Contemporains

La femme qui ne vieillissait pas, Grégoire Delacourt

41ayPbZb54L._SX195_Rester jeune, n’est-ce pas le rêve de toute femme ? Grégoire Delacourt s’est posé la question et nous livre une réponse qui nous rejouira : si vieillir est difficile, rester jeune toute sa vie l’est tout autant. à l’âge de 30 ans Betty cesse de vieillir. Au début, elle apprécie et puis finalement, ce n’est pas si simple.

Grégoire Delacourt, nous prouve qu’être une femme, n’est pas facile tous les jours ou Quand rester jeune devient une malédiction.

Un conte moderne qui nous fait réfléchir et relativiser sur la peur de vieillir. Un livre qui m’a fait penser à Dorian Gray dans une version féminine. J’adore ce roman d’Oscar Wilde, je ne pouvais donc qu’apprécier une version féminine et au goût du jour (même si selon moi, Dorian Gray est toujours au goût du jour attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Le portrait de Dorian Gray restera mon livre préféré à vie, je pense)
à lire donc, si vous vous trouvez vieille, vous verrez, ça ira mieux après ! Tout n’est finalement qu’une question de point de vue dans la vie.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s