Contemporains·Coups de coeur

Journal d’un vampire en pyjama, Mathias Malzieu (2016)

Journal-dun-vampire-en-pyjamaMathias Malzieu : un vampire poétique à l’humour dévastateur

Je remercie les Editions Albin Michel pour cet envoi. Mathias Malzieu est un écrivain que j’apprécie beaucoup. Je l’ai découvert par l’intermédiaire de son groupe Dionysos car pour ceux qui ne le savent pas encore, j’adore la musique. Le rock en particulier et le Bird’N’Roll plus précisément. Je me suis rendue à de nombreux concerts du groupe. J’apprécie leurs textes mêlant romantisme, folie, humour et poésie. Dionysos, c’est tout un univers à chaque album et de la joie à chaque show. Je remercie donc également Mathias Malzieu (et son groupe) pour le bonheur qu’il me procure par son énergie, ses textes et mélodies.

En novembre 2013, un peu avant la sortie de son film « la mécanique du coeur » mathias malzieu découvre qu’il est atteint d’une maladie rare : l’aplasie médullaire. Il doit être transfusé régulièrement en attendant une hypothétique greffe de moelle. Avec cette maladie, Mathias se transforme en Vampire, il a besoin de sang pour survivre. 

Dans ce roman autobiographie, l’auteur nous livre jour après jour son quotidien de vampire (malade) avec humour, fantaisie et poésie. Certains passaJournal d'un vampire en pyjama-mathiasmalzieuges sont plus sombres car évidement être malade n’a rien de drôle mais Mathias fait face à cette épreuve avec son bouclier fétiche : l’humour. Il se moque de Dame Oclès qui le suit partout avec son épée. Mathias a le don de voir le monde avec des lunettes qui le rendent plus beau. Il a tout un univers et voit les choses comme dans un film fantastique. C’est ce qui me plait dans ce livre et chez Mathias Malzieu : Cette capacité à s’émerveiller et rendre sa vie plus belle avec son imagination. Il traverse une épreuve difficile mais relativise toujours. Bien sûr, il a peur de ne pas s’en sortir mais il garde toujours espoir en faisant ce qu’il fait de mieux : la musique et l’écriture. Il lit également beaucoup de poésie et plus particulièrement Walt Whitman un poète américain que j’ai maintenant très envie de découvrir.
L’art à donc joué un rôle important durant son combat contre la maladie.Il remercie les soignants ces « super-héros du quotidien » et lance un appel au don.

Ce journal est également une Ode à l’amour, et comme vous le savez déjà j’adore l’amour donc mon petit coeur a fait boum boum. Une belle preuve d’amour adressé à Rosy son amoureuse qui a su vivre cette aventure à ses côtés. Un message d’amour également adressé à ses proches (son père et sa soeur) mais également ses amis qui n’ont pas quitté le navire quand il prenait l’eau. En effet, Mathias explique que la maladie a vite fait le tri entre les amitiés sincères et les autres.

Tour à tour, vampire, hamster et eggman, la maladie n’a rien de glamour mais avec l’humour et la fantaisie tout passe toujours mieux. Telle est la conclusion de ce roman autobiographique qui finit bien. 

Challenges/Swap·Contemporains·Coups de coeur

Oscar et la dame Rose, Eric Emmanuel Schmitt

Un livre plein d’humour et de sentiments

Genre littéraire : roman

Thèmes abordés : maladie, vie, amitié, dieu, amour

L’histoire : Oscar, un petit garçon atteint d’un cancer apprend que son traitement ne fait aucun effet. Il ne lui reste plus que quelques semaines à vivre. Une dame de compagnie de l’hôpital (une dame rose) lui conseille d’écrire à dieu.

Mon avis : Au risque que vous croyez que j’adore tout en ce moment (et assez souvent il est vrai !), j’ai Adoré. Un livre vite lu mais plein d’émotions, on l’entame  en riant de bon coeur. On en vient même à oublier la gravité du sujet :  un pauvre petit garçon qui ne connait rien de la vie va bientôt mourir. à la fin on verse une petite larme ou un océan de larmes suivant notre niveau de sensibilité.
On s’attache à Oscar mais aussi à la Dame Rose. Ce livre est une ode à la vie. Une fois celui-ci refermé, il faut s’en souvenir et profiter de chaque instant parce qu’on sait quand la vie commence mais on ne sait jamais quand est-ce qu’elle s’achève.
Parce qu’Eric Emmanuel Schmitt écrit bien mieux que moi je lui laisse la parole :

« Nous oublions que la vie est fragile, friable, éphémère. Nous faisons tous semblant d’être immortel »

« La souffrance physique on la subit.La souffrance morale on la choisit. »
méditez bien la dessus les amis 😉

Note sur l’échelle livresque : 9/10 coup de coeur

Ce que les autres blogueurs en pensent :

Un chocolat dans mon roman

Le blog d’une ptitelfe

Livralire livre à vivre

Ce livre s’adresse :  à tous

En lisant ce livre j’ai pensé : la vie est courte, il faut en profiter au maximum.

Livre découvert par l’intermédiaire du Baby challenge Livraddict littérature contemporaine(pour ceux qui ne connaissent pas il s’agit d’un forum de lecteurs très sympathique)
Ce challenge m’a fait découvrir ce livre que je ne connaissais absolument, sans lui je serai passé à côté d’une magnifique histoire ! Une chose est sure, je pense continuer à lire les livres d’Eric Emmanuel Schmitt