Mangas/Manhwa

Ascension tome 6, Shin-Ichi Sakamoto (2010)

Un manga de plus en plus sombre

Attention ce manga est le 6eme Tome de la sériePour ceux qui n’ont pas lu les tomes précédents, c’est par ici ! 

ascension-tome-6-16212Nous retrouvons donc l’équipe de 14 moutain toujours en expédition dans les Alpes japonaises. Les caractères se révèlent. Mori prendra enfin une décision.  Nous en apprenons d’avantage sur Nimi. Mori et Nimi sont en binômes et doivent faire leurs preuves.

J’ai bien aimé ce tome. Plus que le précédent parce que nous en apprenons d’avantage sur Nimi mais aussi sur Mori. J’ai bien aimé la poésie qui se dégageait de ce tome, sur la beauté de la nature et la beauté de la vie. Un joli cocktail visuel.

Note sur l’échelle livresque :
 
10/10 Vite ! la suite ! la suite !

Coups de coeur·Roman Policier/Thriller

La théorie des dominos, Alex scarrow (2010)

Un thriller qui fait réfléchir ! à lire d’urgence !

la theorie des dominos alex scarrowGenre littéraire : Thriller

Thèmes abordés : Pic pétrolier, pénurie de pétrole, dépendance, chaos

Histoire : Une fois n’est pas coutume je vous livre ici la 4eme de couv’

Et si demain le pire se produisait ?
Lundi : Série d’attentats sur les réserves pétrolières.
Mardi : Effondrement des marchés financiers. Mise en quarantaine des transports.
Mercredi : Restriction de l’approvisionnement en vivres et en énergie.
Jeudi : Les lumières s’éteignent, les magasins sont pris d’assaut.
Vendredi : La panique et le chaos s’installent dans les rues.
Le scénario apocalyptique est en marche, un seul homme peut l’arrêter.

Mon avis : J’ai dévoré ce thriller et pourtant c’est un beau pavé. Le sujet principal du roman m’a tout de suite séduite : à savoir, la pénurie de pétrole et ses conséquences. Ici il est question de l’Angleterre puisqu’Alex scarrow est originaire de ce pays. Cependant le même scénario apocalyptique pourrait très bien se dérouler en France.

Quand le gouvernement annonce la terrible nouvelle, le pétrole et la nourriture sont rationnés, les routes sont coupées et tout part en vrille. Les hommes sont prêts à tout pour survivre.

Un livre rythmé, truffé de suspens et qui fait réfléchir sur nos modes de vies et notre dépendance à l’or noir

Ce livre est un peu dans le même esprit que World War Z que je vous avais déjà présenté mais avec justement ce côté écologie qui fait que je craque d’avantage. Ce n’est pas juste une fin du monde mais un scénario apocalyptique qui pourrait se produire et nous prendre de court.

Rassurez-vous, ce n’est pas pour autant que je vais devenir survivaliste. (vous savez les gens qui se préparent à la fin du monde avec pleins de boites de conserves et qui construisent un bunker dans leur jardin…)

à lire d’urgence, vous ne serez pas déçus !

Note sur l’échelle : 10/10 coup de coeur

En lisant ce livre j’ai pensé : effrayant de réalisme

Science-fiction

Entremonde, Neil Gaiman et Reaves Michael (2010)

Un jeune garçon qui n’a pas le sens de l’orientation se retrouve propulsé dans des mondes parallèles

Genre littéraire : Jeunesse/Fantasy/Science-fiction

Thèmes abordés : Monde parallèle, Magie, Science

Histoire : Un professeur d’histoire-géographie à la pédagogie peu conventionnelle envoie ses élèves participer à une course d’orientation. Joey, l’un d’eux n’a pas du tout le sens de l’orientation. Comme si ça ne suffisait pas, il court et bascule dans un univers parallèle. Il ne s’en rend pas tout de suite compte. Il essaie de regagner son domicile pensant toujours être dans la course d’orientation du monde qu’il connait. Il finit par parvenir chez lui et le drame survient. Une femme qui ressemble à sa mère lui ouvre. Il n’a jamais existé mais une fille qui lui ressemble étrangement vit ici. Il comprend qu’il est capable de voyager dans des mondes parallèles.

