Non classé

Un jour on se rencontrera, Lizzie Doron (2015)

eho_doron3cJ’ai reçu ce livre dans le cadre de l’opération Masse critique, Je tiens donc à remercier le site chaleureusement ainsi que les Editions Héloïse d’Ormesson. Je remercie également Lizzie Doron, auteur de ce livre pour cette lecture enrichissante.

En 2014, j’ai fait le constat que je lisais très peu de livres d’Auteurs féminins. J’ai donc décidé de remédier à cette ignominie en 2015. Le livre de Lizzie Doron fait donc partie de ce challenge personnel dans lequel je me lance.

Ce roman se lit vite (200 pages), il s’agit d’une autobiographie romancée de l’auteur. Son histoire n’a rien de drôle puisqu’elle est la fille de deux survivants Polonais de la Shoah cependant l’auteur ne s’apitoie pas sur son sort et a su tirer des enseignements de son histoire personnelle.

Un roman sur la communauté juive mais pas que, « Un jour on se rencontrera » est aussi un roman sur l’absence de la figure paternelle. En effet, Aliza (Lizzie Doron) ne sait pas qui est son père, ni même si celui-ci est en vie. Dans ce livre, nous suivons sa quête pour enfin connaître la vérité. Un secret bien gardé qui finalement lui a rendu service puisque cette absence lui aura permis de devenir écrivain. En effet, petite fille, elle s’inventait des histoires sur ce père inconnu. Cette absence a attisé sa curiosité, elle passait son temps à demander où était son père et s’intéressait également à son voisinage.

La forme du roman peut désarçonner le lecteur au début de sa lecture. En effet, le passé et le présent s’entremêlent et il y a de nombreux personnages. Cependant c’est cette mise en forme qui fait la force et l’intérêt de ce roman. De petits paragraphes qui illustrent à la perfection des souvenirs. Fragments du passé qui avec des informations présentes donnent du sens au passé et permettent à l’auteur de reconstituer son histoire.

Album pour enfants

Y’a plus de papier ! De Céline Claire illustré par Mademoiselle Caroline

Un album écologique (dé) culotté !

1540-1Y’a plus de papier! est un petit album fort sympathique sur un endroit que vous fréquentez forcément une fois par jour : Le petit coin, le pipiroom, le trône et autres petits noms affectueux pour designer les W.C.
Nous suivons donc une famille : le papa, la maman, le garçon et la petite fille dans une aventure rocambolesque et non sans humour à la recherche de papier car malheureusement, comme ça arrive bien souvent, Il n’y en a plus. Tout le monde à forcément connu cette situation un jour.
Dans la première partie de l’album, les petites manies de chacun aux toilettes sont dévoilées. Force est de constater que cette famille utilise bien trop de papier. La rupture de stock de papier n’est qu’un prétexte pour nous amener et amener l’enfant qui lira cet album à la conclusion qu’il faut faire attention à sa consommation de papier et que les toilettes écologiques c’est le top! Il s’agit donc d’un album écologique.

J’ai beaucoup aimé ce petit  pour tout un tas de raison. Premièrement, je trouve que les illustrations sont magnifiques, simples mais efficaces et avec un style très personnel. Le travail de mise en page est rondement mené et les textes font mouches. Le deuxième point qui m’a plu : l’humour. Vous n’êtes pas sans savoir que l’ humour occupe une place primordiale dans ma vie. Dis comme ça, ça fait un peu sérieux mais ceux qui me connaissent pourront en témoigner et j’espère faire passer le message également par écrit. C’est donc avec plaisir que j’ai refermé cet album qui fait réfléchir tout en faisant rire.

Note sur l’échelle livresque : 7/10

J’ai reçu cet album dans le cadre de l’opération Masse critique organisé par le site Babelio. Je tiens donc à remercier chaleureusement Babelio ainci que la maison d’éditions les p’tits Braques pour cet envoi.
masse_critique

Documentaires

L’enfer au féminin, Philippe Vignal (2012)

Le Gynécologue Philippe Vignal signe un documentaire qui gagnerait à être médiatisé !

Genre littéraire : Documentaire

Thèmes abordés : Cancer du sein, cancers gynécologiques, règles, contraception, prévention

Sujet : Le docteur Phillipe Vignal (gynécologue) démontre dans cet ouvrage  la relation qu’il existe entre le nombre de cycles menstruels et le risque d’apparition d’un cancer du sein. Il s’appuie sur différentes études menées dans le monde entier pour étayer sa thèse.

Pour lui, plus une femme aura de cycles (règles) dans sa vie et plus le risque d’être atteinte d’un cancer du sein augmente. Il balaie les idées reçues telle que « les règles servent à purifier le corps » et explique que celles-ci sont inutiles en dehors du projet de grossesse. Il préconise donc de bloquer le cycle menstruel en prescrivant une pillule progestative (sans oestrogènes). En effet, les oestrogènes en trop grands nombres seraient susceptibles de causer des cancers. Il en va de même pour les traitements de la ménopause contenant des oestrogènes.

Mon avis : Tout d’abord je tiens à remercier l’équipe du site Babelio et les éditions de la Martinière sans qui je n’aurais surement jamais ouvert ce livre. Je suis tombée dessus lors de la dernière opération Masse critique.

J’ai reçu le livre et je me suis mise à lire quelques pages chaque jour. En effet, je ne lis que très peu de documentaire. J’avais peur que ce soit un peu compliqué mais j’ai presque tout compris. Il y a un lexique à la fin du livre pour les mots « savants » que je ne maîtrisais pas au début de ma lecture. Je suis désormais « presque incollable ».

J’ai apprécié cette lecture, j’étais déjà au courant de nombreuses données telle que : « les règles ne servent à rien à par procréer ». Je ne fais pas partie de ces gens qui croient que les règles purifient le corps et je vois plus ça comme « un gros emmerdement » veuillez m’excuser du terme. Enfin soit, peut être que certaines l’apprendront par l’intermédiaire de ce livre et grand bien leur fassent.
J’ai trouvé le livre très intéressant.
J’ai appris pleins de choses dont le thème principal : plus nous avons nos règles et plus le facteur d’avoir un cancer du sein est important. J’ai également appris des informations sur le cancer : comment il survient et comment il prolifère, comment le dépister et le prévenir. Il y a également une grande partie consacrée aux différentes méthodes de contraception.

Le seul petit reproche que je pourrais faire, il y avait des répétitions mais je pense que c’était justement pour insister sur ce qui était important.

Ce livre s’adresse : à toutes les femmes

Note sur l’échelle livresque : Difficile de noter un documentaire mais pour la présentation et le fait que le livre soit accessible je donne 7/10