Feel-Good·Humour

Le vieux qui voulait sauver le monde, Jonas Jonasson (2018)

Le vieux est de retour pour vous jouer un mauvais tour. J’avais eu un gros coup de coeur pour le premier Opus de Jonas Jonasson, « Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire« . C’est donc avec grand plaisir que j’ai retrouvé ce bon vieux Allan qui découvre les joies de l’internet par l’intermédiaire d’une tablette offerte par le directeur de l’Hotel dans lequel il résidait à Bali avec son fidèle partenaire Julius, roi des magouilles. Généreux cadeaux pour remercier ses précieux clients qui ne vont pas tarder à se faire la malle sans régler leur facture à bord d’une montgolfière. Malheureusement, comme dans le premier tome, tout ne va pas se passer exactement comme prévu, et Allan va encore avoir rendez-vous avec l’Histoire avec un grand H. Il va rencontrer Kim Jong-un et bien d’autres, pour le meilleur et pour le rire!

Le vieux qui voulait sauver le monde est tout aussi jubilatoire que le tome 1. Un roman qui se dévore de la première à la dernière page.

Coups de coeur

Un amour vintage, Isabel Wolff (2009)

 

un-amour-vintage-192302-264-432Un amour vintage est une petite lecture légère pour l’été qui n’était finalement pas si légère et qui s’est transformée en coup de coeur. Aujourd’hui, je vais vous révéler un autre de mes secrets : si je n’avais pas été bibliothécaire (le plus beau métier du monde), j’aurais été Styliste (le deuxième plus beau métier au monde). Souvent, les gens me disent mais ça n’a rien à voir… et bien je leur réponds que lire rend les gens heureux et s’habiller rend aussi les gens heureux.
Je vais donc vous citer une petite phrase de john lennon que j’adore :

Quand j’étais petit, ma mère m’a dit que le bonheur était la clé de la vie. A l’école, quand on m’a demandé d’écrire ce que je voulais être plus tard, j’ai répondu « heureux ». Ils m’ont dit que je n’avais pas compris la question, je leur ai répondu qu’ils n’avaient pas compris la vie. – John Lennon

Tout ça pour dire qu’être heureuse, est un peu mon leitmotive et j’espère également le vôtre!!

 Un amour vintage réunit mes deux passions : la lecture et la mode.
Phoebe vient de perdre sa meilleure amie. Suite à ce deuil, elle se remet en question et décide d’ouvrir une boutique de vêtement vintage : Village vintage. Dans ce roman phoebe partage avec nous son amour pour le vintage et l’histoire des vêtements. Pour certaines personnes, les vêtements vintage ne sont que de vieilles fripes qui sentent la naphtaline, pour Phoebe, ses vêtements sont des trésors chargés de l’histoire de leur ex-propriétaires. Vous découvrirez dans ce livre que les vêtements sont peut-être moins superficiels que le statut qu’on leur accorde et peuvent changer des vies.

Un petit bijou prêté par Aurélie du blog flight of swallow. Merci beaucoup pour cette belle découverte car j’étais totalement passée à côté de ce livre qui est magnifique!!!

coup-de-coeur

Jeunesse

L’élue, Lois Lowry (2000)

Une petite déception

l'élue lois lowryJ’avais beaucoup aimé le Passeur, c’est donc tout naturellement que j’ai souhaité lire l’élue qui fait partie de la tétralogie : Le passeur (1993), l’élue(2001), le messager(2005) et le fils (2014)

Malheureusement je n’ai pas trop accroché à cette lecture bien que je l’ai achevé. Je n’ai pas trop compris pourquoi ce livre est considéré comme faisant partie d’une tétralogie puisque l’histoire est totalement différente et ne reprend pas les personnages. Bien entendu, il s’agit d’un univers dystopique. Nous faisons la découverte d’un monde qui rejète la différence. L’héroïne de ce roman est naît avec une difformité, elle a une jambe torse. Une fois Orpheline, elle ne doit sa survie qu’à un don hérité de sa mère : elle sait broder. Elle est amenée dans un palais ou elle est (plus ou moins) séquestrée dans une chambre. Son devoir : broder une robe sur laquelle est écrite l’histoire de son peuple.

J’ai trouvé l’univers très différent du passeur, je trouve que dans le passeur l’univers fait plus science-fiction et ici dans l’élue, l’univers est plutôt fantastique voir moyenâgeux. Ce n’est pas un style que j’ai l’habitude de lire et je n’aime pas trop donc peut être est-ce à cause de ça que je n’ai pas trop accroché à cette lecture. Le livre est bien écrit, j’ai donc pris plaisir à achever ma lecture mais ce n’est pas tellement ce à quoi je m’attendais.

Je lirais avec plaisir Le fils qui me paraît plus proche du premier volet. Je ne pense pas lire le messager parce qu’il a l’air de ressembler à l’élue. Si vous l’avez lu n’hésitez pas à me donner votre avis par l’intermédiaire des commentaires ou en me contactant par mail.

 

 

 

Contemporains·Coups de coeur

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, Jonas Jonasson (2011)

Ce roman, c’est de la bombe !

le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire

Allan, le vieux en question, décide de s’évader de sa maison de retraite le jour de son centième anniversaire.

Au fil des pages, nous apprenons à découvrir ce vieillard qui a première vu n’a rien d’exaltant avec ses charentaises mais s’avère être maître en explosif. Les chapitres s’enchaînent alternant le Allan du passé et le Allan du présent. Le jeune centenaire se retrouve entraîné dans des histoires aussi rocambolesques que celles qu’il a vécu avant de vivre en maison de retraite. En effet Allan a mené une vie trépidante et croisé bon nombre de personnes célèbres (certaines tristement même!). Il a bourlingué comme on dit. On comprend donc aisément qu’il ne trouve pas sa place à la maison de retraite.

J’ai suivi avec plaisir ses aventures passées et savouré encore d’avantage la cavale du centenaire qui a encore de la ressource pour son âge. J’ai aimé le fait qu’il n’aime pas la politique mais se retrouve toujours mêlé à des histoires politiques qui bien souvent le dépassent. Heureusement l’alcool jouera en sa faveur dans bien des situations

Un cocktail explosif d’humour et d’action à consommer sans modération et d’urgence !

Note sur l’échelle livresque : 10/10 COUP DE COEUR ♥