Romance

L’âme frère, Gilles jodibon (2005)

Amours complexes à la fin du XVIIeme siècle

Genre littéraire : Roman historique

Thèmes abordés : fin XVII, Québec, Homosexualité, amour

L’histoire : Jean Fillio et Nicolas d’Aucy sont amants, un soir dans la ferme qui leur sert de nid d amour ils se font surprendre en plein délit de bougrerie. (je ne peux faire plus long sans vous gacher le plaisir de lecture.)

Mon avis :  J ai eu du mal à me plonger dans cette lecture principalement à cause du style et du vocabulaire employé. J avoue ne pas avoir compris certaines phrases. Meme si j ai crompris le sens général, c est un peu frustrant.

L histoire est intéréssante et émouvante. Le livre apporte un témoignage du sort réservé aux homosexuels au XVIIeme siècle. Cette histoire ne peut se résumer à une histoire d amour entre hommes. Il s agit du drame de Jean Fillio et les vies qui l entourent.

(attention cette partie dévoile l intrigue du roman. )**********
Jean fillio a eu un parcours semé d’embûches, il est marqué au fer rouge et exilé à cause de son délit de bougrerie. Ensuite, il refait surface et devient médecin grace à Laon, un homme qui le prend sous son aile. Jean Fillio aurait pu mener une existence paisible s’il ne dédicait pas par nostalgie et amour pour son amant Nicolas de lui écrire une missive afin de l’inviter à le rejoindre.Une lettre pleine de sentiments qui va droit au cœur de Blanche d Aucy qui n’est autre que la fille de son amant. Celle-ci tombe sous le charme de Jean et décide d aller le retrouver. Nicolas d Aucy étant décédé, se suicidant de la fenêtre de sa chambre d hôpital. (celui-ci n a pas été marqué au fer rouge, il a bénéficié d’une faveur due à sa condition de père de famille et de son statut. Il a été transféré dans un hôpital pour se faire soigner, l’homosexualité étant considéré comme une maladie à cette époque)

**********Fin du passage qui raconte l intrigue

Un livre vite lu à ne pas lire dans un moment de déprime. J ai apprécié cette lecture mais c est loin d etre un coup de coeur. gilles jobidon était le premier auteur québécois que je lisais (parce que j’ai lu ce livre avant celui de Josée Pelletier mais je n’ai pas eu le temps de publier ce billet avant)

Ce livre s’adresse : à tous les lecteurs qui veulent un concentré d émotion

Note sur l’échelle livresque : 6/10

En lisant ce livre j’ai pensé : dur d etre homosexuel au XVIIeme siècle

 

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « L’âme frère, Gilles jodibon (2005) »

  1. Je crois que ce livre me plairait bien !
    Je suis très touchée par les droits des homosexuels et je crois que quand on se lance dans un combat (façon de parler) il faut bien connaître l’histoire. Et je ne sais absolument rien de leur problème dans les siècles passés (sauf bien sur la dureté des camps de concentration d’Hitler…)… raison de plus, non ?
    Bref, je note !

  2. Oui, enfin moi ça ne m’a pas vraiment emballé mais bon c’est bien de se souvenir qu’il y a pas si longtemps l’Homosexualité était considérée comme une maladie. On a parcouru un bon bout de chemin et fort heureusement les mentalités ont évolué. (quoi que certaines personnes doivent encore penser que c’est une maladie … mais bon ça reste quand même une minorité, enfin j’espère)
    Bonne lecture à toi et merci de ta visite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s