale et l’ajuster à chaque cliente. Autour de son commerce, bientôt, les destins se croisent, les identités se révèlent et les amours s’épanouissent… mais naissent aussi la méfi ance et la jalousie.
L’exubérance de Fabia dérange, et la jeune Ella, à la peau cuivrée, est une adolescente bien mystérieuse.
Parviendront-elles à s’intégrer dans la communauté ?
Quel sombre secret cache Fabia derrière ses tenues flamboyantes et son accent chantant ? Sa fille elle-même sait-elle tout de l’histoire familiale ?

9782081393264
« Au fond, j’ai l’impression que nous ne sommes plus que des Marco Polo parodiques », autant dire de simples touristes. C’est le constat un brin désenchanté que cet étudiant en géographie partage avec son amie Augusta au détour d’une conversation Facebook. Il n’en faut pas plus à la jeune femme, fraîchement débarquée aux États-Unis, pour lui proposer le plus fou des séjours, un « voyage à dessein ». Direction : New York, où Augusta l’attend pour percer à jour l’identité de son petit ami, rencontré via une application pour smartphone. Pourquoi ce critique d’art venu de Roumanie se fait-il inlassablement accuser de meurtre par un internaute anonyme ? C’est ici que commence la filature de notre apprenti détective, qui n’est peut-être pas le seul à suivre la piste du mystérieux Dragan.
À la faveur des péripéties new-yorkaises de cet « amour d’espion », Clément Bénech pose un regard plein d’esprit et de malice sur les rencontres sentimentales à l’ère de l’espionnage amoureux. Si le virtuel s’invite dans le réel, qui espionne qui ?

La-fuite

Un jeune homme rejette la société des hommes. Famille, conquêtes féminines, amis, relations de travail. Tout l’insupporte. Ce monde est devenu définitivement invivable. Il décide de tout quitter et de s’installer dans un minuscule refuge, perdu dans les montagnes corses. Quoi de plus pur, de plus vrai que la Nature ? Quelques provisions, un fusil, et les espaces infinis comme seuls compagnons. Mais survivre est un art. Et rien ne se passera comme prévu. Réalisme et fantastique se mêlent peu à peu pour composer ce premier roman rageur et exalté.Lauréat du PJE 2015, Paul-Bernard Moracchini vit entre la Corse et Nice. Auteur-compositeur-interprète de profession. La Fuite est son premier roman.

J-ai-tue-2

Les auteurs de thrillers ne sont pas des personnes très fréquentables. Ils jouent du plaisir que nous avons à lire d’abominables histoires, de notre appétit pour des énigmes qui le plus souvent baignent dans le sang. Ce jeu dangereux peut parfois prendre des proportions inquiétantes et favoriser un passage à l’acte aux conséquences funestes. Eux les premiers, qui pensent connaître toutes les ficelles du crime parfait, ne sont pas à l’abri de faire de leurs fictions une réalité. Prenez par exemple Jerry Grey, ce célèbre romancier, qui ne sait plus très bien aujourd’hui où il en est. À force d’inventer des meurtres plus ingénieux les uns que les autres, n’aurait-il pas fini par succomber à la tentation ? Dans cette institution où on le traite pour un alzheimer précoce, Jerry réalise que la trame de son existence comporte quelques inquiétants trous noirs. Est-ce dans ses moments de lucidité ou dans ses moments de démence qu’il est persuadé d’avoir commis des crimes ? Quand la police commence à soupçonner les histoires de Jerry d’être inspirées de faits réels, l’étau commence à se resserrer. Mais, comme à son habitude, la vérité se révèlera bien différente et bien plus effroyable que ce que tous ont pu imaginer

Et vous ? qu’avez-vous prévu de lire ? 

BONNES LECTURES ET BONNE RENTREE LITTERAIRE 2017 A TOUS !!!!!

