Roman horreur

Un bébé pour Rosemary, Ira levin (1968)

Un bébé à tout prix

un-bébé-pour-rosemaryRosemary et Guy sont un couple de jeunes mariés, ils viennent d’emménager au Bradfort à New-York. Guy est un acteur qui rêve de percer. Rosemary, elle, ne pense qu’à une chose : fonder une famille. Guy n’a pas l’air très pressé. Ils font la connaissance de leurs voisins, un vieux couple qui donne d’étranges réceptions et cultivent des plantes à l’intérieur de leur appartement. Guy se lie d’amitié avec ce couple, rosemary fait de même faisant confiance à son mari. Peu de temps après Guy promet à Rosemary un enfant. Elle est enchantée. Malheureusement cet heureux évènement cache un sombre secret.

Un bébé pour Rosemary est un roman d’horreur plein de suspens et très bien écrit. Après avoir adoré Un bonheur insoutenable j’ai souhaité lire Un bébé pour Rosemary, deuxième roman plus connu de l’auteur. Deux romans très différents mais que j’ai apprécié tout autant. Un bonheur insoutenable étant un roman de SF et un bébé pour rosemary un roman d’horreur. Une fois commencé, je n’ai pu le lâcher tellement je voulais connaître le fin mot de l’histoire. J’ai imaginé tout un tas de fins toutes plus folles les unes que les autres. Addictif jusqu’à la dernière page, je ne saurais que trop vous conseiller sa lecture.

Peut être certain d’entre-vous on vu le film de Roman Polanski ? Je ne pourrais pas vous en parler car ce n’est pas mon cas. Je suis curieuse d’avoir vos avis sur la question.

Note sur l’échelle livresque : 8/10 un très bon moment de lecture

Contemporains·Contes·Fantasy

Le prince de la brume, Carlos Ruiz Zafon (2011)

Un livre qui fait froid dans le dos

Genre littéraire : Roman jeunesse/Fantastique

Thèmes abordés : Maison hantée, Vengeance, Amour, Amitié, Personnages brisés

L’histoire : L’histoire se passe en Angleterre. Monsieur et Madame Carver et leurs trois enfants, Max, Alicia et Irene fuient la seconde guerre mondiale. Ils achètent une maison en bord de mer dans un coin d’Angleterre plus ou moins épargné par la guerre. Ils sont loin de se douter que leur malheur ne fait que commencer avec l’achat de cette propriété…

Mon avis : En me balladant sur la page Facebook de Séverine S.ecriture  (un peu de pub ne fait jamais de mal !) je me suis rendu compte que je n’avais pas rédigé d’article sur « Le prince de la brume » de Carlos Ruiz Zafon. Je remédie donc aujourd’hui à cette erreur ! Pourquoi ? Parce que ce livre est tout simplement génial, Captivant, plein d’action, de sentiments et surtout de frisson.

Ce livre fait partie d’une trilogie :

-Le prince de la brume

-Le palais de minuit

-Les lumières de septembre

Cependant le livre peut être lu seul. Chaque Tome retrace une histoire différente. Ma lecture remonte à quelques mois mais je peux vous dire que j’en ai encore froid dans le dos. J’ai pris plaisir à retrouver Carlos Ruiz Zafon après avoir lu et adoré L’ombre du vent et Marina. Nous retrouvons donc encore une fois l’univers Gothique cher à l’auteur ainsi que des personnages aux destins brisés. J’ai lu le livre en deux temps et je peux vous assurer que je n’étais pas tranquille la nuit où j’ai lâché le livre en plein milieu. Cet ouvrage est classé en roman jeunesse et j’avoue que je ne laisserais pas lire ce livre à un enfant. Je trouve que c’est trop effrayant. Enfin je lirai  avec grand plaisir les autres livres de la trilogie quand ils seront disponible à la bibliothèque.

Note sur l’échelle livresque : 9/10 Coup de coeur

Ce livre s’adresse : normalement à un public jeune mais je peux vous dire que ça fait peur. (peut être que je suis un peu froussarde…)

En lisant ce livre j’ai pensé : Que Carlos Ruiz Zafon fait maintenant partie de mes auteurs préférés. Je n’ai encore jamais été déçue par ses livres. Quel homme !