Bd·Coups de coeur·Jeunesse

Les carnets de Cerise, Tome 1 d’Aurélie Neyret et Joris Chamblain (2012)

les carnets de ceriseCerise est une petite fille qui souhaite devenir écrivain. Dans ces carnets, elle nous livre son quotidien. Dans ce premier tome, nous découvrons qu’elle se questionne à propos d’un mystérieux vieil homme qui arpente la forêt avec des pots de peintures. Cerise va mené l’enquête et découvrir ses secrets.

Un très belle BD qui nous replonge en enfance. Si j’ai craqué sur cette BD, c’est principalement pour ses dessins somptueux. J’ai adoré le fait qu’il y ait une partie Carnet qui livre l’histoire de Cerise à la manière d’un journal intime et permet de s’attacher encore plus à cette petite fille.

Ce premier tome est un énorme coup de coeur !!!

enorme-coup-de-coeur

Bd·Jeunesse

Momo, Tome 1 et 2 de Jonathan Garnier et Rony Hotin (2017)

Momo est une petite fille qui vit chez sa grand-mère. Son papa est pêcheur. Il est souvent absent. Dans ce tome 1 et 2, nous suivons la vie de cette petite fille qui s’ennuie, livrée à elle-même et qui ne semble pas avoir d’amis. Des garçons se moquent d’elle. Un peu par hasard, elle va se lier d’amitié avec une jeune-fille qui comme elle s’ennuie dans ce village où rien ne se passe.

J’ai aimé cette petite fille attachante qui n’en fait qu’à sa tête et qui avec ses cheveux courts ressemble un peu à un garçon. 

Une BD qui évoque le thème du Deuil, de l’éloignement (absence du père qui part longtemps en mer)

Le tome 2 est triste, sortez les mouchoirs. Si vous avez envie d’une lecture gaie, je ne vous conseille donc pas de repartir avec Momo sous le bras.

Mangas/Manhwa

Les nuits d’Aksehir, tome 1, 2 et 3 de Raku Ichikawa

 

Dès les premières pages de ce manga, Ayako se fait kidnapper par un drôle de personnage. Elle va découvrir qu’il s’agit d’un Turc propriétaire d’un restaurant. Sans trop le vouloir, elle va accepter la proposition de travail de celui-ci et devenir serveuse le soir dans son restaurant Turc. Elle va faire la rencontre de son autre employée Zakuro qui comme elle est serveuse, mais également danseuse orientale. Ayako est étudiante dans une école de mode et se demande comment elle va pouvoir concilier ce nouveau travail avec la poursuite de ses études très prenantes.

Un manga qui nous invite à découvrir deux univers : la culture Turque (cuisine, danse traditions,histoire,religion…) et le monde de la mode. Je ne suis pas experte en cuisine turque, j’ai donc pris plaisir à découvrir au fil des pages les différents plats à la carte du restaurant. J’ai également apprécié le personnage de Zakuro qui permet d’aborder les différentes danses Turques traditionnelles et plus modernes.
Comme vous le savez déjà, je suis passionnée de Mode en effet si je n’avais pas été bibliothécaire, j’aurais été Styliste. J’ai commencé des études de stylisme, mais j’ai arrêté. Après pas mal de prises de tête avec la machine à coudre, j’ai décidé que je préférais le monde des livres. Je passais plus de temps à la bibliothèque que dans mes tissus, c’est le destin ! Un peu comme dans ce manga d’ailleurs, car Ayako se fait kidnapper, car elle porte un nazar Boncuk, une amulette turque qui protège du mauvais oeil. Collier offert par une amie et qui lui permet de découvrir une culture très éloignée de la sienne puisqu’elle est japonaise. Un Nazar Boncuk qui modifie sa destinée.

nazark boncuk

 

 

Mangas/Manhwa

L’enfant et le maudit, Nagabe tome 1

 

enfant-et-le-maudit-1-komikkuL’enfant et le maudit, c’est l’histoire d’une petite fille et d’une créature qui vivent ensemble. La petite fille attend le retour de sa tante en compagnie du professeur, une étrange créature noire avec des cornes. La petite fille ne peut pas toucher la créature sous peine d’en devenir une à son tour. Le professeur n’ose pas révéler la vérité à la fillette pour ne pas briser sa joie de vivre. De nombreuses questions nous traversent l’esprit, que fait cette créature avec cette enfant ? qu’est devenue la tante ? Où sont-ils ? Ce premier tome répond à quelques unes de ces questions.

J’ai beaucoup aimé les dessins et particulièrement la petite fille qui est vraiment très mignonne et très expressive. J’ai bien accroché à ce premier tome mais difficile de se faire une idée, c’est trop court. J’ai envie de lire le tome 2 pour en savoir plus.

