Coups de coeur·Jeunesse

La tête sous l’eau, Olivier Adam (2018)

CVT_La-Tete-Sous-lEau_7949Quand j’ai ouvert « La tête sous l’eau » je m’apprêtais à verser un océan de larmes comme ce fût le cas avec « Je vais bien ne t’en fais pas » du même auteur. Je me suis tellement bien préparée psychologiquement que finalement je n’en ai pas versé une seule (de larme). J’ai passé un excellent moment la tête sous l’eau car une fois ouvert, impossible de le reposer. Trop de suspense les amis !

La tête sous l’eau, c’est l’histoire d’une famille qui en a ras le bol de Paris et qui part vivre en Bretagne. Enfin, ce sont les parents qui décident, car leur deux enfants ne semblent pas partager leur enthousiasme. Plus particulièrement, Léa qui est amoureuse et vit ce départ comme un déchirement. Au fil des pages, le lecteur découvrira des lettres d’amour de cette jeune fille adressé à un destinataire inconnu dont on présume qu’il s’agit de son premier amour laissé à Paris. Jusqu’au jour où Léa disparait. La famille est anéantie. Son frère semble avoir trouvé une échappatoire dans le surf et passe tout son temps libre à écumer les vagues. (bon je ne sais pas si ça se dit comme ça étant donné mes piètres prouesses en surf, voir article précédent)

J’ai adoré la construction de ce roman, l’intrigue entrecoupée par les lettres de Léa donne  de la force au récit et surtout l’envie folle de tourner les pages pour en savoir plus. J’aime beaucoup le style d’Olivier Adam et j’ai pris plaisir à le retrouver. Il s’agit d’un roman jeunesse, mais je vous encourage à le lire pour abolir la frontière entre roman pour ados et roman pour adulte. D’ailleurs, les ados peuvent tout à fait lire je vais bien ne t’en fais pas ! Non mais !!!

C’est un coup de coeur et ma 3eme lecture pour les 1% de Rentrée littéraire

coup-de-coeur

38798366_10216371990323266_162096004236050432_n

 

Classiques

Le bouc-émissaire, Daphné Du Maurier

9782859404512FSPassionnée depuis quelques temps par Daphné Du Maurier, j’ai découvert un peu plus son oeuvre avec le bouc-émissaire, un roman qui met en scène un personnage Anglais, mais dont l’action se situe en France.
John, professeur en vacances en France se questionne sur sa vie qu’il trouve un peu insipide. Dans la rue, un homme l’apostrophe en lui demandant si les affaires se sont bien passées et en l’appelant Jean. Un peu plus tard, il fera la connaissance de son double parfait : Jean de gué. Suite à cette rencontre, les deux hommes partent au restaurant ensemble et boivent plus que de raison. John se réveille seul et dans les habits de Jean de Gué dans une chambre d’hôtel, un homme vient le chercher et lui annonce qu’il est attendu au domaine. John plutôt que de s’expliquer va prendre la place de son sosie qui est comte.

Le bouc-émissaire est un livre que j’ai pris plaisir à lire, malgré quelques longueurs. Dans ce roman Daphné Du Maurier, nous livre le point de vue de John devenu Jean de Gué. Au fil des pages, J’attendais avec impatience le signe qui trahirait John. Je me posais également de nombreuses questions sur le véritable Jean de Gué. Qu’était-il devenu ? Allait-il réapparaître ? (à vous de lire pour le savoir).