Nature Writing

Dans la forêt, Jean Hegland (2017)

CVT_Dans-la-Foret_7057-2

Voilà bien longtemps que je n’avais pas lu de livre sur le monde d’après (contre-utopie). Plus d’électricité, plus d’essence, plus de moyens de transport et une vie très différente de celle que nous connaissons. Pas tellement différente pour la famille que nous rencontrons dans ce roman puisqu’ils vivaient déjà presque en autarcie dans la forêt. L’auteur nous livre dans ce roman, le quotidien d’un père et de ses deux filles de dix-sept et dix-huit ans. La narratrice est Nell, une des deux filles, elle redige leur histoire sur un cahier miraculeusement retrouvé. Le rythme est un peu lent et il ne se passe pas grand chose dans la première moitié du livre, mais je le savais, une lectrice me l’avait dit, je me suis donc accroché et j’ai finalement beaucoup apprécié ce roman dans sa globalité. Le rythme plus lent du début permet de dresser le portrait de cette famille avant que le monde ne change. J’ai quand même préféré la partie consacré au monde d’après et à la survie de nos deux soeurs.Un livre plein de poésie qui donne envie de profiter simplement de la vie. Une belle histoire de vie et d’amour fraternel.

 

Coups de coeur·développement personnel·Feel-Good·Jeunesse

Pollyanna, Eleanor H. Porter

Jouons tous au jeu du Bonheur !

Après avoir lu le magnifique billet de ma copine les petites lectures de Scarlett, j’avais très envie de lire Pollyanna. Contrairement à celle-ci je ne connaissais pas du tout le dessin-animé tiré de ce roman, ni d’ailleurs le roman lui même. Je l’ai découvert par l’intermédiaire de son blog et je dois avouer que sans elle, je serai passé à côté d’un très beau moment de lecture. Merci.Pollyanna-eleanor H Porter.jpg

Suite au décès de son père, la petite Pollyanna est envoyé chez sa tante. Une femme aigrie qui ne voit pas la venue de sa nièce d’un très bon oeil. Elle ne voit pas l’intérêt d’accueillir l’enfant elle-même et envoie donc sa bonne à la gare à sa place. La jeune fille va donc prendre la bonne pour sa tante. Celle-ci dissipera bien vite le malentendu. Sa tante ne lui réserve pas un très bon accueil et lui offre la chambre sous les combles, la moins agréable de la maison. Plutôt que de prendre la mouche, la fillette se réjouit de la vue qu’offre celle-ci. Pollyanna se réjouit toujours de tout. Son père lui a appris à jouer à un jeu qu’il nomme le jeu du bonheur. Très vite, la petite fille va lier des amitiés avec le voisinage et tout le monde jouera au jeu du bonheur. Fini la morosité, Pollyanna donne à voir le bon côté des choses plutôt que de se focaliser sur ce qui ne va pas. Malheureusement quand tout ira pour le mieux pour tout le monde, un autre drame va survenir dans la vie de Pollyanna. Saura-t-elle continuer à jouer au jeu du bonheur ?

Pollyanna est selon moi, un indispensable à lire ! Un livre qui donne le sourire mais pas seulement, un livre qui fait réfléchir sur notre vision de la vie. Et si nous aussi, nous cessions de nous plaindre pour un rien ? Un livre qui donne envie de jouer au jeu du bonheur avec Pollyanna.

J’ai donc eu un énorme COUP DE COEUR !

enorme-coup-de-coeur

Recueils de nouvelles

Rendez-vous à Crawfish Creek, Nickolas Butler (2015)

Des nouvelles du Midwest

Rendez-vous à crawfish creekRendez-vous à Crawfish Creek est le deuxième livre de Nickolas Butler traduit en français. J’avais découvert cet auteur lors des matchs de la rentrée littéraire 2014 avec son roman Retour à little wing. Roman pour lequel j’avais eu un coup de coeur. J’ai pris donc plaisir à retrouver cet auteur.

Rendez-vous à Crawfish Creek est un recueil de nouvelles écrit lors de l’atelier des écrivains de l’IOWA.  Dix nouvelles qui esquissent sans fard le portrait d’Américains moyens voir pauvres du Midwest.

Dix nouvelles très différentes les unes des autres. Souvent l’alcool et la drogue sont de la partie. Malheureusement ce ne sont pas des sujets, ni le genre de personnages qui me fascinent, les deux nouvelles que j’ai aimé sont donc les plus softs de ce receuil.

Pour ceux qui ont lu le livre : J’ai beaucoup aimé « un goût de nuage » nouvelle qui met en scène un petit garçon et son grand-père. J’ai également apprécié « Lenteur férroviaire », j’ai été touché par cet homme et son histoire d’amour avec Sunny et ses deux filles de coeur.

La nouvelle est un exercice compliqué que maîtrise à merveille Nickolas Butler. Il arrive en très peu de mots à donner de la consiste à ses personnages. Nickolas Butler est pour moi la version américaine d’Olivier Adam. Il nous livre des personnages perdus, malmenés par la vie, à côté de leurs pompes mais toujours vivants.

