Contemporains

Arrête avec tes mensonges, Philippe Besson (2017)

arrête avec tes mensonges philippe BessonIl y a des livres qui sont nécessaires et celui-ci en fait partie. Je ne sais pas trop comment en parler, J’ai peur d’être maladroite, je voudrais juste dire : lisez-le mais ça ne suffit pas. Je suis presque déçue de ne pas avoir lu les autres romans de Philippe Besson avant car dans celui-ci il fait référence à ses précédents livres.

L’auteur nous livre ici l’histoire d’un premier amour sans fard et sans romancer les événements. Comme son personnage, il arrête avec ses mensonges d’écrivain et semble se livrer pour de vrai, sans artifice, sans recourir à des personnages. Malheureusement, nous ne saurons pas la part de vrai et la part d’invention mais finalement quelque soit la part d’imaginaire, on y croit et cette histoire sonne juste.

Un livre qui décrit très bien le rapport qu’entretient un écrivain entre la réalité et la fiction.  Un très beau livre que j’ai lu d’une traite et qui m’a remué. 

Non classé

Le lion, Joseph Kessel

Un classique de la littérature jeunesse

9782070316953FS-2Il y a quelques temps, j’avais promis de lire un classique tous les deux mois. Force est de constaté que ce n’était que de belles paroles et que je n’ai pas atteint cet objectif…
La lecture du lion de Joseph Kessel m’a réconcilié avec ce projet puisque j’ai adoré lire ce roman. Pour tout vous dire, je suis sure de l’avoir déjà lu… mais bon comme je suis un peu amnésique je ne me souvenais pas de grand chose.

Dans ce roman, le personnage principal n’est autre que King : un lion Kenyan. Ce livre vous fera donc voyager dans un parc du Kénya et découvrir la culture locale et les différentes tribus dont les très célèbres Masaïs.
Le livre n’est pas un documentaire sur ces tribus ou sur le Kenya mais bien un roman qui joue avec nos émotions. Nous faisons la connaissance du Directeur du parc ancien chasseur bull bullit, Patricia sa Charismatique petite fille qui a grandit dans la brousse et sa femme. Le narrateur est un journaliste (Joseph Kessel) qui s’est arrêté au parc pour deux jours mais qui finalement prolongera son séjour parce qu’il va avoir un coup de coeur pour les lieux mais surtout pour le petit bout de femme qu’est Patricia. Il servira en quelque sorte de médiateur aux différents membres de cette famille en conflit. Il deviendra l’ami de Patricia et découvrira le parc avec elle et son père.
Sans être un documentaire, ce roman apporte des informations sur les traditions des Masaïs et leurs relations à la nature et aux lions. 
Un classique sympathique qui se lit vite et qui je l’espère saura vous toucher.

Contemporains·Coups de coeur

Les lisières, Olivier Adam (2012)

Olivier Adam se livre

les lisièresGenre littéraire : Contemporain

Thèmes abordés : Secret de famille, séparation, divorce

Histoire :  Paul, écrivain vivant en Bretagne, vient de se faire quitter par sa femme. Il vit très mal cette rupture et supporte mal de ne pas pouvoir voir ses enfants tous les jours. Suite à une grave maladie dont est victime sa mère, il décide de retourner dans la banlieue où il a passé son enfance. Il retrouve ses anciennes connaissances et force est de constater que la dure réalité a rattrapé tous les rêves et ambitions de ceux-ci.

Mon avis :Je ne voulais pas lire ce livre. J’avais peur de retrouver ce romancier et sa dépression. Cependant, quelqu’un m’a mis ce livre entre les mains en me disant : « il est magnifique » alors je me suis laissée tenter. N’allez pas croire que je suis une fille facile ! loin de là. Il faut dire que j’avais quand même envie de le lire pour me faire mon idée.

Finalement je ne suis pas déçue. Ce livre est LE PLUS ABOUTI de l’auteur. Evidemment comme les autres, c’est un livre qui dérange puisqu’il aborde des sujets difficiles : le chômage,la haine pour les étrangers,la montée du Front national,la politique, la dépression, l’amour, la séparation (divorce) et les secrets de famille.
J’ai aimé de nombreux passages. J’ai trouvé qu’olivier Adam dressait un portrait très juste de notre société et de nos classes moyennes. (dont je fais partie tout comme vous surement qui lisez ce modeste blog sans prétention.)

La montée du front national,le chômage, l’ insécurité de l’emploi autant de sujets qui ne sont pas forcément drôles mais qui sont évoqués avec beaucoup de justesse. Je me suis reconnue dans ces différentes personnes issues des classes moyennes. Le fait de galérer à trouver un emploi et de pouvoir le perdre juste parce qu’on a été moins souriant, moins productif mais surtout parce qu’ils savent qu’il y en a 10 autres qui cherchent du boulot derrière… La difficulté d’obtenir un CDI même à Simply (pour ceux qui ne connaissent pas, c’est une enseigne du type : intermarché, carrefour, auchan etc..).

Les lisières est aussi un roman qui aborde le secret de famille et les blessures que peuvent engendrer ses secrets.

Ensuite, j’ai trouvé très convaincant le portrait qu’il dresse de lui même (de l’écrivain). Parce qu’il ne faut pas se voiler la face Paul, c’est Olivier. Bien sur certainement pas entièrement mais en grande partie. Le fait qu’il ne fait plus partie des classes moyennes dont il est issu mais ne se sentent pas non plus appartenir aux hautes sphères. C’est un peu comme ces étrangers qui chez eux sont vus comme des français et en France sont perçus comme des étrangers. Ils ne se sentent plus chez eux nulle part. Pour olivier Adam, c’est pareil sauf que c’est une histoire de classes sociales. Il est rejeté par les siens. Il souffre d’un manque de considération, un manque de reconnaissance. Personne ne comprend bien son métier. Ils ont du mal à accepter que leur fils étale sa vie et celles de ses proches dans ses romans. Ils trouvent ça malsain.
Il se rejette lui même de « la haute société ». L’élite parisienne dont il pourrait faire parti mais dont il se sent différent. Il est en lisière du monde. Le japon est son eldorado, une terre d’asile où il pourrait couler des jours heureux.

Les lisières est un livre qui permet de mieux comprendre Olivier Adam et son oeuvre. à vous procurez d’urgence si vous vous intéressez à cet auteur.

Note sur l’échelle livresque : 8,5/20

En lisant ce livre j’ai pensé : qu’olivier Adam devenait un peu plus optimiste voir même drôle. Il est sur la bonne voie !

Si vous souhaitez lire un autre roman sur les secrets de famille, Jetez vous sur UN SECRET de Philipe GRIMBERT