Coups de coeur

Mémé goes to hollywood

Trop de la balle !

meme-goes-to-hollywood-9782266253673_0Je traversais une dépression de lectrice. Je m’explique : Plus aucun des livres que j’avais à lire chez moi ne trouvait grâce à mes yeux. Même à la librairie mon oeil ne pétillait devant aucun un ouvrage… Je me suis donc mise en quête d’un roman drôle, c’est là que Mémé Goes to Hollywood fit son apparition. Je ne connaissais pas du tout Nadine Monfils ni ses histoires de mémé Cornemuse car en effet Mémé Goes to Hollywood est le tome 4 d’une série de folles aventures d’une grand-mère qui n’a rien de la mamie-tricot dont on a tous l’image.
Mémé cornemuse, elle tabasse au sens propre comme au figuré. C’est une mémé grossière mais qui vous fera beaucoup rire.
Dans ce tome, son but ultime est de se marier avec son amoureux : Jean-claude Vandamme et pour arriver à ses fins, mémé a plus d’un tour dans son sac. Une aventure qui se lit d’une traite ! un Humour noir qui peut parfois faire grincer les dents mais avouons le, ça fait parfois du bien d’être cruel.
Vous l’aurez compris, j’ai adoré et je vous recommande donc chaudement la lecture de ce petit roman déjanté à souhait comme son personnage principal.
Je lirai avec plaisir les autres aventures.

Jeunesse

Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire, T.1 Tout commence mal, Daniel Handler (2005)

Ne cherchez pas le Happy-end, Les enfants Baudelaire ont la poisse !

Les-Orphelins-Baudelaire-TOME1-facile_5995J’ai beaucoup aimé ce roman jeunesse. Dans ce premier tome, nous faisons la connaissance des enfants Baudelaire. Malheureusement dès les premières pages, ceux-ci perdent leurs parents dans l’incendie de leur maison. Les enfants deviennent donc Orphelins. Violette a quatorze ans et elle adore créer des inventions. Klaus son cadet a onze ans et des lunettes, ils passent le plus clair de son temps la tête dans un livre. Prunelle n’est qu’un bébé et mord tout ce qui lui passe par la bouche. Suite au décès de leurs parents, les enfants sont placés en attendant chez un ami de la famille : Monsieur Poe. Celui-ci est chargé de confier les enfants Baudelaire a leur famille la plus proche. Les enfants seront donc adopté par Olaf, un homme qui vit dans une demeure des plus sordides. Celui-ci en veut à l’argent des enfants car les feux-Baudelaire été millionnaires.
Dès les premières lignes l’auteur met en garde le lecteur, ce livre commence mal mais en plus il finit mal. Vous êtes avertis, il n’y aura pas de happy-end.

Ce livre m’a un peu fait penser à Oliver Twist, peut être à cause des enfants qui vivent dans la misère et essaient de s’en sortir seul. Il y a quand même une touche d’humour, noir bien sur. J’ai beaucoup aimé ce point.

 à lire à partir de 10 ans

Contemporains

Les lois de la gravité, Jean Teulé (2003)

Un Huis-clos prometteur qui perd de sa force au fil des pages

Genre littéraire : Contemporain

Thèmes abordés : Meurtre, Commissariat, Culpabilité, Huis-clos

Histoire : Un soir, une femme vient se rendre. Elle a tué son mari et la police a pris sa mort pour un suicide. Rongée par la culpabilité, elle vient avouer son crime un jour avant qu’il y ait prescription. Le commissaire Pontoise en poste ce soir là va tout faire pour l’en dissuader.

Mon avis : Il s’agit là d’un huis-clos avec deux personnages, Cette femme qui vient se livrer et Pontoise, le commissaire de police. J’ai beaucoup ri à la lecture des premières pages. L’histoire est rocambolesque :  une femme dont le mari était violent et suicidaire qui vient se livrer à un policier aux méthodes peu conventionnelles. J’ai bien aimé le personnage de Pontoise, un peu moins celui de madame.

L’histoire avait tout pour me plaire, les premières pages aussi. Pourtant je n’ai pas trop aimé ce livre. Plus on avance dans la lecture et plus ça s’essouffle et tourne un peu en rond. Il ne se passe pas grand chose et la conversation revient toujours au même point. Le rebondissement final est décevant et je n’ai pas trop aimé la fin.

J’ai beaucoup apprécié l’humour cru et noir de Teulé. C’est quand même drôle de rire de la mort.

Après lecture d’avis sur internet, je pense relire un autre ouvrage de Teulé. D’après les blogueurs, ce titre n’est pas le meilleur de l’auteur.

Conclusion : j’ai bien aimé cette lecture mais je m’attendais à mieux

Ce livre s’adresse : à ceux qui veulent une lecture rapide (le livre se lit très vite) et qui aime l’humour qui dérange

Note sur l’échelle livresque : 6/10

En lisant ce livre j’ai pensé : Que je n’avais pas choisi le meilleur titre de l’auteur