Bd

Shi T.1 au commencement était la colère, de Zidrou et Homs

Deux femmes liées par le destin

shi-tome-1-au-commencement-etait-la-colere

En BD, je suis une bille. Ce n’est pas trop ma tasse de thé, mais comme pour les polars je me soigne. Sur les conseils de Julie des petites lectures de Scarlett, j’ai lu Shi tome 1 et je ne sais pas trop quoi en penser. Le résumé, les dessins m’attiraient beaucoup mais comme souvent quand je lis une BD, il manquait un petit quelque chose. Peut-être parce que c’est un tome 1 et que pour vraiment juger la qualité qu’une série, il faut lire plusieurs tomes.

J’ai beaucoup aimé le fait que les femmes soient à l’honneur. Bon après, elle ne sont pas très bien traitées… mais c’est l’époque qui n’était pas simple pour les femmes. Dans ce premier tome, les bases de l’histoire sont posées. Il y a trois histoires : l’histoire d’un marchand d’armes et de sa famille à l’heure actuelle et une histoire au passé à l’époque de l’exposition universelle en 1851 à Londres. L’histoire passé entremêle le destin de deux femmes, deux femmes de conditions différentes qui se retrouvent liées. L’une est la fille d’un noble anglais et l’autre une jeune japonaise dont le bébé est mort. C’est ce cadavre de bébé qui va faire le lien entre ces deux femmes.
à la fin de ce premier tome de nombreuses questions restent sans réponses. J’ai donc envie de découvrir le tome 2 pour en savoir plus. Je n’aime pas trop le dessin choisi pour la couverture, je le trouve trop vert, pourtant d’habitude j’adore le vert. je le trouve mal choisi et ne reflète pas la beauté de cet album qui est un petit bijoux pour vos yeux. j’ai adoré les illustrations, c’est de toute beauté. Vous allez rire mais j’ai trouvé qu’il y avait parfois un peu trop de textes et que ça gâchait un peu le plaisir des yeux.

 

Mangas/Manhwa

Le courrier des miracles

Vous avez demandé un miracle ? Makoto est là!

courrier-des-miracles-1-komikku

Le courrier des miracles, c’est l’histoire de Makoto qui trouve sa vie plate et incipide. il a une copine , mais ses journées se suivent et se ressemblent. Un jour, il sauve un pigeon. Il en parle à sa copine et suite à cette révélation, elle met un terme à leur histoire. Elle ne se sent pas écouté par Makoto et croit que celui-ci se moque d’elle avec cette histoire de pigeon. Furieux, le jeune-homme sort en moto en pleine nuit et est victime d’un accident. Il est envoyé au paradis ? ou enfer ? en tout cas, il arrive dans l’au delà et un marché lui est proposé. Il pourra revenir à la vie à une condition : Distribuer des courrier et colis qui contiennent des miracles.

Ce premier tome pose les bases d’une histoire qui parait prometteuse. J’ai beaucoup aimé le dessin. Certaines cases sont plus grandes et c’est appréciable d’avoir de grandes illustrations.  Un manga qui fait réfléchir sur la vie et le sens que nous lui donnons, sur les moyens à mettre en oeuvre pour être heureux plutôt que de subir les évènements. Un beau message qui donne envie de connaître la suite des aventures de Makoto.

Un coup de coeur pour le premier tome de cette série !!

coup-de-coeur

 

Coups de coeur·Mangas/Manhwa

Père et fils Tome 1, Mi Tagawa (2016)

La naissance d’un père

9782355929526_1_75Dans son manga Père et fils, Mi Tagawa nous livre la naissance d’un père. Torakichi passe sa vie sur les routes, il est herboriste itinérant et ne voit que très rarement son fils, c’est un père absent. Malheureusement un drame survient, son épouse décède et celui-ci prend donc en charge le petit garçon. Plutôt que de renoncer à son métier d’herboriste pour élever son fils, il décide de parcourir les routes avec lui et de l’amener à la rencontre de ses nombreux clients au quatre coins du pays. Sa soeur qui s’est occupée du garçon ne voit pas cette décision d’un très bon oeil.

Ce manga, nous livre la construction d’une relation père-fils mais également la reconstruction suite à la perte d’un être cher. Les deux sujets sont amenés avec pudeur et sans pathos avec legereté et douceur. Douceur qui se retrouve dans les traits de Mi Tagawa, un dessin doux et soigné très agréable.

Père et fils, c’est aussi un guide du parfait herboriste, par l’intermédiaire de Torakichi, nous découvrons les différentes variétés de plantes ainsi que leurs propriétés médicinales.

Un gros coup de coeur pour ce très beau manga. j’ai vais me procurer la suite ! c’est sûr !

enorme-coup-de-coeur