à savoir que ce livre devait être un scénario de film de Michael Reaves et Neil Gaiman. Le film ne trouvant pas de producteur, ils ont décidés de le reprendre pour en faire un roman.

Mon avis : Depuis quelques temps j’ai dans l’idée de me lancer dans la science-fiction. Ne voulant pas me jeter directement dans le précipice de la science-fiction pure et dure, je me suis dit que Neil Gaiman et sa littérature Jeunesse, fantasy, science-fiction ferait parfaitement l’affaire. Pourtant j’en ressors avec un avis mitigé. J’ai trouvé que c’était bien écrit, qu’il y avait de l’humour et beaucoup d’imagination. J’ai adoré certains personnages en particulier le méchant méduse. J’ai bien aimé la confrontation des mondes, d’un côté les mondes magiques et de l’autre les mondes scientifiques.

Cependant je ne m’attendais pas vraiment à ce roman, je pensais qu’on voyagerait plus dans les différents mondes parallèles. Le livre est comparé à Code quantum et sliders. Sliders est une série que j’ai adoré à l’époque et justement nous étions confrontés à chaque épisode à un univers/monde différent. Je pensais retrouver ce principe dans ce livre, j’ai donc été déçue.

Note sur l’échelle livresque : 6,5/10

Ce que les autres blogueurs en pensent :

Chez Radicale

Enlivrons nous

Des coffres à livres

En lisant ce livre j’ai pensé : que je lirai avec plaisir un autre lire de Neil Gaiman quand l’occasion se présentera

Dystopie·Jeunesse

Hunger games Tome 3 : la révolte, Catherine Collins (2010)

Hunger games Tome 3 : Le feu n’a pas pris !
On est resté sur notre faim

attention ce livre est une série, mon avis sur le tome 1 Ici

Genre littéraire : Roman jeunesse, Science-fiction

Thèmes abordés : Science-fiction, Survival, Survie, Jeux de la faim, arène, amour, rôle

L’histoire : La révolution qui avait commencé dans le tome 2 se poursuit. Le district 12 est en cendre. (difficile de faire plus court mais impossible de faire plus long pour ce résumé)

Mon avis : j’ai dévoré le Tome 1 et 2 à la suite. Le 2 se finissait en queue de poisson, du coup j’étais pressée d’entamer le Tome 3, et là ! Déception, il ne se passe rien. Les 300 premières pages sont un vrai supplice. Les denières pages sont captivantes bien que jonchés de morts. (je ne vous dévoile pas les noms bien entendu!) . Le livre manque clairement de rythme. Tout se déroule trop vite à la fin alors que pendant les 300 premières pages, on s’ennuie à mourir. Autant vous dire que je ne l’ai pas lu d’une traite celui-là ! il a fallu m’accrocher. La curiosité m’a quand même poussé à continuer ma lecture afin de voir si ça allait démarrer… Le feu n’a pas pris du tout. J’adore quand même cette série, le 1 et le 2 sont  superbes. On dirait que la fin n’a pas été trop travaillée. Elle arrive comme un cheveux sur la soupe et la série perd de sa force avec ce dernier volet qui est bien loin d’égaler le premier et le deuxième.

Ce livre s’adresse : à ceux qui ont lu le 2

Note sur l’échelle livresque : 4/10

Ce que les autres blogueurs en pensent :

Les yeux plus gros que le temps

Chezanlore

En lisant ce livre j’ai pensé : C’est pas possible, il va se passer quelques choses ? je m’ennuie

 

Contemporains

Cyril Massarotto, Je suis l’homme le plus beau du monde (2010)

 Parfois beauté ne rime pas avec bonheur
 

Genre littéraire : Roman

 Thèmes abordés : Beauté, Culte du beau, Folie, Télé-réalité, Influence, Média de masse 

L’histoire : Un jeune garçon doté d’une incroyable beauté vit sous la protection maternelle. Sa mère l’élève dans un cocon. Le père, ne partage pas cette vision de l’éducation et souhaite que son garçon mène une vie « normale ». Il décide de le scolariser, cette scolarité ne durera qu’une journée, le garçon se fera agresser par les écoliers. En effet ceux-ci veulent tous devenir son meilleur ami. L’enfant se fera tirailler par les autres écoliers et reviendra avec un drôle souvenir de l’école.

