Contemporains·Humour

Vous plaisantez Monsieur Tanner? Jean-Paul Dubois (2007)

Un livre plein d’humour sur les joies de la rénovation !

Il y a maintenant un an, mon chéri et moi-même nous sommes lancés dans la grande aventure de la rénovation. Seuls ceux qui sont passés par là peuvent comprendre ce que c’est ! D’ailleurs, si je ne connaissais pas un peu le sujet, j’aurais pensé que l’auteur a exagéré, mais finalement pas tant que ça !

Dans vous plaisantez Monsieur Tanner, l’auteur met en scène un homme documentariste de profession qui hérite d’une maison à rénover. Cet Homme, Monsieur Tanner, ne sait pas dans quoi il s’engage ! Il est contraint de vendre sa maison qu’il aimait pour mener à bien les travaux dans sa nouvelle demeure. Si on peut appeler ça une demeure. Tout est à refaire du sol au plafond, en passant par le toit. Dès le début de ce roman, le pauvre homme est confronté à des artisans surprenants et peu scrupuleux qui utilisent ses outils pour travailler et sont étonnés de sa présence sur le chantier 24h sur 24h. 

Vous plaisantez Monsieur Tanner ? est un roman plein d’humour et de justesse sur les joies de la rénovation d’une maison. les chapitres courts s’enchainent et les déboires se succèdent. Une fois ouvert impossible de lâcher ce livre. Je l’ai lu d’une traite. 

Coups de coeur·Humour

Drôle de karma, sophie henrionnet (2014)

Géniallissime, drôlissime !

Joséphine est une anti-héroïne qui foire sa vie et qui attire les catastrophes. Elle n’a rien d’une ballerine de la vie, vous savez, ces filles qui traversent l’existence avec un maquillage toujours nickel et qui réussissent tout ce qu’elles entreprennent.

Un mega giga coup de coeur pour Sophie Henrionnet et son drôle de Karma. J’y reviendrais c’est sûr et c’est promis. Trop d’humour et de situations improbables, tout ce que j’aime, un gros kiff et une grosse rigolade, merci beaucoup pour ce bon moment de lecture. Je pouffais toute seule, j’avais l’air d’une dinde mais j’en ai rien à faire parce que c’est ça qui est bon. Je le dis souvent, il est très facile d’appitoyer un lecteur, d’aller dans le pathos mais faire rire, c’est très difficile. Chapeau l’artiste donc ! On m’y reprendra !

 

 

Chick-lit

L’accro du shopping attend un bébé, Sophie Kinsella (2007)

Un roman qui vous fera rire mais presque pleurer aussi ! Becky est géniale 😉

L'accro du shopping attend un bébéIl s’agit du 5eme volet de la célèbre saga de Sophie Kinsella : l’accro du shopping. Une série que je regarde toujours sans jamais la commencer. Cependant le sort en a décidé autrement. Une amie m’a offert ce livre pour mon anniversaire et j’ai enfin pu découvrir Becky Bloomwood. Quel personnage ! Elle est vraiment géniale quelques mots valent mieux qu’un long discours : j’ai adoré ! ça se lit d’une traite et c’est hilarant. Enfin je dois dire qu’il y a quand même tout un passage à vide à traverser parce qu’il y a une grande partie qui n’est pas hilarante du tout. C’est même presque un drame voir un mélo-drame, j’ai failli sortir les mouchoirs. Ce tome peut être lu sans avoir lu les précédents. Bien entendu, maintenant je compte tous les lire car c’était vraiment génial.

Si vous êtes enceinte ou l’avez été, vous allez rire à gorge déployée. Becky est vraiment un personnage fantasque, je me suis reconnue en elle. Surtout les razias dans les magasins de bébé. Ahaha je n’ai pas acheté de drap de luxe etc mais c’est vrai qu’on pense plus aux fringues qu’aux choses de premières utilitées tel que le tire-lait etc. c’est moins glamour.

J’avais déjà lu deux autres romans de sophie Kinsella que j’avais beaucoup aimé : Lexi smart à la mémoire qui flanche et Drôle de mariage

lexi-smart-a-la-memoire-qui Drôle de mariage sophie kinsella

Chick-lit

Lexi smart à la mémoire qui flanche, Sophie Kinsella

Une cendrillon des temps modernes mais à quel prix?

lexi-smart-a-la-memoire-quiLexi smart à la mémoire qui flanche, c’est l’histoire d’une nana qui prend un coup sur la tête et se réveille en ayant occultée 5 années de sa vie. Le soir où elle a perdu la mémoire, son mec lui avait posé un lapin, elle devait aller à l’enterrement de son père le lendemain et n’avait pas eu la promotion qu’elle attendait. Comme tous les vendredis soir, elle sortait avec ses copines pour oublier son triste sort. Le lendemain, elle se réveille et se rend compte qu’elle fait partie de la direction de sa société alors qu’à l’époque elle n’était qu’une employée lambda et que son mari est un riche promoteur immobilier.

Le début de ce roman est très drôle. Je pouffais de rire toute seule. Oui ! ça m’arrive souvent. Je dis souvent qu’il est plus difficile de faire rire les gens que les apitoyer, Sophie Kinsella réussit bien son pari avec cette première partie de roman pleine de Quiproquos. La seconde partie mise plus sur le côté sentimental, j’étais donc un peu bouleversée, tourneboulée et parfois horripilée. Bien sûr, il y a des parties marrantes également mais c’est quand même bien moins drôle. J’ai beaucoup aimé ce roman que j’ai lu en quelques jours. Une romance qui fait du bien. Certes un peu cliché mais bon c’est de la Chick-lit donc plus ou moins ce à quoi on s’attend. J’avais deviné depuis bien longtemps la fin mais je me suis réjouie du happy-end bien sûr ! J’ai adoré !

Note sur l’échelle livresque : 7/10

Contemporains·Coups de coeur

L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa

Déjanté à Souhait !

l'extraordinaire voyage du fakirLa couverture de l’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa est tape à l’œil, difficile donc de passer à côté de cet OLNI(Objet littéraire non identifié) sans le prendre entre ses mains.
Adepte d’Ikéa, je possède une bonne panoplie de meubles , tapis et autres babioles du célèbre magasin aux couleurs jaune et bleu. Il ne m’en fallait pas plus pour repartir avec le livre sous le bras. Cliente facile que je suis ! Comme je le dis souvent ici « Grand bien m’en a pris, j’ai adoré »

Nous suivons les aventures de Ajatashatru lavash patel, fakir au nom à coucher dehors mais qui faute d’argent va coucher à Ikéa. Manque de bol pour lui, ce soir, les membres de l’équipe de décoration réorganisent le magasin. Surpris en plein repas, celui-ci se planque dans une armoire avec un mètre en papier et un crayon de l’enseigne. Son excuse si le personnel le retrouve : « je prenais les mesures de l’intérieur de l’armoire ».

Vous l’aurez compris, ce livre est une petite perle d’humour. Sérieux s’abstenir !

Notre fakir va accomplir un voyage initiatique à la conclusion fort sympathique. Il apprendra à ses dépens qu’il est plus facile de franchir des frontières à l’intérieur d’une armoire Ikéa plutôt qu’en tant que clandestin. Il est également toujours plus facile de partir que de revenir.

Note sur l’échelle livresque : 8/10 Coup de coeur

Je vous invite à consulter le site de l’auteur qui est fort Sympathique

Vous pouvez également jeter un oeil sur le blog du Bouquinovore (un petit questionnaire sympa sur l’auteur) ainsi que son article très enthousiaste (comme le mien !)