Coups de coeur·Jeunesse

La tête sous l’eau, Olivier Adam (2018)

CVT_La-Tete-Sous-lEau_7949Quand j’ai ouvert « La tête sous l’eau » je m’apprêtais à verser un océan de larmes comme ce fût le cas avec « Je vais bien ne t’en fais pas » du même auteur. Je me suis tellement bien préparée psychologiquement que finalement je n’en ai pas versé une seule (de larme). J’ai passé un excellent moment la tête sous l’eau car une fois ouvert, impossible de le reposer. Trop de suspense les amis !

La tête sous l’eau, c’est l’histoire d’une famille qui en a ras le bol de Paris et qui part vivre en Bretagne. Enfin, ce sont les parents qui décident, car leur deux enfants ne semblent pas partager leur enthousiasme. Plus particulièrement, Léa qui est amoureuse et vit ce départ comme un déchirement. Au fil des pages, le lecteur découvrira des lettres d’amour de cette jeune fille adressé à un destinataire inconnu dont on présume qu’il s’agit de son premier amour laissé à Paris. Jusqu’au jour où Léa disparait. La famille est anéantie. Son frère semble avoir trouvé une échappatoire dans le surf et passe tout son temps libre à écumer les vagues. (bon je ne sais pas si ça se dit comme ça étant donné mes piètres prouesses en surf, voir article précédent)

J’ai adoré la construction de ce roman, l’intrigue entrecoupée par les lettres de Léa donne  de la force au récit et surtout l’envie folle de tourner les pages pour en savoir plus. J’aime beaucoup le style d’Olivier Adam et j’ai pris plaisir à le retrouver. Il s’agit d’un roman jeunesse, mais je vous encourage à le lire pour abolir la frontière entre roman pour ados et roman pour adulte. D’ailleurs, les ados peuvent tout à fait lire je vais bien ne t’en fais pas ! Non mais !!!

C’est un coup de coeur et ma 3eme lecture pour les 1% de Rentrée littéraire

coup-de-coeur

38798366_10216371990323266_162096004236050432_n

 

Contemporains

Arrête avec tes mensonges, Philippe Besson (2017)

arrête avec tes mensonges philippe BessonIl y a des livres qui sont nécessaires et celui-ci en fait partie. Je ne sais pas trop comment en parler, J’ai peur d’être maladroite, je voudrais juste dire : lisez-le mais ça ne suffit pas. Je suis presque déçue de ne pas avoir lu les autres romans de Philippe Besson avant car dans celui-ci il fait référence à ses précédents livres.

L’auteur nous livre ici l’histoire d’un premier amour sans fard et sans romancer les événements. Comme son personnage, il arrête avec ses mensonges d’écrivain et semble se livrer pour de vrai, sans artifice, sans recourir à des personnages. Malheureusement, nous ne saurons pas la part de vrai et la part d’invention mais finalement quelque soit la part d’imaginaire, on y croit et cette histoire sonne juste.

Un livre qui décrit très bien le rapport qu’entretient un écrivain entre la réalité et la fiction.  Un très beau livre que j’ai lu d’une traite et qui m’a remué. 

Contemporains·Coups de coeur

Freddie Friday, Eva Rice (2016)

Croire en ses rêves et accomplir ce pour quoi nous sommes fait

Freddie Friday-crg.inddDans l’angleterre de la fin des années 60, Marnie Fitzpatrick est une jeune-fille de ST libby , un collège de filles huppées qui étudient en attendant de se marier. Marnie a une prédisposition naturelle pour les maths mais son beau père, un acteur célèbre est persuadé que la place d’une femme est à la maison auprès de son mari. Le professeur de mathématiques de Marnie : Miss Crewe, l’encourage dans cette voie. Malheureusement entraînée par Rachel potter, une jeune-fille belle et populaire qui souhaite devenir peintre, elle va sécher les cours. Elles boivent et leurs vies respectives vont prendre un tout autre tournant. 
Lors de cette escapade, Marnie va flasher sur un jeune ouvrier.  Une rencontre qui va mêler les destins de ce garçon nommé Freddie à celui de Miss Crewe et Marnie Fitzpatrick. Une rencontre qui va bouleverser la vie de Marnie mais également faire ressurgir les rêves passés de Miss Crewe. 

J’ai beaucoup aimé ce roman autant pour son histoire que pour le style d’écriture de l’auteur. Merci beaucoup pour cette remarquable traduction car comme je l’ai déjà dit, j’ai beaucoup de mal à lire en V.O et préfère largement les versions françaises. Bien souvent les traducteurs sont oubliés et c’est bien dommage car c’est un très beau métier qui devrait être plus reconnu. Merci donc à Martine Leroy-Battistelli pour son travail. Merci également à l’auteur Eva Rice pour ce magnifique roman. Je remercie également les éditions Baker street pour l’envoi et les belles heures de lectures que j’ai passé en compagnie de ce petit bijou. 

J’ai beaucoup aimé le personnage de Miss Crewe et son rôle dans le roman. Son rôle de professeur bienveillant qui pense au bonheur et à l’accomplissement de soi des ados dont elle est en charge. Elle se rendra compte également qu’il n’est jamais trop tard pour prendre son destin à bras le corps.
J’ai également beaucoup aimé le personnage de Marnie, une jeune fille qui se cherche et qui vit son premier amour.
Rachel est également un sacré phénomène. Durant ma lecture, je note souvent des citations. J’en ai donc quelques unes à vous proposer :

Marnie : « Je n’aime pas les beaux garçons …Je crois qu’il sera différent. J’aime bien les gens différents. »
Rachel : « Avant, je pensais comme toi. Et puis, je me suis aperçue que les gens différents n’en savaient pas plus que les autres. à ta place, j’irais droit au but et je m’attaquerais à ceux qui sont beaux.« 

« La solution de tout, dans la vie était simplement de donner l’impression de bien faire ce qu’on faisait et, de la sorte, les autres le croiraient aussi. »

« Le timing : tout , dans la danse comme dans la vie, était une affaire de timing, de calcul, de mesure afin de trouver la réponse exacte. Un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit ! Vous perdez le compte et vous perdez tout. »

« Je me demande combien de fois nous nous habillons pour les autres et pas pour nous-mêmes. »

Un roman plein d’humour mais également de nostalgie qui mêle passé et présent. Eva rice fait passer le lecteur par une palette de sentiments, du rire aux larmes en quelques pages. Un roman qui donne envie de croire en ses rêves et de se faire confiance même si parfois la vie est dure. Il ne faut pas se laisser briser par celle-ci et toujours croire en son destin.