Peu de temps après, son père décidera de l’amener dans un centre commercial. Portant une casquette et une écharpe, afin de camoufler sa beauté, le jeune garçon découvre un monde inconnu. Ce jour la, son père perdra la vie à cause de sa beauté. Le garçon se retirera du monde un certain temps jusqu’à certains évènements.

 

 Mon avis : J’apprécie particulièrement l’intrigue. Le suspens est présent tout le long du roman. Ce que je pourrais reprocher, c’est le côté GROS de l’affaire. J’ai été un peu déçue par le manque de réalisme. Il est vrai que quand on est beau, on peut être suivi par des fans, harcelé etc… mais j’ai un peu de mal à imaginer qu’un jeune garçon se fasse battre à l’école simplement parce qu’il est beau (en général c’est plutôt l’inverse)

Je suis un peu déçue par ce manque de crédibilité. J’aime les choses délirantes mais qui soient quand même un minimum ancrée dans la réalité. Surtout la fin … que j’ai trouvé très décevante même si c’est mignon.

 Ce livre s’adresse : à ceux qui aiment les livres qui finissent bien même si c’était plutôt mal parti

 Note sur l’échelle livresque : 6/10

Ce que les autres blogueurs en pensent :

Délivrer des livres

Le grand nulle part

Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez peut être : Elephant man (et là vous allez tous me dire : mais où es-tu allé chercher ça?) peut être parce que cet homme, qu’il soit beau ou moyen est tout le temps incompris et mis à l’écart de la société comme une bête curieuse. Vous allez me dire : mais il est aimé lui et vous aurez raison mais il est seul comme Elephant man. Une vraie créature de foire créée par les médias.
Les deux autres livres de l’auteur : Cent pages blanches  et Dieu est un pote à moi

Contemporains

Didier Van Cauwelaert, Les témoins de la mariée (2010)

Le nouveau didier est là, entre de bonnes mains et je n’ose l’ouvrir…

un nouveau Van Cauwelaert, c’est comme un cadeau du ciel, ça se savoure. Je regarde la couverture, pensant au bon temps que je vais passer en sa compagnie. Hélas quand on aime, on a tendance à mettre la barre haut. C’est comme quand on attend avec impatience la sortie d’un film avec des idées pleins la tête. On a tellement envie de passer un bon moment qu’au final on ne l’apprécie pas à sa juste valeur. J’ai fait l’erreur d’idéalier ce livre et j’ai été déçue.

L’histoire partait pourtant sur de bonnes bases :

 

C’est l’histoire d’un homme (Marc hessler) multipliant les conquêtes qui annonce à ses amis de toujours qu’il va se marier. Ceux-ci n’en reviennent pas et sont d’autant plus surpris qu’il s’agit d’une jeune chinoise qu’ils n’ont encore jamais vu. Lors de cette entrevue il décide de choisir les témoins, 2 des amis seront les siens et les 2 autres ceux de sa fiancée. Le jour de la venue de celle-ci, marc décède dans un accident de la route. Les amis décident de cacher la mort de Marc à sa fiancée. Ils mettent en place des stratagèmes pour éviter qu’elle découvre sa mort. Celui-ci étant un photographe renommé la tâche n’est pas aisée. Comment l’apprendra tel? Vont-il lui annoncer? Où le découvrira-t-elle elle même?

C’est ce que vous vous demandez cher lecteur? Et bien je ne saurais trop vous conseiller de vous procurez ce nouveau petit bijoux afin attiser votre curiosité .

Qu’on se le dise entre-nous, j’ai été déçue mais ce livre reste très bon. C’est du Van Canwelaert et pour les camés de lecture que nous sommes, c’est une référence.

Ce que les autres blogueurs en pensent :

Côté lectures

http://www.paperblog.fr/3281464/les-temoins-de-la-mariee/