Contemporains·Roman Choral

Les loyautés, Delphine De Vigan (2018)

 

images-3J’aime Beaucoup Delphine De Vigan, enfin je l’ai adorée pour son roman : No et moi. J’ai lu les heures souterraines et je n’ai pas du tout aimé ! Nous entretenons donc une relation compliquée.
J’étais ravie d’apprendre que l’auteur allait nous proposer à nouveau un roman  avec des personnages adolescents , malheureusement je n’ai pas du tout aimé ce livre. Je l’ai trouvé beaucoup trop sombre et déprimant. Trop dramatique, il n’y a pas un seul personnage qui apporte de l’espoir.  (pour ceux qui l’ont lu : Peut-être à la limite le personnage de l’enseignante bienveillante mais la pauvre a elle aussi des casseroles et la vie n’a pas été tendre avec elle.)
J’ai beaucoup aimé la construction de ce roman. Il s’agit d’un roman choral, chaque chapitre apporte le point de vue d’un des personnages de l’histoire.
Je l’ai lu jusqu’à la dernière page pour le style de l’auteur et pour cette construction qui maintient le suspense de la première à la dernière page.
Les loyautés est donc ma seconde déception de 2018.

 

Contemporains

Les heures souterraines, Delphine de Vigan (2009)

Il y avait de l’espoir mais il s’est envolé !

Genre littéraire : Roman

Thèmes abordés : Séparation, Stress, Métro, RER, Stress au travail

L’histoire : Mathilde élève seule ses trois enfants, elle est persécutée par son ancien supérieur sur son lieu de travail, celui-ci a réussi à la rendre totalement hors-circuit de l’entreprise. Elle est là, sans être là puisqu’elle ne sert plus à rien.
Philippe est medecin, il effectue des visites à domicile. Vont-ils réunir leur deux solitudes? et quand vont-ils se rencontrer? 

Mon avis : Dans un premier temps, j’ai aimé cette histoire, je voulais en savoir plus! j’ai dévoré ce livre mais au final il ne m’a rien apporté. Si, en réfléchissant il m’a apporté de l’amertume. Au fil des pages, un gout amer a envahi ma bouche et je me suis dis : « des milliers de gens vivent comme ça et j’espère ne jamais faire parti de ce lot! » Pas vraiment positif, en même temps quand on commence un livre de Delphine de Vigan, on ne s’attend pas à rire à gorge déployée. Un peu d’optimisme que diable! Enfin, je fais parti des gens qui voient le verre à moitié plein quand Delphine, elle, le voit à moitié vide.
Je ne peux pas nier que ces situations existent et que le stress au travail broie des vies. De même que c’est triste d’être dans les transports en commun et d’être à côté de pleins d’identités, des identités qui se croisent mais ne se rencontrent jamais. On préfère regarder le sol que de regarder son voisin. Comme si croiser son regard pouvait nous brûler les yeux ou nous faire disparaître. Tout comme Delphine de Vigan, je trouve ces situations terriblement tristes. Le message est peut être là :  » On est triste que tout soit comme ça mais ce sont des situations qui nous dépassent » on pense ça et puis on passe à autre chose.
Je pense que pour ceux qui ne connaissent pas encore cet auteur, il vaut mieux lire No et moi.

Ce livre s’adresse : à tous ceux qui voient la vie en gris (si ça peut leur ouvrir les yeux sur leur situation)

Note sur l’échelle livresque :  5/10 (pour la plume de Delphine De vigan)

Ce que les autres blogueurs en pensent : 

Serial Reader

Tu lis quoi

En lisant ce livre  j’ai pensé : Si un jour ma vie ressemble à ça! penser à relire ce livre et agir en conséquence.