Blog/Informations

Dimanche confidence :-)

17499067_1457233244287716_1001658239248401635_nAujourd’hui je me livre à vous. L’année dernière, j’ai écrit mon premier roman. Je l’ai proposé au prix du livre romantique organisé par les éditions Charleston mais malheureusement ce fût un échec. Je suis très heureuse et fière d’avoir rédigé cette histoire et surtout d’avoir mené à bien ce projet. J’ai envoyé mon manuscrit à plusieurs maisons d’édition, j’attends encore des réponses et j’ai déjà reçu quelques réponses négatives. J’ai également été victime d’une arnaque ou je devais payer 1500 euros pour publier mon roman. J’étais aux anges quand j’ai vu la réponse positive, un peu moins quand j’ai compris l’entourloupette. Méfiance est donc le maître mot quand on souhaite être publié. C’est un grand huit émotionnel. 

Parce que je suis fière mais pas totalement satisfaite du résultat, aujourd’hui, j’ai commencé un nouveau projet. Pour ceux qui me connaissent déjà mon genre de prédilection est les romans feel-good. Mon nouveau projet est donc à mi chemin entre les romans feel-good, la comédie et la romance. Ce roman aura pour héroïne, une anti-héroïne prénommée Lila qui a une fâcheuse tendance à se faire passer pour une autre et rate tout ce qu’elle entreprend malgré toute sa bonne volonté. Un amour du passé va resurgir dans sa vie. Je ne peux pas vous dévoiler plus en détail l’intrigue mais j’ai déjà rédigé le premier chapitre.
Et vous ? vous est-il déjà arrivé de vous faire passer pour quelqu’un d’autre ?
Avez-vous des envies d’écritures ? ou êtes-vous déjà publié ?
Je me fais une joie d’échanger avec vous, comme toujours !

Bises à tous et bon dimanche

PS :Pour être honnête avec vous ! je compte beaucoup sur vous pour me motiver car pour écrire le premier roman, j’ai mis plus de trois ans 😉 là je compte l’achever en 6 mois 12mois maxi. Est-ce que quelqu’un serait tenté de relever le défi ? et d’écrire sa propre histoire en même temps que moi ? J’attends vos mails ou vos messages

 

Blog/Informations

Bilan livresque 2016

Normalement je rédige ce billet le 31 décembre mais l’année 2016 s’est achevée en fanfare avec une bonne grippe qui a terrassé toute la famille. De toute façon, on le sait déjà, 2016 n’était pas un bon cru. En écrivant cette phrase, je pense à l’actualité de cette année que nous préfèrerions sûrement tous rayer de nos mémoires.
 Egoïstement, je dois admettre qu’en ce qui me concerne 2016 fût une très belle année. Ma petite rose a soufflé sa première bougie et j’ai enfin trouvé un emploi stable qui me passionne : Bibliothécaire ! Mon mari a également trouvé un boulot qui lui plaît. On a dû déménager, ce qui est un peu moins cool mais on s’adapte. J’ai enfin mis un point final à mon roman et je cherche maintenant un éditeur. C’est un roman feel-good qui met en scène un voyage de noces qui ne se passe pas tout à fait comme prévu. Une histoire d’amour et d’amitié pleine d’humour. Pour l’instant je n’ai pas de retour, j’attends des réponses des maisons d’éditions. Si vous passez par là et que ce texte vous intéresse n’hésitez pas à me contacter. (ou si vous connaissez des maisons d’éditions qui publient ce genre de roman, je suis également preneuse.)

L’heure du bilan livresque 2016 a sonné

Cette année j’ai lu 41 romans et 6 mangas. Pour tout vous dire, j’ai lu plus de mangas mais je n’ai pas pris le temps de vous en parler. J’ai remarqué qu’il y avait très peu de commentaires sur les articles à propos de mangas alors j’ai un peu séché… Vilaine fille !
Mais quelque chose me dit que 2017 sera l’année du manga ! vous allez en bouffer ahahah mes pauvres petits lecteurs !

L’année dernière j’avais lu 43 romans (vous pouvez retrouver le bilan de l’an passé par ici), je suis donc en baisse mais je suis quand même contente car je ne lis pas pour remplir des objectifs mais bien me faire plaisir.
Cette année, j’ai commencé à utiliser twitter et j’ai bien aimé. J’ai changé le design du blog  et je me suis amusée à me prendre en photo en train de lire. J’ai inauguré une nouvelle rubrique : Rose lit qui se propose de vous faire découvrir les livres pour les petits.  C’était bien, c’était chouette.  On continue donc en 2017 !
Fin 2015 vous étiez 329 à me suivre, vous êtes maintenant 386 et j’en suis toute émue. Merci à tous pour vos petits mots. Je suis toujours ravie de vous lire et j’adore répondre à vos commentaires.

