Coups de coeur·Romans historiques

Les fureurs invisibles du coeur, John BOYNE (2018)

images-6Les fureurs invisibles du coeur est le premier livre que je lis de cette rentrée littéraire 2018. Je suis très heureuse de vous en parler aujourd’hui puisque c’est un énorme coup de coeur. Je préfère vous dire sincèrement qu’il va être difficile pour moi de vous le vendre tant ce livre est complexe et magnifique. Une fois ouvert impossible de continuer votre vie normalement, vous allez être propulsé dans l’Irlande de 1945 à nos jours et plus particulièrement  dans la vie du personnage principal de ce livre : Cyril Avery.

Les premières pages relatent la grossesse non-désirée d’une jeune-fille et son ex-communication. Nous la retrouvons, seule et enceinte dans un bus pour Dublin sans un sou en poche. Elle va faire une rencontre providentielle dans ce bus. Une rencontre qui changera sa vie à tout jamais. Je me suis attachée à ce personnage, mais malheureusement ce n’est pas son histoire qui est développée mais celle de son fils Cyril. Dans l’incapacité de s’occuper d’un enfant, la jeune-femme, le donne à une soeur bossue. Dans ce roman, nous suivons donc l’évolution de cet enfant. Cyril a été adopté par les Avery, ses nouveaux parents ne semblent pas beaucoup s’intéresser à lui chacun étant trop préoccupé par ses propres affaires. Son père adoptif lui rappellera toute sa vie qu’il n’est pas un vrai Avery. Sa mère adoptive, passe son temps à fumer et écrire dans son bureau. Elle est auteur, mais rejète la célébrité.

De Dublin à Amsterdam en passant par New-York, j’ai apprécié suivre la vie de Cyril. Par l’intermédiaire de ce personnage, nous en apprenons beaucoup sur l’Irlande et également le combat des homosexuels pour leur reconnaissance. Une vie semée d’embuches, mais aussi pleine de moments joyeux. Un roman lumineux, triste et gai à la fois. 

enorme-coup-de-coeurC’est le premier livre que je lis dans le cadre du traditionnel challenge 1% de rentrée littéraire
38798366_10216371990323266_162096004236050432_n

Non classé

Peuples du désert, Philippe Frey

51X4EeM+nnL._SX195_Peuples du désert de Philippe Frey est mon deuxième voyage pour le Prix Terres d’ailleurs 2018. Cette fois-ci, destination les déserts avec un expert. Philippe Frey est incollable sur les déserts, il les connait tous, les a tous parcourud. Grâce à ce livre, j’ai appris de nombreuses choses que je ne savais pas à leur sujet. Pour moi, ils étaient tous pareils… Quelle erreur, heureusement que Philippe Frey n’est pas là, sinon je crois qu’il serait affligé…
En faisant des recherches, j’ai été surprise par le nombres de déserts et la superficie qu’ils occupent sur notre planète, ainsi que par la diversité des paysages qu’ils offrent. Merci pour cet ouvrage qui m’a permis de découvrir ces parties du monde auxquelles je ne m’intéressais pas plus que ça à tort.

En janvier-février 2012, mon chéri et moi-même étions dans un désert : La célèbre Vallée de la mort aux Etats-Unis. Voici quelques souvenirs de ce merveilleux voyage.

desert death valley 2012

Contemporains·Saga familiale

Les milles talents d’Euridice Gusmao, Martha Batalha (2017)

images-5

Je suis partie en voyage au Brésil, j’ai remonté le temps dans les années 60 et j’ai fait la rencontre des Gusmao. L’héroïne de ce roman est Euridice Gusmao, Petite fille, elle a renoncé à ses rêves suite au départ (à la fugue) de sa soeur aîné Guida. Au début du roman, nous la retrouvons femme au foyer et mère de deux enfants, contrainte de s’arrondir pour repousser son mari. Elle se passionne pour la cuisine et prépare de bons petits plats qui ne font ni chaud, ni froid à son entourage. Zélia, sa voisine l’espionne et propage des rumeurs sur son compte. Il paraîtrait que les Gusmao soient ruinés.

à la lecture de la 4eme de couverture, je dois avouer que je n’avais pas très envie de me plonger dans ce roman pourtant, j’aurais eu tort car c’est un coup de coeur ! Je pensais que tout le roman reposait sur ces quelques phrases. Je me faisais d’Euricide, le portrait d’une femme obèse qui ne veut plus que son mari la touche… C’est une bien triste vision d’Euridice Gusmao que cette 4eme de couverture. Car Euridice est une femme touchante et pleine de fantaisie qui s’investit dans ses passions, la cuisine puis ensuite la couture.

Le style de l’auteur y est pour beaucoup dans ce coup de coeur. J’ai été happée par ses mots et je n’ai plus pu quitter ce livre avant de l’avoir fini. En deux jours en fait, mais c’est vraiment parce que j’avais des choses à faire, comme aller au travail par exemple 😉
enorme-coup-de-coeur

Non classé

Aux petits mots les grand remèdes, Michael Uras (2016)

51PrUV-rStL._SX195_

J’avais repéré ce livre lors de la rentrée littéraire 2016, lien par ici. Je n’ai pas pu résister à sa sortie en poche et il est donc venu me tenir compagnie en vacances sur la plage.

Alex exerce la profession peu commune de bibliothérapeute. Il passe le plus clair de son temps, le nez dans les bouquins et semble rater sa vie. Sa compagne l’a quitté et il a du mal à payer son loyer. On dit souvent que les cordonniers sont les plus mal chaussé, ce dicton peut s’appliquer parfaitement à notre bibliothérapeute. Nous suivons donc dans ce roman son quotidien et rencontrons quelques uns de ses patients : un adolescent gravement accidenté, un footballeur célèbre et un homme accro à son travail.

