Jeunesse

ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre, Ruta Sepetys (2011)

Un roman Bouleversant

product_9782070635672_244x0« Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre » est l’histoire d’une famille Lituanienne et de son terrible voyage en train vers les camps de travail. Lina, une jeune fille de 16 ans est la narratrice de ce roman à la première personne. Lors de son arrestation, elle était chez elle avec sa mère et son jeune frère Jonas. Leur père se trouvait à l’université, son lieu de travail et la famille est donc sans nouvelle de lui.
Au fil des pages, Lina décrit les conditions de vie dans le train. Ils ne savent pas où ils vont, vivent entassés et dans de terribles conditions.

« Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre » est un roman bouleversant qui vous prendra aux tripes. Impossible de ressortir indemne de ce voyage et d’être insensible à toutes ces atrocités. C’est un roman mémoire qu’il faut avoir lu et qui devrait être lu par nos ados. Eux qui se plaignent sans vergogne à longueur de journée, peut être ce livre leur ferait prendre conscience que leur petits soucis ne sont pas la montagne qu’ils s’en font. Un livre qui remet les pendules à l’heure et vous donne envie d’arrêter de vous plaindre pour un rien.

Un témoignage poignant sur l’horreur de la déportation et des camps de travail. à noter que l’auteur s’est inspiré de témoignages de survivant des camps.

Un roman bouleversant et sensible à la fois. Sensible par l’intermédiaire de notre narratrice Lina, une jeune fille passionnée et passionnante qui tout au long de ce terrible voyage ne baissera jamais les bras. Sa passion sera en quelque sorte son échappatoire. Elle admire Munch et quand elle le peut dessinera son quotidien à ses risques et périls. Ce qu’ils n’ont pas pu leur prendre, c’est l’espoir mais aussi la rage de vivre quoi qu’il en coute. Une vraie leçon de courage !

J’ai lu ce livre dans le cadre du Challenge un mot, des titres organisé par Calipso du blog Aperto-libro
Il fallait lire un mot contenant le mot NOUS.

J’ai beaucoup aimé ce livre et je le recommanderai autour de moi.
Challenge-Un-mot-des-titres

Publicités

8 réflexions au sujet de « ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre, Ruta Sepetys (2011) »

    1. Oui, un très bon roman jeunesse mémoire. Si tu t’intéresses à ce thème, tu peux lire les livres d’Alexandre Soljenitsyne. J’ai lu Une journée d’Ivan Denissovitch et il m’a beaucoup marqué.

    1. Oui, c’est peut être le thème aussi qui fait que c’est un beau roman. Je suis quand même curieuse de découvrir l’auteur sous un autre jour voir ce que ça donne ! Si tu lis son dernier roman j’attends ton avis 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s