Livre lu dans le cadre du challenge 1% de la rentrée littéraire. Il s’agit de ma 5eme participation.
logo2015

 

 

 

 

Classiques·Coups de coeur

Des souris et des hommes, John Steinbeck (1937)

Les aventures de Lennie Small et Geroges Milton dans les vergers de Californie

Genre littéraire : Roman

Thèmes abordés : Travaux des champs, hommes, amitié, californie

Histoire : Le décor : l’Amérique, plus précisément les exploitations agricoles de Californie. Georges Milton et Lennie Small sont amis d’enfance. Ils travaillent comme journaliers dans de grandes exploitations. Leur rêve : posséder un jour leur lopin de terre et vivre tel qu’ils l’entendent.

Mon avis :  Des souris et des hommes est avec les raisins de la colère, l’un des romans les plus connus de John Steinbeck. C’est un classique de la littérature américaine. Je n’ai pas encore lu les raisins de la colère mais il a rejoint la longue liste des classiques que je dois lire dans ma vie (enfin elle est dans ma tête alors souvent remise à zéro, il faudra que je pense à la coucher sur papier…)
J’ai beaucoup aimé Steinbeck, c’est simple et sincère. Vous allez peut être rire mais ça m’a fait penser à Marcel Pagnol. Marcel Pagnol est amoureux de son coin de pays et j’ai ressenti cet amour de la terre chez Steinbeck. Steinbeck, c’est la californie des années 30 et les exploitations agricoles. C’est aussi des personnages dont on ne sait pas grand chose mais auxquels nous nous attachons profondément.
Lennie small contrairement à son nom est un gros gaillard simplet mais gentil, un bon bougre si je puis dire. George Milton, son ami d’enfance vif d’esprit mais pas si fort le traîne comme un boulet, Il ne veut se contraindre à l’abandonner. Lennie lui cause bien du soucis, mais il le prend sous son aile et lui promet qu’un jour ils auront un lopin de terre et que celui-ci pourra s’occuper des lapins. Atteindront-ils cet objectif ?
Une histoire d’amitié qui ne peut laisser indifférent.

Ce livre s’adresse : aux amoureux de la terre et à ceux qui souhaitent découvrir les ranchs des années 30 en Californie

Note sur l’échelle livresque : 8/10 coup de coeur pour ce classique

Ce que les autres blogueurs en pensent :

Le grenier de Masha

Aline1102

En lisant ce livre j’ai pensé : je dois lire d’autres livres de Steinbeck

Contemporains·Coups de coeur·Romance

Nicolas Sparks, Une bouteille à la mer (1998)

Genre littéraire : Roman d’amour, Roman sentimental

Thèmes abordés : Relation amoureuse, Deuil, Mer, Plongée

L’histoire :  Thérésa, divorcé se promène sur la plage de cap cod (presqu’île sur la cote Est des Etats-Unis) et trouve une bouteille contenant une magnifique lettre d’amour. Émue par celle-ci et étant journaliste, après l’insistance d’une amie qui n’est autre que sa chef, elle décide de publier la missive.

Elle découvrira l’existence de deux autres lettres qui lui donneront envie de rencontrer leur auteur.
Garret, l’auteur de ces déclarations est un homme qui n’arrive pas à faire le deuil de sa femme Catherine. Il lui envoie du bateau (le happenstance) qu’ils avaient restauré ensemble tout l’amour qu’il a encore pour elle à travers ces bouteilles.

Mon avis : J’ai adoré ce livre. Il m’a profondément bouleversé et certains passages m’ont vraiment attendrie ou attristée. Ce livre est plein de sentiments et il faut sûrement avoir un coeur de pierre pour rester de marbre face à toutes ces péripéties.
L’amour de cet homme est tel pour la femme qu’il a perdue que Theresa (la journaliste) cherche à rencontrer celui-ci. En effet, la force de l’amour qu’il porte à sa femme décédée fait naitre en Theresa l’espoir de vivre la même relation avec cet homme esseulé.
Theresa parviendra t-elle à ses fins ? Quelles relations entretiendront-ils? Garrett Arrivera-t-il a faire son deuil ? (pour le savoir, procurez-vous un exemplaire de ce petit bijou de niaiserie…)

Ce livre s’adresse : aux grands romantiques ou romantiques dans l’âme. Ceux qui ont la larme à l’oeil facile.

Note sur l’échelle livresque : 9/10 COUP DE COEUR ♥ avant de te rencontrer, j’avançais sans but dans la vie, sans logique. Je sais maintenant que chaque mètre parcouru depuis mon premier pas me rapprochait de toi. »

Citation :  « Je suis perdu sans toi. je n’ai plus d’âme, plus de foyer, je suis tel un oiseau solitaire qui vole sans savoir où il va. »

Ce que les autres blogueurs en pensent :

Imagin’erre

Kalistina

Story book

En lisant ce livre j’ai pensé : -Un jour, il faudra que j’essaye la plongée !
-Si quelqu’un m’écrivait une lettre d’amour aussi Jolie que celle de Garret, ah si seulement …rêveuse

Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez peut être :
Le film tiré de ce même roman réalisé par Luis MANDOKI avec Paul NEWMAN, John SAVAGE, Kevin COSTNER, je l’ai vu il y a très longtemps mais j’en garde un bon souvenir.

Le film PS: I LOVE YOU réalise par Richard LAGRAVENESE et tiré d’un livre de Cecelia AHERN(que je n’ai pas lu! bouh)