Contemporains·Nature Writing

Une histoire des loups, Emily Fridlund (2017)

Une-histoire-des-loupsSouvenez-vous, en août 2017 je vous parlais des livres de la rentrée littéraire 2017 que je souhaitais lire. Une histoire des loups faisait partie de cette liste.
Madeline est une jeune fille solitaire, en marge puisqu’elle vit dans la forêt aves ses parents qui sont les derniers membres d’une ancienne communauté hippie. Elle ne sait pas si ce sont ses vrais parents. Un jour de nouveaux voisins viennent s’installer, une jeune femme et son fils. De temps en temps, le père de famille les rejoint pour passer le week-end ou des vacances. Madeline les observe. Un jour, elle devient la baby-sitter du jeune garçon âgé de 4 ans et prend part au quotidien de cette famille.
Dès le début, le lecteur sait qu’un drâme a eu lieu, tout le long du roman, le lecteur se pose donc de nombreuses questions.
J’ai bien aimé le style de l’auteur et l’histoire également mais il a manqué quelque chose, un petit je ne sais quoi qui fait que j’ai eu beaucoup de mal à finir ce livre même si le suspense est présent jusque dans les dernières pages. Une histoire des loups est donc ma déception de cette rentrée littéraire. Une histoire de secrets qui sur le papier avait tout pour me plaire mais n’a pas su me toucher. Ma première déception de 2018

 

Coups de coeur·Romans autobiographiques

Seuls les enfants savent aimer, Cali (2018)

seulslesenfantsVous ne le savez peut-être pas, mais en dehors de la lecture j’ai une autre grande passion : les concerts. Et plus particulièrement, les concerts de Cali. Mes amis me demandent : »Tu vas encore voir Cali en concert? » tu n’en as pas marre ?  » Non car chaque concert est unique et que j’adore cet artiste qui donne beaucoup à son public. Merci beaucoup Cali pour ces moments de bonheur, car comme le dit une autre de mes idoles Didier Van Cauwelaert : « les heures de bonheur, on les a pour la vie, mais les heures de perdues ne se rattrapent jamais. »

Dans ce livre, il n’est pas question de bonheur mais de la perte d’un être cher. à l’âge de 6 ans Cali a perdu sa maman. Sa mère était également son institutrice. Il n’assistera pas à l’enterrement, il reste seul à la maison et observe les silhouettes toutes de noirs vêtus à la fenêtre. Son petit papa comme il l’appelle dans ce roman n’est plus que l’ombre de lui même, il noie son chagrin au bar du village. « Tu me manques à crever, maman. Jusqu’à quand vas-tu mourir ?  » demande le petit Bruno. Un enfant ne peut pas perdre sa maman. Ce n’est pas possible.
« La mort n’existe pas. Le désespoir, lui, je peux le toucher. C’est une matière visqueuse, une mauvaise sentinelle postée sur le chemin. Elle me surveille. Depuis ton départ, chaque jour crée une distance nouvelle. Tout est de plus en plus loin de toi. Ralentir, oui ralentir… Ne pas m’enfuir. à quoi bon prendre le large, maman? Ma vie, je veux te l’offrir entièrement.« 

Plus qu’un récit sur le deuil, Seuls les enfants savent aimer, c’est un rendez-vous avec les souvenirs d’enfance, l’école, les amis, le premier émoi et les colonies de vacances. Des thèmes déjà présents dans les textes de Cali chanteur. Un roman émouvant, déchirant, triste, mais aussi lumineux et joyeux. Un récit plein de sentiments, à l’image de la vie. Merci Cali pour ce beau roman.

J’aime autant le Cali écrivain que le Cali chanteur, ne t’arrêtes pas en si bon chemin, j’ai hâte de lire ton roman sur ta fugue !
Seuls les enfants savent aimer est un coup de coeur

coup-de-coeur

 

Mangas/Manhwa

L’enfant et le maudit, Nagabe tome 1

 

enfant-et-le-maudit-1-komikkuL’enfant et le maudit, c’est l’histoire d’une petite fille et d’une créature qui vivent ensemble. La petite fille attend le retour de sa tante en compagnie du professeur, une étrange créature noire avec des cornes. La petite fille ne peut pas toucher la créature sous peine d’en devenir une à son tour. Le professeur n’ose pas révéler la vérité à la fillette pour ne pas briser sa joie de vivre. De nombreuses questions nous traversent l’esprit, que fait cette créature avec cette enfant ? qu’est devenue la tante ? Où sont-ils ? Ce premier tome répond à quelques unes de ces questions.

J’ai beaucoup aimé les dessins et particulièrement la petite fille qui est vraiment très mignonne et très expressive. J’ai bien accroché à ce premier tome mais difficile de se faire une idée, c’est trop court. J’ai envie de lire le tome 2 pour en savoir plus.

Non classé

Rose lit : C’est un petit livre, Lane Smith

rose-lit_svg

Pour ceux qui ne connaitraient pas encore la rubrique Rose lit, il s’agit de présenter les coups de coeur de ma fille, Rose qui a deux ans. Il est souvent difficile de savoir si un livre est adapté à l’âge d’un enfant, certains peuvent être réceptifs à un livre, d’autres non! Tout comme les adultes. Notre seule prétention est de vous donner envie d’ouvrir les livres que nous aimons, les partager avec vous. 

