Mangas/Manhwa

Space Brothers Tome 1, Chuya Koyama (2013)

N’ayez pas peur de viser les étoiles !

space-brothers-manga-volume-1-simple-72581Space Brother, c’est l’histoire de deux frères qui se sont fait la promesse de devenir Astronautes quand ils étaient petits. Le plus jeune voulait aller sur la lune, suite à cette déclaration l’ainé décréta qu’il irait sur mars. Dans ce manga, nous retrouvons les frères à l’âge adulte. Malheureusement la situation actuelle est tout autre. Hibito (le cadet) fait partie de la Jaxa (Japan Aerospace Exploration agency) et s’apprête à décoller pour la lune. Son frère aîné quant à lui est à dix milles lieux de ce rêve, il vient de se faire virer de son travail suite à un coup de boule donné à son patron car celui-ci avait osé critiquer son frère. La trentaine passée, Il est obligé de retourner vivre chez ses parents. Il ne se sent pas à la hauteur du rôle de grand frère qu’il devrait tenir. C’était sans compter sur son petit frère, qui compte bien lui rappeler leur rêve d’enfance et lui demander de s’y tenir.

J’ai bien aimé ce manga même si je ne m’attendais pas tellement à cette histoire, je pensais qu’il y aurait plus de passages sur l’espace puisqu’en 4eme de couverture il y a un logo du CNES (Centre national d’études spatiales). Cependant j’ai pris plaisir à faire la connaissance de Mutta(le frère aîné). C’est le personnage principal de ce premier tome, c’est un homme qui est blasé et ne se sent pas à l’aise dans ses baskets car il a l’impression d’avoir échoué dans son rôle de frère mais aussi dans sa vie. En effet, il vient de se faire virer et retourne vivre chez ses parents alors que son frère a réalisé son rêve et est connu. Il n’est plus que le frère de Hibito Namba. Son frère lui rappellera leur rêve commun et le poussera à candidater à la Jaxa. Arrivera-t-il à réaliser lui aussi son rêve d’enfance ?
Un manga qui fait se poser des questions aux adultes que nous sommes : qu’avons nous fait de nos rêves d’enfants? Est-il encore permis de rêver à l’âge adulte? Ou faut-il garder les pieds sur terre?
J’ai bien aimé cette ambiance et cette relation de fraternité. Je vous recommande donc ce manga qui est une lecture sympa.
Le graphisme est simple mais efficace. J’ai bien aimé le look du frère raté (l’ainé), je trouve que c’est bien d’avoir fait deux frères qui ne se ressemblent pas du tout physiquement et même psychologiquement. Pour tout vous dire, quand les personnages se ressemblent trop dans les mangas je m’y perds un peu. Suis-je là seule à vivre avec ce problème?

Note sur l’échelle livresque : 7/10

 

Album pour enfants

Fraisie, la magie de la Pâtisserie, Rosalys (2012)

Un album à croquer

fraisie la magie de la patisserie rosalysGenre littéraire : Album/Première lecture

Thèmes abordés : Enfance, rêve, pâtisserie, magie

Histoire : Fraisie est une petite fille dont les parents sont les heureux propriétaires d’une pâtisserie. Passionnés par leur métier, ils souhaitent que tout comme eux, leur petite fille réalise ses rêves et exerce un métier qu’elle aime.

Mon avis : Avant de donner mon avis sur ce livre, je souhaite remercier  l’équipe de livraddict et l’Auteur Rosalys sans qui je n’aurais surement jamais découvert ce livre.

J’ai beaucoup aimé le thème de cet album, à savoir : réaliser ses rêves. Depuis que je suis enfant j’ai pour philosophie de réaliser mes rêves dans la mesure du possible bien entendu… Je sais que la vie n’est pas un rêve et qu’il faut faire avec, mais je trouve qu’il faut donner de l’espoir aux enfants. Cet album délivre donc un bien beau message : Tout est possible quand on est passionnée.
Je trouve que Rosalys a de bonnes idées, ses illustrations sont clairement son point fort. J’ai beaucoup aimé ses dessins. On aurait presque envie d’un livre grand format tellement ces illustrations acidulées sont magnifiques, On en mangerait ! Pour un album de pâtisserie c’est très réussie puisqu’il donne aux lecteurs envie de déguster aussi bien des yeux que de la bouche. J’aurais bien croqué dans tous ces petits gâteaux.

Son point faible : l’écriture, on sent bien un style mais il y a quand même quelques maladresses qui ont dérangé ma lecture.

Pour finir sur une note positive, cet album aux touches Kawaii (mignon en japonais) ravira les petits et grands enfants. Je vous laisse et surtout n’oubliez pas de réaliser vos rêves parce qu’on a qu’une vie et qu’en plus ça passe vite !

Note sur l’échelle livresque : 7/10

En lisant ce livre : j’ai retrouvé mon âme d’enfant