Contemporains

Une affaire conjugale, Eliette Abecassis

Pas très gai !

abecassis eliette une affaire conjugaleJ’ai emprunté ce livre à la bibliothèque intriguée par la 4eme de couverture : « Pour bien commencer les choses, il faudrait commencer par divorcer » Comme je viens de me marier, je voulais en savoir plus. J’ai également été interpelée par la couverture, j’aime beaucoup cette œuvre de Klimt. Nous suivons ici un couple : Jérôme et Agathe. Ils ont deux jumeaux en bas âge.Jérôme a un bureau dans leur appartement, il ferme la porte à clé. Agathe n’en peut plus de vivre avec ce cachotier et entre par effraction dans le bureau. Elle se rend compte que son mari la trompe. Très vite, elle souhaite divorcer mais ne se sent pas capable. Elle a peur de perdre la garde des enfants. Un jour, elle saute le pas, elle est décidée, elle va divorcer. Dans ce roman nous assistons donc à ce divorce. Un divorce qui tourne mal car Jérôme est un profiteur. Agathe est une parolière célèbre, son mari est le gérant d’une Start-up qui n’a jamais décollé. Il vit depuis des années au crochet de sa femme. Son mari va se révéler dans ce divorce. C’est ce qu’on appelle un pervers narcissique. Finalement, elle en vient à la conclusion qu’elle ne connaissait pas la véritable identité de son mari avant de divorcer. Vous l’aurez donc compris, vous ne rirez pas à gorge déployé à la lecture de ce livre. Je l’ai lu, j’ai bien aimé mais bon on peut le dire : « ce roman ne respire pas la joie de vivre et l’optimisme.. » surtout pour quelqu’un qui vient de se marier, c’est un peu glauque de lire un livre sur le divorce. J’ai des idées des fois ! L’écriture d’Eliette Abecassis me plait, le sujet un peu moins. Ce n’est donc pas un coup de cœur

Note sur l’échelle livresque : 7/10

Challenges/Swap·Classiques·Recueils de nouvelles

Contes du jour et de la nuit,Guy de Maupassant (1885)

Le challenge un mot, des titres est bénéfique remet au gout du jour les grands classiques

Genre littéraire : Contes et nouvelles

Thèmes : Amour, Deuil, Relations homme-femme, Vengeance, Mort, adultère

L’histoire : Difficile de faire un résumé puisqu’il s’agit de contes, les thèmes sont variés. Plusieurs histoires mettent en scène des personnages sur leur lit de mort. Une autre histoire raconte la vengeance d’une mère. D’autres histoires abordent l’adultère.

Mon avis : J’ai bien aimé ces contes. Premièrement parce que c’est une forme de lecture que j’apprécie. Quelques fois, nous avons envie de lire mais sans nous investir dans un roman de 300 pages. Les contes et les nouvelles sont là pour satisfaire cet appétit de lecture. Les contes et les nouvelles sont souvent mis de côté par les lecteurs et je trouve dommage de se priver de ce genre qui se prête très bien à la vie moderne.
Enfin, je dois dire que je n’avais pas ouvert un livre de Maupassant depuis l’école primaire. Bon je sais ce que vous allez dire : ça craint ! et en plus je n’ai pas d’excuses. Il va falloir que je relise un peu mes classiques. Pour ceux qui connaissent les contes du jour et de la nuit, j’ai adoré l’histoire de la parure. Une femme  du peuple se fait prêter un bijoux précieux par une amie riche et le perd. Elle est donc très embêtée et n’ose pas en parler à la propriétaire du joyau. Elle va s’endetter pour remplacer l’objet égaré. la chute de cette histoire est surprenante. Procurez vous de ce pas les contes du jour et de la nuit pour en savoir plus.

J’ai beaucoup aimé les réflexions toujours très pertinentes face à la mort. Par exemple dans l’histoire de la roche aux guillemots. Des chasseurs ont pour habitude de se retrouver à cet endroit pour chasser des oiseaux qui viennent chaque année (comme eux) en ce même lieu. Un jour, un des chasseurs ne vient pas. Il se présente le lendemain  avec un homme vêtu de noir. Deux jours de chasse s’enchaînent et il avoue enfin qu’il doit absolument partir. Son beau-fils est mort et il doit ramener son corps pour célébrer ses obsèques. Un chasseur lui répondra que dans son état, un jour de plus ne changera rien à l’affaire. Un mort peut bien attendre sagement, au point où il en est…

Enfin j’ai beaucoup aimé l’histoire sur le fait qu’on ne se voit pas vieillir. En effet, un homme revoit une femme qu’il a aimé dans sa jeunesse, il ne la reconnait pas. Quand elle lui dit qui elle est, il se dit qu’elle a bien vieilli. Il finit par se rendre compte que lui aussi a subi les ravages du temps.

Ce livre s’adresse à : Tout ceux qui n’ont pas encore lu Maupassant. Un petit livre très accessible à tous et à tout âge sur des thèmes universels.

Note sur l’échelle livresque : 7/10

Ce que les autres blogueurs en pensent :

En lisant ce livre j’ai pensé : on a quand même fait du chemin en ce qui concerne la condition de la femme.

Livre lu dans le cadre du Challenge un mot, des titres de Calypso sur son blog Aperto-Libro

Il fallait lire un titre contenant le mot Jour

Challenges/Swap·Contemporains·Recueils de nouvelles

Odette Toulemonde et autres histoires, Eric Emmanuel Schmitt

Des personnages attachants, élégants, snob,émouvants , énervants mais des personnages qui ne laissent pas indifférent


Genre littéraire : nouvelles

Thèmes abordés : amour, mort, amitié, aventure

Histoire : Il s’agit de plusieurs nouvelles, le thème principal est l’amour. Un thème universel traité sous toutes ses facettes par l’auteur.

Mon avis : j’ai adoré, j’aime beaucoup les nouvelles. Je découvre pour la première fois Eric Emmanuel Schmitt et je suis conquise. Je trouve que les nouvelles sont très adaptés à la lecture d’aujourd’hui. Souvent, on ne dispose que de courts laps de temps de lecture, par exemple dans les transports en commun et je trouve que ces lectures sont parfaites pour ces moments là. On lit une histoire sans être frustré. Je ne sais pas si c’est votre cas mais parfois je commence un livre dans le bus et je suis contrariée de le refermer et d’en rester là ! Une nouvelle d’Eric Emmanuel Schmitt dure pile le temps du trajet en bus, je peux donc refermer le livre l’esprit libre et satisfait.
J’ai adoré tout ces personnages tellement vrais. Parfois on rencontre des personnalités qui nous rappellent vaguement ou même clairement quelqu’un de notre entourage.

Ce livre s’adresse : à ceux qui n’ont pas tenu en livre entre leurs mains depuis des années. Une nouvelle par soir pour vous réconcilier avec la lecture

Note sur l’échelle livresque : 7/10

En lisant ce livre j’ai pensé : j’ai bien aimé la nouvelle de la dame qui surprend une vieille dame qui rentre par effraction chez elle à plusieurs reprises. (c’est ma préférée ! lisez le livre pour en savoir plus mes chers amis)

Livre lu dans le cadre du challenge un mot des titres ! le mot était : Monde