Romance

Le temps n’est rien, Audrey Niffeneger (2003)

Une histoire d’amour et de voyages dans le temps

couv58507272J’ai choisi de lire Le temps n’est rien d’Audrey Niffenegger pour la 36eme session du Challenge un mot, des titres parce que c’est un livre sur les voyages dans le temps et que c’est une thématique qui me passionne. J’ai également choisi ce livre car il figurait dans une liste des livres qu’il faut avoir lu dans sa vie. Malheureusement je ne pense vraiment pas que ce livre soit un indispensable à lire avant de mourir. J’ai trouvé l’histoire sympathique mais sans plus.

J’ai également lu ce livre parce que le personnage principal Henry est bibliothécaire, étant moi-même de la profession je pensais m’identifier à ce personnage. Malheureusement l’auteur ne se sert pas tellement de cette profession, Ce n’est qu’un détail on se dit même qu’il fallait lui donner un métier alors elle a choisi celui-ci par hasard.

Le temps n’est rien, nous conte l’histoire d’amour tumultueuse d’Henry et Claire. Henry est un voyageur spatio-temporel. Un problème pour Claire qui ne sait jamais quand elle va le revoir. Un problème également pour lui qui voyage à tout va dans le temps sans vraiment le choisir. Ils tentent de mener une vie de couple normale avec ce problème.

J’ai bien aimé le personnage de Claire et j’ai eu beaucoup de peine pour elle car elle est constamment dans l’attente d’Henry et quand enfin il est là, elle vit avec la peur qu’il disparaisse à nouveau.
J’ai trouvé le personnage d’Henry un peu antipathique et je ne me suis pas trop attaché à lui. J’ai pris plaisir à lire ce roman malgré quelques longueurs et passages qui auraient pu être raccourcis. Ce n’est clairement pas un roman à lire absolument selon moi. C’est un page-turner qui se lit sous sa couette ou devant un bon feux l’hiver.

Livre lu dans le cadre du Challenge un mot, des titres.
Récapitulatif des participations

logo

Romance

Rose soie, Camille Adler (2014)

Une romance Parisienne au XIXeme siècle

Souvenez-vous, cette année je suis allée au Salon du Livre et j’ai rencontré Camille Adler sur le Stand Milady. J’avais flashé sur la couverture et le résumé de son livre : Rose Soie. Je suis donc repartie avec son roman et une dédicace que voici :

20150324_193751

rose soieComme vous le savez, j’ai accouché il y a 3 semaines déjà ! Entre la fatigue mais surtout la joie et l’euphorie de ce moment unique de ma vie, j’avais du mal à me consacrer à la lecture. J’ai donc décidé de lire cette romance pour me réconcilier avec la lecture pendant ma semaine à la maternité. Ce qui est marrant, c’est que nous avons appelé notre fille Rose et que j’avais un peu oublié ce livre. Le personnage principal de ce roman se prénomme Rose. Elle est mariée avec un homme qui ne l’a comprend pas. Tout le monde la croit chanceuse d’avoir cet homme pour époux. Rose a un don pour le stylisme. Elle se confectionne ses tenues. Son mari ne reconnait pas son talent et lui conseille de se rendre chez un grand couturier Alexander Wright dont le tout Paris vante les mérites. Il ne se doute pas qu’il vient de jeter Rose dans la gueule du loup. En effet, le célèbre couturier va tomber sous le charme de Rose et lui faire prendre conscience de son réel talent pour le stylisme.

J’ai beaucoup aimé cette romance même si tout est très prévisible et que nous connaissons d’avance la fin de l’histoire. J’ai pris plaisir à entrer dans le paris du XIXeme siècle. En dehors de la lecture, je suis également passionnée de mode. Avant de devenir bibliothécaire, j’avais même entrepris des études de mode pendant une année. J’ai arrêté pour différentes raisons. Ce fût donc sympathique de retrouver cet univers qui m’est cher. J’aime beaucoup les films en costumes d’époques et les bals.  J’ai donc pris grand plaisir à imaginer les différentes tenues de Rose. Qu’est ce que j’aimerais le temps d’une soirée remonter le temps et participer à un bal, porter une de ces jolies toilettes. Merci à l’auteur pour le rêve qu’elle offre aux lectrices que nous sommes.

Romance

Les Quatre Grâces, Patricia Gaffney (2013)

Les Quatre Grâces vous ouvrent leur club

Les_Quatre_gr_ces_largeEmma, Rudy, Lee et Isabel sont quatre femmes aux caractères très différents pourtant elles partagent depuis plus de dix ans une amitié indéfectible. Toutes les semaines Les quatre Grâces se réunissent pour partager un repas et échanger sur leurs vies respectives.

J’ai beaucoup aimé l’idée de ce club de femmes et cette belle histoire d’amitié dont on rêve toute. J’ai donc adoré le début de ce roman. J’ai trouvé qu’il ne se passait pas grand-chose tout de même pendant un bon moment. J’ai trouvé ce roman un peu trop triste à mon goût. J’avais même envie d’abandonner sa lecture mais finalement je l’ai lu en entier. J’ai bien fait car j’ai beaucoup aimé la fin qui pimente un peu l’histoire que j’ai trouvé un peu plan-plan.

