Science-fiction

Des fleurs pour Algernon, Daniel Keyes (1959)

Un roman sur l’intelligence, elle n’est pas toujours là où l’on croit

FleursPourAlgernon1J’ai lu ce livre pour le challenge un mot, des titres organisé par Calipso du Blog Aperto-libro. Le but du jeu étant de lire un livre contenant dans son titre le mot tiré au sort pour la session.Pour cette fois, le mot était fleur.

J’ai donc choisi de lire Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes. Pourquoi ce choix? Pour tout vous dire, j’avais déjà lu ce livre. Au lycée, j’ai eu une prof d’anglais qui venait d’Amérique et elle nous a fait lire tout au long de l’année des extraits de ce livre en Anglais. J’ai un peu d’amnésie en ce qui concerne mes profs et ma scolarité, cependant je n’ai pas oublié cette femme qui était passionnée par son métier et nous donnait vraiment envie d’apprécier sa matière. D’autant plus que ce livre m’a passionné. C’est un livre de science-fiction rédigé dans le style journal intime  par Charlie Gordon, un arriéré mental qui va subir une opération pour devenir intelligent. Les premières pages sont bourrés de fautes d’orthographes et de syntaxes. Puis petit à petit, le jeune homme devient intelligent et écrit de mieux en mieux.
Le second personnage de ce livre est Algernon, une petite souris qui a été le premier cobaye pour cette opération visant à rendre intelligent. Car Charlie Gordon est le premier homme a subir cette intervention, il se sent comme un cobaye. Au fil de son récit, nous pouvons le ressentir.

J’ai beaucoup aimé cette lecture qui reste d’actualité, j’ai même été surprise d’apprendre que ce livre ait été écrit en 1959. J’ai beaucoup aimé le Charlie Gordon Arriéré et j’ai été émue par sa vie avant l’opération, le fait qu’il pense que tout le monde étaient ses amis alors qu’en fait ceux-ci se moquaient de lui et qu’il ne s’en rendait pas compte.
Le Charlie d’après l’opération est un autre homme. On peut faire le rapprochement avec Docteur Jekyll et Mister hyde sauf qu’ici les deux charlies ne se cotoient plus. Il y a un Charlie avant l’opération et le Charlie d’après. Ils sont dissociés mais pourtant ne peuvent pas vivre l’un sans l’autre. Le Charlie intelligent à l’impression que le Charlie d’avant l’observe. Il souffre de dissociation.  Cette opération est-elle une réussite? Pour le savoir à vous de lire.

Ce roman interroge sur les dérives de la science. Il pose également des questions intéressantes sur l’intelligence et  le bonheur. 

Challenge-Un-mot-des-titres

Publicités

8 réflexions au sujet de « Des fleurs pour Algernon, Daniel Keyes (1959) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s