J’ai bien aimé ce roman qui nous livre le quotidien d’un bibliothérapeute et de ses patients. J’ai pris plaisir à découvrir les conseils de lectures prodigués à chacun, bien que ce ne soit que des grands classiques de la littérature. J’aurais préféré un peu plus d’originalité dans ses propositions de lectures. Bon après, j’ai réfléchi et je me suis dit que c’était quand même plus simple de nous parler de livres avec lesquels nous sommes familier pour le bon déroulement de l’intrigue et surtout pour comprendre le parallèle entre les livres lus et la vie des différents personnages. (et en plus j’ai noté quelques titres, car je ne les ai pas tous lu)
J’ai bien aimé le personnage d’Alex, je me suis reconnue en lui en tant que lectrice et j’ai passé un agréable moment en sa compagnie. Un livre très sympa, mais il manque un petit quelque chose pour que ce soit un coup de coeur.  

 

Jeunesse

Inséparables, Sarah Crossan

51+K91shwZL._SX195_.jpgTippi et Grâce sont soeurs siamoises. L’année de leur seize ans, elles vont faire leur première rentrée au lycée. Les soeurs sont stressées  à cette idée. Elles ont peur des réactions de leurs futurs camarades face à leur apparence physique. Dès le premier jour, les deux soeurs vont se lient d’amitié avec Jon et Yasmeen. Deux lycéens qui vont les accepter telles qu’elles sont.

Au fil des pages, nous découvrons deux jeunes fille qui forment un même corps mais qui finalement ont un caractère bien différent. Les chapitres s’enchaînent et j’ai pris plaisir à connaître les deux soeurs.

Avant de commencer ce livre, j’avais des aprioris, je me posais des questions sur les siamois. j’imaginais qu’il était difficile de cohabiter à deux dans un corps. Je ne pensais pas à tous les problèmes de santé qui vont de pairs avec cette particularité physique. Car être deux dans un corps n’est pas sans conséquence et Grace et Tippi Passent de nombreuses heures à l’hôpital ou chez des spécialistes.

J’ai apprécié l’optimisme à toute épreuve de Grace et tippi.Ce livre est un hymne à l’amour, Grace et tippi s’aiment profondément et sont bel et bien inséparables. 

Ce que j’ai aimé dans ce livre, c’est que souvent on s’imagine des tas de choses farfelues sur les siamois et que justement ici l’auteur nous livre une existence toute simple (bon bien sûr avec des problèmes de santé etc…), j’ai été touché par cette simplicité. Finalement Grace et Tippi, nous apparaissent ici comme des ados qui pourraient nous ressembler.

Coups de coeur·Jeunesse

Sauveur & fils saison 1, Marie-Aude Murail

sauveur et fils saison 1Sauveur & fils, c’est l’histoire d’un psychologue pour ados prénommé sauveur qui élève seul son fils Lazare,8 ans. J’ai beaucoup aimé le style de l’auteur qui ne s’encombre pas de détails inutiles, ni de longues descriptions. Le lecteur est tout de suite plongé dans l’action. Nous avons notre oreille dans un coin du cabinet de Sauver Saint-yves, par l’intermédiaire de son fils qui écoute par une porte sans être vu. C’est un peu malsain d’écouter les problèmes des gens, mais, on en redemande et on ne peut que s’attacher à cette ribambelle de personnages qui défilent dans le cabinet de ce grand psy black au coeur tendre. Les dialogues s’enchaînent et nous happent dans l’histoire. Il y aura forcément quelque chose qui vous plaira dans sauveur & fils car qu’on se le dise : finalement on est tous un peu voyeur et on adore laisser trainer notre oreille aux portes.
Et puis, ce n’est pas que du voyeurisme. Il y a aussi tout un suspens autours de Sauveur et son fils.

à lire absolument si vous aimez les histoires de vie et de famille.Je veux vraiment lire la Saison 2, et 3 et 4 !!!

coup de coeur

Contemporains·Romance

Les jours de ton absence, Rosie Walsh (2018)

51h1Tr3JLuL._SX195_.jpgSarah vient de divorcer, quand elle rencontre Eddie, c’est une évidence entre eux. Ensemble, ils passent sept jours de bonheur absolu. Eddie quitte Sarah à contre-coeur pour un voyage prévu avant leur rencontre. Suite à cette séparation, il disparait mystérieusement. Sarah persuadée qu’une histoire entre eux est possible va tout faire pour le retrouver, mais Eddie ne va pas donner signe de vie.

J’ai beaucoup aimé ce roman pour son suspense maintenu jusqu’à la dernière page. L’auteur joue avec nous et notre envie de savoir le fin mot de cette affaire. Au fil des pages, vous découvrirez pourquoi Eddie a disparu. C’est tout l’intérêt de ce roman. L’histoire est bien menée, mais il y a un petit mais qui fait que ce n’est pas un coup de coeur. Je n’ai pas trop apprécié le personnage de Sarah que j’ai trouvé froid, il manquait un petit grain de sel pour rendre ce personnage plus attachant. Par contre, j’ai bien aimé Eddie, un homme simple au grand coeur, un homme qu’on a envie d’aimer.

Un roman intéressant que j’ai pris plaisir à découvrir et que j’ai lu très rapidement pour connaître la fin. Contrairement à la pub en jaune sur le livre, je ne trouve pas que ce soit un livre à déguster, mais plutôt un livre à dévorer.