Contemporains

Nos richesses, Kaouther Adimi (2007) Prix renaudot des lycéens et Prix du style

137380_couverture_Hres_0Dans nos richesses, Kaouther Adimi nous livre le très beau portrait d’Edmond Charlot, un homme qui a voué sa vie aux livres.
Ce livre très documenté et écrit sous forme de journal intime retrace la vie d’Edmond Charlot depuis la création de sa librairie en Algérie en 1936 à sa mort.

De retour de Paris et inspiré par la librairie d’Adrienne Monnier, Edmond Charlot, agé de vingt ans décide d’ouvrir « Les vraies richesses », une librairie, maison d’édition en référence à Jean Gionot. Il souhaite publier et faire connaître des jeunes écrivains de la Méditerranée. Parmi ceux-ci un nom que nous connaissons tous : Albert Camus.

J’ai beaucoup aimé ce livre principalement pour le style de l’auteur et la forme choisie. Le lecteur a l’impression de plonger dans la vie d’Edmond et de le connaître intimement. Un homme qui n’a pas eu une vie facile et qui malgré tous les obstacles qui se sont présentés a continué à défendre sa librairie et ses auteurs coûte que coûte. Même en pleine guerre et quand il n’y avait plus de papier pour faire imprimer ses ouvrages, il a continué à encourager ses auteurs. Nos richesses est un très beau portrait d’un homme qui a dévoué sa vie aux livres. Un sujet qui ne pouvait que me passionner et une lecture dont je ressors bouleversée mais également pleine de courage. Un livre qui donne envie de se consacrer pleinement à tous nos projets, même les plus fous, mais surtout d’y croire jusqu’au bout.

Blog/Informations

Dimanche confidence :-)

17499067_1457233244287716_1001658239248401635_nAujourd’hui je me livre à vous. L’année dernière, j’ai écrit mon premier roman. Je l’ai proposé au prix du livre romantique organisé par les éditions Charleston mais malheureusement ce fût un échec. Je suis très heureuse et fière d’avoir rédigé cette histoire et surtout d’avoir mené à bien ce projet. J’ai envoyé mon manuscrit à plusieurs maisons d’édition, j’attends encore des réponses et j’ai déjà reçu quelques réponses négatives. J’ai également été victime d’une arnaque ou je devais payer 1500 euros pour publier mon roman. J’étais aux anges quand j’ai vu la réponse positive, un peu moins quand j’ai compris l’entourloupette. Méfiance est donc le maître mot quand on souhaite être publié. C’est un grand huit émotionnel. 

Parce que je suis fière mais pas totalement satisfaite du résultat, aujourd’hui, j’ai commencé un nouveau projet. Pour ceux qui me connaissent déjà mon genre de prédilection est les roman feel-good. Ce roman aura pour héroïne, une anti-héroïne prénommée Lila qui a une fâcheuse tendance à se faire passer pour une autre et rate tout ce qu’elle entreprend malgré toute sa bonne volonté. Un amour du passé va resurgir dans sa vie. Je ne peux pas vous dévoiler plus en détail l’intrigue mais j’ai déjà rédigé le premier chapitre.
Et vous ? vous est-il déjà arrivé de vous faire passer pour quelqu’un d’autre ?
Avez-vous des envies d’écritures ? ou êtes-vous déjà publié ?
Je me fais une joie d’échanger avec vous, comme toujours !

Bises à tous et bon dimanche

PS :Pour être honnête avec vous ! je compte beaucoup sur vous pour me motiver car pour écrire le premier roman, j’ai mis plus de trois ans 😉 là je compte l’achever en 6 mois 12mois maxi. Est-ce que quelqu’un serait tenté de relever le défi ? et d’écrire sa propre histoire en même temps que moi ? J’attends vos mails ou vos messages

 

Romance

Les Quatre Grâces, Patricia Gaffney (2013)

Les Quatre Grâces vous ouvrent leur club

Les_Quatre_gr_ces_largeEmma, Rudy, Lee et Isabel sont quatre femmes aux caractères très différents pourtant elles partagent depuis plus de dix ans une amitié indéfectible. Toutes les semaines Les quatre Grâces se réunissent pour partager un repas et échanger sur leurs vies respectives.

J’ai beaucoup aimé l’idée de ce club de femmes et cette belle histoire d’amitié dont on rêve toute. J’ai donc adoré le début de ce roman. J’ai trouvé qu’il ne se passait pas grand-chose tout de même pendant un bon moment. J’ai trouvé ce roman un peu trop triste à mon goût. J’avais même envie d’abandonner sa lecture mais finalement je l’ai lu en entier. J’ai bien fait car j’ai beaucoup aimé la fin qui pimente un peu l’histoire que j’ai trouvé un peu plan-plan.

Un livre à lire par les lectrices qui apprécient les histoires de vies de femmes et les histoires d’amitié entre femme.