Aventure·Documentaires

Voyage en France Buissonnière, Louis Meunier (2018)

Voyage en France Buissonnière est ma 3 eme lecture dans le cadre du Prix du public Terres d’ailleurs. Voyage en France Buissonnière est mon deuxième coup de coeur. J’ai beaucoup aimé la façon d’écrire de Louis Meunier et également sa façon de voyager. Je ne suis pas une grande fan du voyage à cheval, ni tellement des chevaux, mais je dois dire que j’ai pris plaisir à arpenter la France en sa compagnie sur sa monture. Il part avec une autre cavalière Sybille (photographe), le but de leur voyage est de rencontrer des personnages qui ont mené des actions inspirantes à l’échelle de leurs territoires dans le but de réaliser un film. Loin de la ville, Découvrez ces hommes et ces femmes qui ont fait de la campagne, un lieu où il fait bon vivre. Ces néo-ruraux qu’on prend pour des fous, ne le sont peut-être pas tant que ça et proposent des alternatives à la société de consommation. Des idées pour mener une vie plus saine et en accord avec la nature. Un livre qui donne de l’espoir et qui montre qu’un autre chemin est possible, quand on le veut vraiment. Un livre inspirant !

Aventure

Vol au dessus de l’Himalaya, Jean-Yves Fredriksen (2018)

Jean-Yves Fredriksen retrace ici son voyage en Parapente au dessus de l’Himalaya.
Jour après jour, il nous livre son quotidien. J’ai bien aimé ce livre. Surtout au début, mais ensuite j’ai trouvé le récit un peu trop répétitif, décollage tous les jours au environ de 10h etc. Après, je ne peux pas en vouloir à Jean-Yves Fredriksen qui décrit parfaitement son quotidien. J’ai trouvé que ça ressemblait un peu trop à un carnet de voyage personnel qu’à un récit de voyage. Outre ce petit bémol, j’ai beaucoup aimé la personnalité de l’auteur et sa vision de la vie, de la famille et du voyage.


Ce livre fait partie de la Sélection du Prix Terres d’ailleurs 2019. C’est un prix qui récompense le meilleur récit de voyage, d’aventures ou d’explorations. Il est organisé par l’association Délires d’encre
Dans le cadre de mon travail, je participe avec un groupe de lecteurs au Prix du public.


Aventure

Au coeur des extrêmes, Christian Clot (2018)

Dans au coeur des extrêmes Christian Clot a pour objectif de tester les capacités d’adaptation de l’homme en cas de crise et en milieu hostile. Pour mener à bien ce projet, il a donc choisi 4 étapes de 30 jours chacune dans les 4 milieux les plus hostiles de la planète. 4 milieux hostiles et aux conditions climatiques très variées. Ajouté à cela, il part sans assistance et sans moyen de communication, son but étant de comprendre comment l’être humain réagit en situation de crise, les données seraient faussées s’il pouvait à tout moment de son expédition appuyer sur un bouton pour contacter les secours (ou au moins quelqu’un pour une aide psychologique car dans certains ces milieux l’arrivée des secours paraît quelque peu compromise).
Nous suivons ces aventures dans le Désert du Lut en Iran, en Amazonie, en Patagonie et en Iakoutie.

J’ai beaucoup aimé ce livre pour de nombreuses raisons. Bien sûr pour les aventures et les paysages traversés, mais surtout pour le côté scientifique de ces expéditions. Le côté gestion de crise qui peut s’appliquer à n’importe quelle personne, vous, moi, nous dans la vie de tous les jours. Nous sommes confrontés dans nos vies à des situations de crises que nous avons réussi à gérer tant bien que mal. Ici Christian Clot, s’intéresse à ce sujet et essaie de recueillir des données pour voir comment concrètement nous réagissons en cas de crise et comment nous, nous adaptons.
J’ai bien aimé la façon de voir la vie de l’auteur et je partage son point de vue sur l’émerveillement. Il est important de savoir chaque jour s’émerveiller, être capable de voir la beauté des choses. Ce qui m’a beaucoup plu également, c’est qu’à travers ce livre, il essaie de voir comment l’homme va pouvoir s’adapter aux changements climatiques et que pour une fois, ce n’est pas un livre moralisateur, mais bien un livre optimiste qui donne envie de s’intéresser à ce sujet. Un livre qui dit que tout n’est pas perdu, qu’il faut juste faire des recherches pour voir comment s’adapter à ces nouvelles situations.
Un livre coup de coeur. Un livre très intéressant, j’ai hâte de lire le suivant avec des résultats concrets car ici l’auteur nous livre son ressenti, les données n’étant pas encore traitées. Affaire à suivre donc !

J’ai hâte de découvrir le film Adaptation également !!!

Aventure

Norilsk, Caryl Ferey

norilskDepuis l’année dernière, je participe au prix littéraire « Terres d’ailleurs » organisé par l’association Délires d’encre et parrainé par la société des Explorateurs Français en partenariat avec le Muséum de Toulouse. Norilsk est le premier livre que je lis de la sélection 2018.

