Bd

Paul à Québec, Michel Rabagliati

9782923841878_large.jpgPaul à Québec est une BD très connue qui a reçu plusieurs prix, comme je ne la connaissais pas, j’ai voulu la découvrir. Elle faisait partie de mes devoirs de vacances de cet été (voir article précédent)
Et bien, ce n’était pas une très bonne idée ! ça m’a totalement plombé le moral.
Je n’aime pas trop me renseigner sur les livres, je préfère les découvrir par moi-même et bien, je crois que je vais changer sur ce point car ce n’est clairement un livre à lire quand on a le coeur léger, que c’est l’été et les vacances.

Au début, c’est sympa, j’ai retrouvé des mots Québécois et ça m’a rappelé des bons souvenirs. (oui, en 2011, j’ai vécu pendant un an au Canada dont 6 mois au Québec ! AH que de bons souvenirs, j’espère revenir prochainement en vacances dans ce bel endroit)
Et puis ensuite, il y a la maladie qui fait son apparition. le cancer qui petit à petit détruit Roland et sa famille.
Je n’ai pas trop aimé les dessins, mais j’ai adoré retrouvé l’accent Québécois et leur mode de vie différent du notre. J’ai apprécié cette histoire malgrè que ce soit triste en tabarnak !

Bd·Coups de coeur

Les vieux fourneaux, Lupano et Cauuet (2014)

Les essayer, c’est les adopter ♥

97dbbb532638dc1df2acfce8f1f89Sur les conseils d’une amie, bibliothécaire comme moi, j’ai acheté les vieux fourneaux. Excellente idée ! j’ai adoré. Je peux enfin vous dire que j’ai eu un énorme coup de coeur pour une BD pour adulte !
Les vieux fourneaux, c’est l’histoire de 3 papis qui sont amis d’enfances et qui se retrouvent lors de l’enterrement de la femme d’un d’entre eux. Un secret va semer le trouble et nos compères vont se retrouver dans un road trip rocambolesque pour notre plus grand plaisir.

Les vieux fourneaux, c’est des dessins de toute beauté, un scénario génial et des personnages fantasques et fantastiques ! Et puis plein d’humour et d’amitié. Emportée par l’histoire j’ai lu les 4 tomes d’affilés sans pouvoir m’arrêter. J’attends le 5eme avec impatience !!!
coup de coeur

Mangas/Manhwa

Kamakura Diary Tome 1, Akimi Yoshida (2013)

Une saga familiale 

kamakura diary akimi yoshida tome 1Au japon, 3 soeurs habitent la même maison. Un beau matin, elles apprennent la mort de leur père. Cette annonce ne semble leur faire ni chaud, ni froid, pour cause voilà des années qu’elles n’ont pas vu leur père. Celui-ci étant parti avec une autre femme quand elles étaient petites. Leur mère les a confié à leur grand-mère et s’est fait la malle peu de temps après.
Sachi l’aînée des trois est infirmière ne se rendra pas à la veillée funéraire prétextant qu’elle travaille de nuit. Ses deux soeurs, Chika et Yoshino s’y rendront. La veuve de leur père est trop éplorée pour venir les chercher à la gare. Elles feront donc la connaissance de Suzu qui vient les accueillir. Suzu est leur demi-soeur. Leur père l’a eu avec la femme pour laquelle il a quitté leur mère. Cette femme est morte d’une maladie et leur père s’est remarié avec une autre. Suzu a donc perdu ses deux parents. Sachi propose à Suzu de venir vivre avec elles.

Vous l’aurez donc compris, le thème principal de ce manga est la famille. Thème que j’apprécie mais pourtant ce manga ne m’a pas trop emballé. Je le trouve trop larmoyant. Comment-est ce possible ? autant de morts et de personnes victimes de maladies… Oui parce que vous verrez si vous le lisez, vous n’êtes pas au bout de vos peines. Une véritable hécatombe vous attend !

Je tiens quand même à préciser que le début de ce manga m’a beaucoup plu. En effet j’ai pris plaisir à découvrir ses trois soeurs aux caractères très différents. J’ai aimé rencontrer Suzu, cette fille devenue adulte avant l’heure qui s’est occupée de son père jusqu’à son dernier souffle.
Je n’ai jamais été très portée sur les sagas familiales, je ne pense donc pas lire la suite de ce manga. Je n’ai pas trop apprécié les dessins. Je trouve que les personnages sont un peu fades graphiquement. J’ai trouvé les dialogues très bien construit, on est plus attiré par le texte que le dessin.

Note sur l’échelle livresque : 6/10