Coups de coeur·Jeunesse

La passe-miroir Livre 2 :Les disparus du clair de Lune, Christelle Dabos (2015)

Une série coup de coeur ♥

product_9782070661985_244x0Souvenez-vous, en janvier dernier j’avais eu un coup de coeur pour le premier livre de cette série : La passe-Miroir, les fiancés de l’hiver. L’univers de Christelle Dabos est unique et j’ai pris beaucoup de plaisir à continuer mon voyage au sein de celui-ci. Comme vous le savez ou avez pu le remarquer je ne suis pas une grande fan des univers fantastiques. Pour tout vous dire, je dois être une des rares personnes sur terre à ne pas avoir aimé Harry potter. Une des influences de l’auteur est justement J.K.Rowling, un fossé nous sépare donc. Cependant il y a quelques jours, j’ai lu un très bon billet sur le blog Le savoir-lire qui m’a ouvert les yeux sur ma passion pour ce livre. La série la passe-miroir est en effet parsemée de nombreuses références à Alice aux pays des merveilles. Un livre qui m’a marqué et pour lequel je voue une passion incurable. (D’ailleurs j’ai commencé une collection de livres sur ce thème, suite au Swap Alice in Wonderland auquel j’avais participé.)

Je n’aime pas trop les histoires de sorciers, c’est peut être surement ce qui me rebute dans Harry potter car je n’ai clairement rien contre les univers fantastique. Les sorciers, les nains et les elfes également pourtant j’ai beaucoup aimé le seigneur des anneaux et Bilbot le hobbit. Ma culture fantastique se limite à ces références, je ne suis donc pas une référence pour ce genre. Ce n’est pas trop ma tasse de thé mais au lieu de parler de cLes disparus du clair de lunee que je n’aime pas parlons plutôt de tout ce qui m’a plu dans ce roman.Parce qu’en effet, j’ai été happée par cet univers qui pourtant ne s’adressait pas du tout à moi! Je dois donc vous dire que même si vous n’êtes pas un Fantastico-maniaque, il est fort possible que vous aimiez énormément ce livre. Je souhaite donc vous recommander la lecture de cette délicieuse série. Depuis le premier tome, je suis fan d’Ophélie.  Et c’est un point important car je vous mets au défi de lire un livre de plus de 500 pages dont on déteste le personnage, ça risque d’être long, très très long. J’ai aimé les personnages mais particulièrement l’univers très riche et plein de fantaisie. Ce qui m’intéresse quand j’ouvre un livre, c’est d’être transportée, de partir vers un voyage inconnu et non entrer dans un univers déjà vu et rempli de clichés. J’aime la fraicheur de la plume de l’auteur. Ce qui me plait dans les livres de Christelle Dabos, c’est que nous pénétrons dans un univers à part entière, c’est du Christelle Dabos et non la pale copie d’autre chose. Ses livres sont uniques et son style également. Elle a réussi le pari fou de me faire aimer les pavés, moi qui suis habituellement pétrifiée devant les livres dépassant 400 pages (mais je me soigne quand même). Elle a réussi le pari fou de me faire aimer le genre fantastique. Moi qui n’aime que Tolkien dans ce genre et ce n’est pas une petite référence. Soyons fou ! j’ai même préféré à Tolkien. Peut être pour la petite touche féminine 😉 et un peu moins politiquement correct !
J’attends le tome 3, à noter que quatre tomes sont prévus.
Un roman à lire A.B.S.O.L.U.M.E.N.T

Si vous avez envie d’en apprendre d’avantage sur cette série ou sur l’auteur, je ne peux que vous conseiller le magnifique site de la série

Si avec ça, vous ne foncez pas l’acheter en librairie ou l’emprunter dans un bonne bibliothèque/médiathèque, j’arrête « Des bulles et des mots » Mouahah

Coups de coeur·Fantasy

J.R.R Tolkien, Bilbo le hobbit (1937)

Tout plaquer pour devenir un hobbit ! 

Genre littéraire : fantasy (fantastique)

Thèmes abordés : Nains, Quête, Hobbit, Aventure, Terre du milieu, Trésor

L’histoire : Monsieur bilbo Baggins, hobbit de 25 ans vivait paisiblement au Fond du sac (End bag en anglais : nom du village ) dans un humble trou de hobbit jusqu à ce que ce trouble-fête de Gandalf ne vienne perturber sa quiétude. Le jeune homme fumait tranquillement sa pipe et fût surpris par la venue du célèbre Magicien. Le lendemain, il invita celui-ci à prendre le thé. Imaginez la surprise du hobbit quand ouvrant la porte la journée suivante, il vit un nain et non Gandalf. Celle-ci fût d autant plus grande quand un autre coup résonna à la porte et que deux nains se pressaient sur le paillasson. La scènette se répéta jusqu’à ce que le pauvre bilbo eut 13 nains attablés dans sa demeure réclamant des gâteaux et du thé en masse.
Gandalf avait fait une marque sur la porte de son trou de hobbit, indiquant que celui-ci était un cambrioleur confirmé. À Partir de ce jour, le jeune Baggins comprit qu’il ne serait jamais plus le même et que sa vie prenait un tout autre tournant.

 Mon avis : accrochez vos ceintures ou plutôt devrais-je dire préparez vos montures (Des poneys de préférence puisque vous devez vous mettre dans la peau d un hobbit.) Pages après pages on s’attache à l’anti-héro qu’est Bilbo Baggins. Froussard, il ne pense qu’à manger et rêve à son paisible trou de hobbit. Il fait preuve de courage à maintes reprises mais je l’aime d’avantage pour ses faiblesses que pour ses preuves de bravoures.
Ce livre est une vraie aventure qui se déguste et se savoure. Des paysages s’affichent dans votre tête. Quel dommage que le Fond du sac (Bag end) ne soit qu’une ville fictive, on aimerait tellement s’y rendre pour y couler des jours heureux.(avec quelques livres bien entendu)

Ce livre s’adresse : Du plus petit au plus grand, plus accessible que le seigneur des anneaux car moins long, je vous le recommande chaudement.

 Note sur l’échelle livresque : 9,5/10 Coup de coeur

Ce que les autres blogueurs en pensent :

Chez Craklou

Le blog d’Olya

En lisant ce livre j’ai pensé : Moi aussi je veux être un hobbit

Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez peut être : Le film de Bilbo le hobbit qui sortira en 2012 (Même si un livre ne vaut jamais l’aventure livresque)

Sans plus attendre visionnez le trailer