Caryl Ferey, voyageur et auteur de polar, nous ouvre les portes de la cité minière de Norilsk. Il nous offre ici, un récit de voyage qui se lit comme un roman. Il visite ce coin de sibérie en compagnie de son compagnon de voyage préféré « la bête ». Un homme étrange mi-bête, mi pirate, un peu boulet sur les bords qui perd son passeport avant de partir et qui manque de le perdre en voyage.
En compagnie de Bambi, Leur guide, une jeune et belle russe, Caryl Ferey nous dresse le portrait attachant et plein d’humanité des habitants de cette ville pourtant horrible.

Quand Caryl Ferey discute de ce projet avec ses éditrices, nous comprenons qu’il n’est pas emballé. D’ailleurs il y a de quoi, quand on voit ce qui l’attend et surtout ce qu’on s’imagine de Norilsk, ancien goulag et nouveau eldorado des oligarques Russes. Un enfer moderne, avec des conditions de travail insoutenables à la mine. C’est au bar, que Caryl Ferey et la bête, ferons des rencontres et partageront la vie de ses personnes qui vivent dans des conditions terribles, mais qui finalement nous ressemblent plus que ce que nous imaginons.
Une lecture intéréssante sur un sujet qui pourtant ne me tentait pas tant que ça. J’ai bien aimé que Caryl Ferey, nous livre des anecdotes sur sa manière d’écrire ainsi que des détails sur ses précédents écrits. Un livre qui donne envie de découvrir cet auteur que je n’avais encore jamais lu.

 

Aventure

La montagne en moi, d’Hervé Barmasse (2017)

la montagne en moi.pngDans le cadre de mon boulot, j’ai pu découvrir ce livre et surtout la vie fascinante d’Hervé Barmasse. Dans la médiathèque où je travaille, J’ai participé au prix « Terres d’ailleurs » organisé par l’association Délires d’encre et le Muséum de Toulouse. J’ai donc pu découvrir cinq récits d’aventure. Si vous voulez découvrir la sélection, voici le lien.

Aujourd’hui, je voulais donc partager avec vous mon coup de coeur de cette sélection : La montagne en moi, une vie d’alpiniste sous le signe du cervin. Un récit d’aventure très bien écrit et qui se lit comme un roman.  Hervé Barmasse se livre et nous explique comment l’alpinisme est venu à lui. Suite à un accident lors d’une compétition de ski, son avenir vole en éclat et petit à petit l’alpinisme prend de plus en plus de place dans sa vie. Son père a voulu en faire un skieur professionnel pour ne pas faire endurer à sa mère d’avoir deux alpinistes dans la famille car la montagne prend des vies. Malheureusement l’appel de la montagne sera plus fort et Hervé sera lui aussi alpiniste.
Le portrait d’un homme au destin brisé qui a su rebondir grâce à sa force mentale et son amour pour sa montagne. Un livre qui prouve que le bonheur est à la portée de tous.

Aventure·Coups de coeur·Romance

La crique du Français, Daphne du Maurier

De l’aventure, de la piraterie et de l’amour !

img_20160504_202548.jpgAprès avoir lu et adoré l’auberge de la jamaïque, je continue ma découverte de l’oeuvre de Daphne du Maurier, un véritable personnage ! que j’apprécie beaucoup. En effet en parallèle de la découverte de son oeuvre, je lis sa biographie de jeunesse « Myself when young ».41omtra47l-_sy344_bo1204203200_ Comme c’est en anglais, c’est un peu fastidieux et comme je ne veux pas en perdre une miette, je lis ce livre petit à petit mais je peux vous dire que je l’apprécie beaucoup. Daphné du Maurier était un sacré personnage qui mérite qu’on s’intéresse un peu plus à sa vie et à son oeuvre. Je prévois donc de lire toute son oeuvre. Je prévois aussi une lecture de la biographie réalisée par Tatiana de Rosnay dont j’ai entendu beaucoup de bien. (notamment sur le blog de Nath qui propose également le challenge Daphne Du Maurier)
D’ailleurs je participe à ce challenge et c’est mon tout premier billet dans le cadre de celui-ci.

La crique du Français est donc ma seconde lecture de l’auteur. (pas exactement car j’ai lu deux nouvelles : les oiseaux qui a inspiré le célèbre film d’Hitchock mais également le pommier) . La crique du Français relate les aventures d’une femme mariée Lady St Columb et mère de deux enfants qui sur un coup de tête et une envie d’aventure par vivre dans la demeure de vacances du couple à Navron. Arrivée sur les lieux, elle est surprise de trouver un nouveau maître des lieux. Un jeune homme qui a jugé bon de licencier l’ancien personnel. Très vite, elle sera informé qu’un pirate sévit dans le coin. C’est un Français du nom de Pierre Blanc. Une histoire qui va très vite séduire Dona St Columb et sa soif d’aventure. Jusqu’à quel point sera t-elle mêlée à cette affaire? à vous de le découvrir en lisant ce très bon roman.