Je vous souhaite donc une excellente année 2017 ! Au plaisir de vous lire ! Parce que le blog sans vous, ça serait trop nul !

Voici mon livre préféré de l’année :
Journal d'un vampire en pyjama-mathiasmalzieu

 Mes coups de coeur 2016

Blog/Informations

Les tentations de la rentrée littéraire

Coucou les amis lecteurs ! Les vacances sont déjà terminées et les premiers livres de la rentrée littéraire ont fait leur apparition chez nos libraires chéris. Aujourd’hui je vous écris pour vous présenter mon petit repérage de la rentrée littéraire :

Le-Fils-de-mille-hommes Valter Hugo
Lien éditeur

d'où viennent les vagues Fabio Genovesi
Lien éditeur

Un enfant plein d'angoisse et très sage Hoffmann
Lien éditeur

La valse des arbres et du ciel Guenassia.jpg
Lien éditeur

les contes défaits Oscar lalo
Lien éditeur

une famille passagère Donovan.jpg
Lien éditeur

la tentation d'être heureux
Lien éditeur

vivre près des tilleuls AJAR
Lien éditeur

aux petits mots les grands remèdes
Lien éditeur

Et vous? Des titres qui vous tentent? Peut-être avez-vous déjà des coups de coeur à partager?

 

Blog/Informations·Coups de coeur

Des livres pour votre été

Ma valise idéale pour vos vacances

valise étéJuillet est là ! l’éternel conflit entre juilletistes et aoutients va débuter ! Rassurez-vous je me tiens en dehors de toutes ces querelles et je vous propose donc une idée qui va tous vous mettre d’accord. C’est bien connu en été une paire de tong, un maillot de bain et des lunettes de soleil sufissent. Votre valise king-size est désespérément vide, je vous propose donc de la remplir de bonnes tranches de rigolades, d’ondes positives et de voyage dans des contrées imaginaires.

 

 

Fous rires garantis

 

l'extraordinaire voyage du fakir qui était coincé dans une armoire Ikéa Romain puértolas

Pour ceux qui ne l’auraient pas encore lu, l’Extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans un armoire Ikéa de Romain Puértolas est la base pour passer de bonnes vacances.
la petite fille qui avait avalé un nuage gros comme la tour eiffel

Vous pouvez également vous procurez la petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour eiffel toujours du même auteur et toujours aussi efficace. Moins drôle (mais drôle quand même) et plus sensible, il faudra peut -être prévoir quelques mouchoirs.
Les deux romans sont disponibles aux éditions Le livre de poche
Argument choc car ils ne vous coûteront pas chers et ne prendront pas trop de place, vous pourrez donc remplir votre valise avec d’autres livres. 🙂
Re-vive l’empereur
 du même auteur est disponible aux éditions Le Dilettante
Il prendra plus de place car c’est un grand format mais vaut vraiment le détour. Romain Puértolas met en scène le retour de Napoléon et la constitution d’une improbable armée pour combattre les m&ms (les méchants musulmans). Vous pourrez donc rire et réfléchir à nos problèmes de sociétés.

 

meme-goes-to-hollywood-9782266253673_0

Faites la connaissance de Mémé cornemuse et partez en Road trip avec elle dans « Mémé goes to hollywood » de Nadine Monfils. Déjanté à souhait !

 

L'accro du shopping attend un bébé

Plus soft et plus Girly mais très drôle également la série de Sophie Kinsella « l’accro du shopping« .


Roman Feel-Good

1540-1La balade des pas perdus de Brooke Davis, mon coup de coeur de la rentrée littéraire. Un roman qui est un peu passé inaperçu mais qui pourrait avoir le succès du « Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire » à découvrir et c’est même mieux !

104206962
Et je danse, aussi d’Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat, un roman feel-good épistolaire qui se lit d’une traite et le sourire aux lèvres.