Un livre à lire par les lectrices qui apprécient les histoires de vies de femmes et les histoires d’amitié entre femme.

Romance

Une lettre en été : Retour à Cedar Cove Tome 3, Debbie Macomber (2015)

Un retour toujours aussi agréable à la villa rose

Une_lettre_en__t__largeAprès avoir dévoré les 2 premiers tomes de Retour à Cedar Cove, j’ai pris plaisir à retrouver Jo-Marie dans le cadre idyllique de la villa Rose. Le kiosque n’est toujours pas prêt. Mark, l’homme à tout faire employé par Jo-Marie ne semble pas mettre coeur à l’ouvrage. Jo-Marie se pose d’ailleurs de nombreuses questions sur celui-ci. Dans ce tome, vous en apprendrez un peu plus sur son compte mais l’heure n’est pas encore au grande révélation. Jo-Marie accueille de nouveaux hôtes. Un couple qui bat de l’aile et vient trouver un peu d’apaisement à la villa rose. Nous faisons également la connaissance d’Ellie, une jeune femme qui vient à Cedar Cove pour rencontrer un jeune homme qu’elle a connu sur Internet.

Encore une fois, j’ai beaucoup apprécié ces histoires de vies avec une petite préférence pour celle d’Ellie. J’ai bien aimé ce personnage et la belle histoire d’amour qu’elle vit au début de ce roman avant même de connaitre le jeune homme (Tom). J’ai un peu moins apprécié la suite que j’ai trouvé un peu tiré par les cheveux mais tout à fait possible. En tout cas, je n’aurais pas apprécié la situation (que je vous laisse découvrir). Il y a donc beaucoup de suspens et j’ai apprécié ce point.

La fin laisse présager une suite. J’espère pouvoir la lire très prochainement. Debbie Macomber nous fait rentrer dans la vie intime des hôtes de Jo-marie et nous livre leurs secrets les plus intimes. La curieuse que je suis adore ce genre de roman. 

Note sur l’échelle livresque : 8/10

Livre lu dans le cadre de mon année Lectrice Charleston, je remercie donc chaleureusement la maison d’édition pour cet agréable moment de lecturelectrice charleston

Romance

Un printemps à la villa Rose : retour à Cedar Cove Tome 2, Debbie Macomber (2014)

Poussez la porte de la Villa rose et quelque chose me dit que vous y reviendrez 

Un_printemps___la_villa_rose_large-2Souvenez-vous, il y a quelques temps je vous parlais de La maison d’hôtes de Debbie Maccomber, Tome 1 de la saga Retour à Cedar Cove.
Dans le premier tome jo-marie venait de perdre son mari, militaire de profession. Son corps n’avait pas été retrouvé et celle-ci nourrissait donc l’espoir secret qu’il soit encore en vie. Elle avait décidé de reprendre une maison d’hôtes pour se reconstruire.

Dans ce second tome, Jo-marie a pris totale possession des lieux et est plus à l’aise dans son rôle d’hôtesse. Nous faisons la connaissance d’Annie, une jeune-femme qui suite à une rupture amoureuse s’est donnée corps à âme à la préparation des noces d’or de ces grand-parents : Kent et julie. Un couple parfait et admiré par Annie. Malheureusement dès leur arrivée à la maison d’hôtes, les plans d’Annie seront contrariés. Le chauffeur de ses grand-parents, un voisin de son âge qu’elle a connu enfant lui rappelle de mauvais souvenirs. Ils semblent ne pas s’entendre du tout. Plus grave, ses grands-parents ne sont d’accord sur rien.

Vous ferez également la connaissance de Mary, une femme qui a préféré privilégié sa carrière à sa vie sentimentale et qui suite au diagnostic d’un cancer décide de retourner dans la ville où sa vie aurait pu prendre une toute autre tournure.

Un roman sur le mariage, les relations amoureuses, la perte d’un être cher mais également les secrets bien gardés qui peuvent changer des vies.

Un second tome à la hauteur du premier. Le charme du lieu et les histoires de vies font toujours autant d’effet. On referme la porte de la villa rose avec nostalgie et une envie d’y revenir dès que possible. 

Note sur l’échelle livresque : 8/10

Romance

La maison d’hôtes : retour à Cedar Cove Tome 1, Debbie Macomber (2013)

Entrez dans la Villa Rose, une maison d’hôte à Cedar Cove et faites la connaissance de Jo-Marie et de ses hôtes

La_Maison_d_Hotes_largeJo-marie vient de perdre son mari militaire de profession. Suite à ce deuil, elle décide de changer de vie et décide de reprendre une maison d’hôte et de la nommer la villa Rose en l’honneur de son mari Paul Rose.
Dans ce roman, vous suivrez donc l’installation de Jo-marie dans son nouveau cadre de vie et également dans ses nouvelles fonctions. Nouvelle dans une petite ville, elle fera vite la rencontre de nombreux habitants. Les premiers clients arriveront avec leurs bagages au sens propre comme au sens figuré. En effet, les deux hôtes, Abby et Josh reviennent à Cedar cove pour des raisons personnelles et non pour faire du tourisme. Abby vient assister au mariage de son frère mais elle devra affronter des démons du passé dans cette ville où sa vie à pris un tout autre tournant.

