Témoignages

Karine après la vie

Un livre déroutant sur l’au-delà

9782226134301-xMaryvonne et Yvon dray ont perdu leur fille Karine dans un accident de le route.  Agée de 21 ans, les parents sont terrassés par ce drame. Quelques mois plus tard, ils reçoivent des signes de Karine de l’au delà. Ils commencent donc à s’intéresser à la TCI  (transcommunication instrumentale) et d’autres techniques de communication avec l’au-delà. Ce livre reprend leurs différentes expériences et communications avec leur fille.
Le livre débute par une préface de Didier Van Cauwelaert qui s’est intéréssé au phénomène dans ses fictions. Il est ici confronté à un cas qui dépasse la fiction.

J’ai lu ce livre dans le cadre du challenge Un mot, des titres. Il fallait lire un roman contenant le mot Après. J’aime beaucoup Didier Van Cauwelaert et c’est un de ses rares livres que je n’avais pas encore lu. (enfin ce n’est pas vraiment un livre de lui puisqu’il n’a rédigé qu’une cinquantaine de pages qui reprennent sa rencontre avec Karine et la communication avec l’au-delà).
C’est un livre difficile à évoquer sur un blog parce que certains croient à ces communications avec l’au-delà et d’autres non. Je fais plutôt partie de ceux qui n’y croient pas, voilà pourquoi il m’est difficile de parler de ce livre. Je trouve l’idée belle de pouvoir communiquer avec les morts et apprendre d’eux mais je n’ai jamais expérimenté moi-même ce genre de pratique. Je ne demande qu’à y croire. Un livre qui fait donc réfléchir et qui permet de découvrir ces différentes pratiques.

J’en connaissais quelques unes notamment l’écriture automatique mais j’ai découvert de nombreuses autres méthodes. Je ne connaissais pas du tout la TCI sauf par le très bon film Fréquence interdite de grégory Hoblit : un homme qui communique avec son père grace à une vieille radio laissé par celui-ci.
C’est un thème que j’apprécie beaucoup en film ou en roman mais j’ai plus de mal avec les témoignages. Je pense que seuls ceux qui expérimentent ce genre de chose sont capables d’y croire vraiment. En tout cas, l’idée est belle et permet peut être d’appréhender la mort de façon plus sereine. Un livre qui fait donc réfléchir plus qu’il ne m’a réellement convaincue.

Challenge-Un-mot-des-titres

Advertisements

3 réflexions au sujet de « Karine après la vie »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s