Voyage dans d’autres univers 

HS_passe_miroirok.inddproduct_9782070661985_244x0

Alors ceux-ci vont prendre beaucoup de place mais vous allez voyager très loin, Un chef d’oeuvre ! à lire :
La passe-miroir tome 1 et tome 2 de Christelle Dabos.

Le tome 1 est disponible en poche chez Gallimard jeunesse et Folio.
les fiancées de l'hiver Christel Daboslesfiancésdel'hiver

Elia la passeuse d'ame de marie vareille

Elia et la passeuse d’âmes de Marie Vareille, parce qu’une dystopie est toujours la bienvenue en vacances et que celle-ci vaut vraiment le coup d’oeil (et le coup de coeur).

 

De belles histoires d’amour et d’amitié

l amour des loving gilles biassette

L’amour des loving de Gilles biassette, parce que l’amour est plus fort
1540-1-2

On dirait nous de Didier Van Cauwelaert, parce qu’il fallait absolument un livre de Didier Van Cauwelaert dans cette sélection et que j’ai eu un coup de coeur pour celui-ci.

96 - LA sixième Corde cover

Si vous partez avec votre liseuse n’oubliez surtout pas La sixième corde de Caroline et Benjamin Karo, un road trip entre mecs aux quatre coins de la France pour le meilleur et pour le pire. Une belle histoire d’amitié.

Les Classiques

vieil homme et la merLe vieil homme et la mer d’Ernest Hemingway, que vous partiez à la mer ou non, j’aime beaucoup ce classique

La crique du Français de Daphné Du maurier, une belle histoire d’aventure et d’amour

comme un roman Pennac Daniel

Comme un Roman de Daniel Pennac, un essai qui se lit comme un roman

Blog/Informations

TTT Top Ten Tuesday-Les 10 raisons qui font que vous préférez les livres papiers aux ebooks

TTT Top ten tuesday
Initialement proposé par The broke and the bookish et repris en Français par Iani. Désormais ce chouette rendez-vous est organisé par Frogzine.

Aujourd’hui le thème proposé est :
Les 10 raisons qui font que vous préférez les livres papiers aux ebooks

ebookJe dois préciser que je lis beaucoup sur liseuse pour différentes raisons :
-On peut lire à une main. Ceux qui ont déjà essayé de lire un livre à une main ne pourront pas nier cet argument imparable que seul permet la liseuse (ou alors qu’on me donne la technique.)
-Il y a de nombreux livres gratuits et libres de droits. Je pense notamment à tous les romans passés dans le domaine public. J’ai lu de nombreux livres de Maupassant, la comtesse de Segur et bien d’autres par cet intermédiaire.
-Il y a souvent des opérations sur le Kobo Store qui permettent d’avoir des livres à des prix défiants toutes concurrences.
-Quand on part en vacances, la valise n’est pas pleine à craquer de livres.

Je dois cependant vous faire un aveux, je préfère lire les livres au format papier et vous allez donc maintenant savoir pourquoi :

J’aime toucher les livres
J’adore snifer les livres. Je suis fan de l’odeur des livres. J’ai même acheté une bougie parfum OLD BOOK sur etsy mais j’avoue que c’était un peu une arnaque rien ne vaut un vrai livre. 
J’aime aussi les jolies couvertures même si on dit « don’t judge the book by the coover », c’est toujours plus fort que moi, j’ai des yeux.
J’adore voir les pages défiler. Je trouve que sur la liseuse ce n’est pas la même sensation. On quantifie moins notre avancée dans le livre.picsou piscine de pièces
J’espère avoir un jour une pièce dédiée à mes livres. Un peu comme Picsou et sa piscine pleine de pièces. Je plongerais moi aussi dans les livres. Bon, par contre je ne me les jèterai pas dessus car ça risquerait de faire mal. C’est plus classe de collectionner des livres papiers que des ebooks (un argument purement décoratif je l’admets)
J’apprécie aller en librairie ou à la bibliothèque et choisir mes livres. J’ai l’impression de faire une chasse au trésor. C’est quand même moins jouissif de choisir des livres en ligne. 

Et vous, plutôt Ebooks ? ou papier?