Josh, revient pour son beau-père qui est en fin de vie. Beau-père qui n’a jamais apprécié son beau-fils et qui l’a chassé suite à un différent avec son fils après la mort de la mère de celui-ci. Josh a été appelé par une amie d’enfance et voisine mais ce retour aux sources ne l’enchante guère et souhaite en découdre au plus vite.

J’ai eu du mal à m’immerger dans ce roman mais je dois dire que par la suite j’ai adoré. J’aime beaucoup le personnage de Jo-Marie, une femme au grand coeur et courageuse qui met les petits plats dans les grands pour que ses hôtes passent un bon séjour. Sa maison d’hôte sert en quelque sorte de thérapie à nos deux personnages qui arrivent mal en point et repartent plus fort.
Je suis déjà en train de lire la suite et j’ai presque fini le second tome. à savoir que chaque tome ammène de nouveaux personnages (de nouveaux hôtes) et donc qu’ils peuvent être lus indépendamment les uns des autres. Si l’histoire vous tente, je vous conseille tout de même de commencer par le premier. C’est addictif.
Un roman à lire pour le cadre sympathique mais également pour ses histoires de vie pas forcément drôles mais très touchantes.

Note sur l’échelle livresque : 8/10

Aventure·Coups de coeur·Romance·Saga familiale

Les sept soeurs, Lucinda Riley (2015)

Une saga dont je suis déjà accro

l7s_maia_visuel05_large-2Un beau pavé mais n’ayez pas peur du nombre de pages, ne fuyez pas ! Ce livre n’a pas une page de trop ! J’en reprendrais même plus 😉

Pa Salt vient de mourrir (je vous l’accorde, ça commence plutôt mal), ce célibataire fortuné  a adopté durant sa vie Six filles maintenant adultes. Les filles ont grandi sans savoir d’où elles venaient. Lorsque celles-ci apprennent la mort de leur père, elles s’attendent à devoir organiser les obsèques. Mystérieusement, celles-ci ont déjà eu lieu. Les soeurs se retrouvent donc en Suisse au lac de Genève, lieu de résidence de leur père. Celui-ci leur réserve sa dernière surprise, l’homme leur révèle par l’intermédiaire de son notaire des indices pour trouver d’où elles viennent.
Ce premier tome est consacré à une soeur en particulier : Maïa.

Maïa est traductrice de roman, elle vient de traduire le livre d’un auteur Brésilien. Son père lui a laissé les cordonnées géographiques d’une adresse au Brésil : La casa de las orquidéas. Drôle de coïncidence ? Commence alors une quête initiatique pour Maïa. Une quête qui vous menera au brésil mais aussi en Europe et à différentes époques.

J’ai beaucoup aimé ce roman pour de nombreuses raisons. Premièrement parce que j’aime les histoires de femmes (à force de vous le rabâcher,ça va finir par rentrer dans vos petites têtes) mais également parce que j’aime particulièrement les romans d’aventures. J’ai pris plaisir à dévorer ce pavé de plus de 500 pages plein de suspens. D’ailleurs de nombreuses questions restent sans réponse. 7 tomes sont prévus pour y répondre donc il faut garder son sang-froid et attendre. Cependant je trouve que ce roman peut se suffir à lui même. Ce n’est pas un de ces pièges où on nous laisse mariner avec des yeux de merlan frits. On en a pour notre argent. La page de l’histoire de Maïa se tourne et celle-ci n’aura plus de secrets pour vous à la fin de ce livre. Le chapitre de Maïa est Clot. Maintenant, nous n’avons plus qu’une envie, connaître les autres soeurs mais également savoir qui était vraiment Pa Salt.
Je suis également amoureuse de l’amour et j’ai donc apprécié les différentes romances qu’abrite ce roman. Un roman à lire d’urgence parce qu’il n’entre pas dans une case précise mais est unique. Une aventure à lire dans son canapé, dans son jardin n’importe où mais à lire absolument.
J’ai hâte de lire les autres tomes. Merci à Lucinda Riley pour cet agréable moment de lecture.

Note sur l’échelle livresque : 9/10 COUP DE COEUR

J’ai lu ce livre dans le cadre de mon année Lectrice Charleston. Je remercie donc chaleureusement les éditions pour cet envoi. Maintenant j’attends la suite avec impatience.
Merci également pour l’envoi du miroir de poche et du marque-page dédicacé par l’auteur. 

lectrice charleston