La crique du Français est un énorme coup de coeur. Au fur et à mesure que je voyais défiler les pages, j’avais la peur au ventre d’arriver à la fin de ce merveilleux roman. Ce livre fait partie de ceux que l’on voudrait ne jamais finir, dans lequel l’atmosphère est si agréable que l’on souhaite y vivre jusqu’à la fin de nos jours. J’ai versé une larme à la fin du livre, pas pour l’histoire (bien que) mais plus parce que mon incursion (mon excursion, mon aventure) dans cette univers s’achevait.

Dona St Columb est une femme mariée mais souffre de solitude et d’ennui. Avant de partir, elle explique à son époux qu’elle est comme un oiseau en cage. Celui-ci ne semble pas comprendre. Elle fuit donc Londres et ses frasques pour un lieu plus calme mais finalement bien plus dangereux pour elle. Un lieu où il n’y a rien mais finalement où elle se sent plus libre. Plus en harmonie avec ce qu’elle est et veut être. Son mari ne la comprend pas. Elle part donc vivre une aventure ailleurs. Une aventure qui va la marquer à vie. Une parenthèse qu’elle n’est pas prête d’oublier. C’est un roman d’aventure mais également l’histoire d’une aventure entre deux êtres qui se ressemblent et voient la vie de la même façon : Comme une aventure à vivre à bras le corps.

Livre lu dans le cadre du challenge Daphne du Maurier de Nath du blog un chocolatdansmonroman 

ob_cd09dc_daphne.png-2

Aventure·Coups de coeur·Romance·Saga familiale

Les sept soeurs, Lucinda Riley (2015)

Une saga dont je suis déjà accro

l7s_maia_visuel05_large-2Un beau pavé mais n’ayez pas peur du nombre de pages, ne fuyez pas ! Ce livre n’a pas une page de trop ! J’en reprendrais même plus 😉

Pa Salt vient de mourrir (je vous l’accorde, ça commence plutôt mal), ce célibataire fortuné  a adopté durant sa vie Six filles maintenant adultes. Les filles ont grandi sans savoir d’où elles venaient. Lorsque celles-ci apprennent la mort de leur père, elles s’attendent à devoir organiser les obsèques. Mystérieusement, celles-ci ont déjà eu lieu. Les soeurs se retrouvent donc en Suisse au lac de Genève, lieu de résidence de leur père. Celui-ci leur réserve sa dernière surprise, l’homme leur révèle par l’intermédiaire de son notaire des indices pour trouver d’où elles viennent.
Ce premier tome est consacré à une soeur en particulier : Maïa.

Maïa est traductrice de roman, elle vient de traduire le livre d’un auteur Brésilien. Son père lui a laissé les cordonnées géographiques d’une adresse au Brésil : La casa de las orquidéas. Drôle de coïncidence ? Commence alors une quête initiatique pour Maïa. Une quête qui vous menera au brésil mais aussi en Europe et à différentes époques.

J’ai beaucoup aimé ce roman pour de nombreuses raisons. Premièrement parce que j’aime les histoires de femmes (à force de vous le rabâcher,ça va finir par rentrer dans vos petites têtes) mais également parce que j’aime particulièrement les romans d’aventures. J’ai pris plaisir à dévorer ce pavé de plus de 500 pages plein de suspens. D’ailleurs de nombreuses questions restent sans réponse. 7 tomes sont prévus pour y répondre donc il faut garder son sang-froid et attendre. Cependant je trouve que ce roman peut se suffir à lui même. Ce n’est pas un de ces pièges où on nous laisse mariner avec des yeux de merlan frits. On en a pour notre argent. La page de l’histoire de Maïa se tourne et celle-ci n’aura plus de secrets pour vous à la fin de ce livre. Le chapitre de Maïa est Clot. Maintenant, nous n’avons plus qu’une envie, connaître les autres soeurs mais également savoir qui était vraiment Pa Salt.
Je suis également amoureuse de l’amour et j’ai donc apprécié les différentes romances qu’abrite ce roman. Un roman à lire d’urgence parce qu’il n’entre pas dans une case précise mais est unique. Une aventure à lire dans son canapé, dans son jardin n’importe où mais à lire absolument.
J’ai hâte de lire les autres tomes. Merci à Lucinda Riley pour cet agréable moment de lecture.

Note sur l’échelle livresque : 9/10 COUP DE COEUR

J’ai lu ce livre dans le cadre de mon année Lectrice Charleston. Je remercie donc chaleureusement les éditions pour cet envoi. Maintenant j’attends la suite avec impatience.
Merci également pour l’envoi du miroir de poche et du marque-page dédicacé par l’auteur. 

lectrice charleston