C-est-un-petit-livreUn petit âne trouve un livre, il est face à un gorille et lui pose de nombreuses questions quand à l’utilité de ce mystérieux objet. Que peut-on faire avec un livre ?

Un livre plein d’humour qui nous a beaucoup fait rire. Emprunté à la bibliothèque, nous l’avons tellement aimé que nous avons désormais notre exemplaire à la maison. Rose l’adore et le connait par coeur. Elle dit même à la fin : « c’est un livre petit âne » et quand elle veut que je lui lise, elle répète cette phrase. C’est mignon. Je suis contente qu’elle aime ce livre car je l’adore aussi. C’est un beau moment de complicité entre nous lorsque nous le lisons.

Jeunesse

Un détective très spécial, Romain Puértolas (2017)

Le premier roman jeunesse de Romain Puértolas.

detective_tres_special_RVB-270x397Dans son style, toujours aussi déjanté et sympathique, Romain Puértolas nous livre un très bon roman jeunesse.
J’ai adoré suivre l’histoire de ce jeune homme différent qui a comme moi, la manie de noter des choses dans des carnets.
Il a deux métiers : vendeur de souvenirs et renifleur d’aisselles. Le but de ce deuxième emploi est de renifler des aisselles pour sentir les odeurs de déodorants sur différents types de peaux.
La vie du jeune homme va basculer quand ses deux patrons meurent dans le même accident. Coïncidence ? je ne crois pas et notre héros non plus. Il va mener l’enquête.
Un très beau roman sur la différence puisque le héros est un trisomique. Un roman qui comme tous ceux de l’auteur n’a rien de stéréotypé. Du grand Romain Puértolas dans toute sa splendeur, un roman surprenant et plein d’humour.

L’auteur cite le film « Vol au dessus d’un nid de coucou », ce roman fait beaucoup penser à ce film. Si vous avez aimé, je ne peux que vous conseiller ce livre et inversement.

Ce livre m’a également fait penser à Shutter island dans un registre beaucoup plus comique.

Bd

Shi T.1 au commencement était la colère, de Zidrou et Homs

Deux femmes liées par le destin

shi-tome-1-au-commencement-etait-la-colere

En BD, je suis une bille. Ce n’est pas trop ma tasse de thé, mais comme pour les polars je me soigne. Sur les conseils de Julie des petites lectures de Scarlett, j’ai lu Shi tome 1 et je ne sais pas trop quoi en penser. Le résumé, les dessins m’attiraient beaucoup mais comme souvent quand je lis une BD, il manquait un petit quelque chose. Peut-être parce que c’est un tome 1 et que pour vraiment juger la qualité qu’une série, il faut lire plusieurs tomes.

J’ai beaucoup aimé le fait que les femmes soient à l’honneur. Bon après, elle ne sont pas très bien traitées… mais c’est l’époque qui n’était pas simple pour les femmes. Dans ce premier tome, les bases de l’histoire sont posées. Il y a trois histoires : l’histoire d’un marchand d’armes et de sa famille à l’heure actuelle et une histoire au passé à l’époque de l’exposition universelle en 1851 à Londres. L’histoire passé entremêle le destin de deux femmes, deux femmes de conditions différentes qui se retrouvent liées. L’une est la fille d’un noble anglais et l’autre une jeune japonaise dont le bébé est mort. C’est ce cadavre de bébé qui va faire le lien entre ces deux femmes.
à la fin de ce premier tome de nombreuses questions restent sans réponses. J’ai donc envie de découvrir le tome 2 pour en savoir plus. Je n’aime pas trop le dessin choisi pour la couverture, je le trouve trop vert, pourtant d’habitude j’adore le vert. je le trouve mal choisi et ne reflète pas la beauté de cet album qui est un petit bijoux pour vos yeux. j’ai adoré les illustrations, c’est de toute beauté. Vous allez rire mais j’ai trouvé qu’il y avait parfois un peu trop de textes et que ça gâchait un peu le plaisir des yeux.

 

Contemporains·Coups de coeur

Au coeur du silence, Graham Joyce (2013)

images-2Pour fêter leur dix ans de Mariage Zoe et Jake chaussent leurs skis et redécouvrent la station de ski des pyrénées dans laquelle ils avaient déjà séjourné quelques années plus tôt. Malheureusement, ils sont pris dans une avalanche, mais fort heureusement, ils en réchappent. Bizarrement, la station a été évacuée et plus personne ne se trouve sur les lieux de leurs vacances.

J’ai lu ce livre en décembre, j’ai donc pas mal de retard pour vous en parler!!! mais je voulais vraiment vous en parler car j’ai adoré ce livre pour son suspense et son originalité. Un livre qui se dévore d’une traite tellement le lecteur veut savoir pourquoi la station de ski est déserte ! J’avoue avoir plus ou moins deviné la fin bien avant d’y arriver, mais jusqu’à la dernière minute, je n’étais pas sûre de mes conclusions. J’imaginais plein de fins possibles.
Un livre à lire plus pour l’originalité de son sujet que pour le style de l’auteur. J’ai adoré !!

à lire d’une traite ! 

coup-de-coeur