Mangas/Manhwa

Silent voice, Oima Yoshitoki (2013)

Un manga à dévorer !

Pour les mangas, c’est comme pour les séries TV, j’aime bien prendre mon temps, grappiller un épisode par-ci par-là. Quand j’ai commencé Silent voice, j’ai été tout de suite happée par l’histoire. Je ne pouvais pas lacher cette série. Silent voice est un véritable page-turner.

Silent voice est souvent décrit comme un manga sur le handicap et plus particulièrement la surdité. C’est un univers que je connais mal, j’avais peur que ça tombe dans le cliché mais ce n’est pas du tout le cas. Les personnages ne sont pas du tout stéréotypés et réservent pleins de surprises.

Au début de ce manga, Shoa est un vrai petit con à qui on donnerait bien des giffles. Le genre de garçon que j’ai toujours détesté à l’école. Celui qui se croit le meilleur et se moque de tout le monde et plus particulièrement des faibles. Shoko, une jeune fille sourde vient d’arriver dans son école et est sa nouvelle victime. La pauvre jeune fille est victime de brimades et devient le bouc-émissaire de la classe.

Un très beau manga sur le thème de la différence mais également sur le harcèlement scolaire. Une belle leçon de vie à mettre entre vos petites mains et surtout à conseiller à nos ados !

à noter que c’est une série terminée (7 tomes)

enorme-coup-de-coeur

Mangas/Manhwa

Ugly Princess Tome 1, Natsumi Aida (2016)

Un manga qui met à l’honneur les moches

ugly_princess_tome_1_akataAvec Ugly Princess, fini le cliché de la fille parfaite,  les moches prennent leur revanche et sortent de l’ombre. Aida Natsumi n’en est pas à son coup d’essai, dans Switch Girl, elle démontrait qu’être belle était un combat. La mangaka semble très attachée à la thématique de l’apparence physique. Déjà dans Switch Girl, elle mettait en scène une fille qui se fait super belle pour aller au collège et qui quand elle rentre chez elle se met en mode off, elle enfile un jogging, des lunettes affreuses et se fait d’horribles coiffures .

Dans Ugly princess, la mangaka nous livre le quotidien de Mito Meguro, une jeune fille mal dans sa peau, au physique disgracieux qui n’est pas à l’aise en société. Suite à un échec amoureux, elle s’est réfugiée dans des jeux de simulation de drague. La jeune fille se perd régulièrement dans ses pensées et fantasme, ce qui donne des passages très marrants.

Moins fun que Switch girl mais plus intéréssant et plus engagé dans le combat féministe. En effet, le monde du manga met en scène des personnages féminins souvent très stéréotypés et lisses sans défauts physiques. Ugly Princess est donc un manga culotté et différent de ce que l’on peut trouver habituellement. J’ai bien aimé mais je dois avouer que ma préférence va quand même à Switch Girl et son humour dévastateur.

Mangas/Manhwa

Last notes, Kanako Sakurakouji (2016)

Un manga mystérieux et mystique

Last_Notes_01_JKT2.inddJ’ai beaucoup aimé ce manga pour son côté mystérieux et mystique. Deux frères tiennent une boutique où ils vendent de l’encens. Leur best-seller : un encens qui fait revenir une dernière fois un être cher. Dans la première partie de ce premier tome, nous suivons les aventures d’une actrice. J’ai bien aimé découvrir ce personnage et j’ai hâte d’en savoir un petit peu plus sur son histoire. La seconde partie est consacrée a une jeune fille qui vient de perdre son grand père, le dernier des membres de sa famille. Elle se retrouve seule et livrée à elle-même. Elle va se rendre à la boutique des deux frères et ceux-ci vont la recueillir.

J’ai bien aimé ce manga mais j’ai trouvé un peu étrange de couper si vite la première histoire et de passer directement à cette deuxième jeune fille. Je pense que j’ai été déçue car je commençais à m’attacher à ce personnage et que d’un coup l’auteur passe à tout autre chose. Je suis donc curieuse de connaître la suite de l’histoire et je vais lire les tomes suivants. à noter que c’est une série courte (3 tomes)

Coups de coeur·Mangas/Manhwa

Le maître des livres Tome 7, Umiharu Shinohara

Le maître des livres, une série passionnante.

Si vous n’avez pas encore lu mon article sur le tome 1 du maître des livres, je vous invite à vite le découvrir. Un très beau manga sur la littérature jeunesse et le métier de bibliothécaire.

cvt_le-maitre-des-livres-tome-7-_1686Un tome 7 consacré en grande partie à Mizuho. Nous découvrons qu’elle a une soeur qui lui ressemble beaucoup physiquement mais beaucoup moins en ce qui concerne sa personnalité. Nous faisons sa connaissance par l’intermédiaire de Miyamoto dans des circonstances un peu gênante. Il croit avoir en face de lui Mizuho mais comprend qu’il s’agit en fait de sa soeur et garde un secret pour elle. Malheureusement lors d’une de ses visites à la bibliothèque Mizuho se rend compte que Miyamoto connait sa soeur. Mizuho est amoureuse de Miyamoto mais n’a pas confiance en elle et n’ose pas se déclarer. Sa soeur semble s’intéresser également à Miyamoto.
Au début de ce tome, nous en apprenons également davantage sur une des jeunes filles qui fait partie d’un club et vient faire des lectures aux enfants à la bibliothèque. Sa mère est décédée et était passionnée. Elle adorait faire la lecture aux enfants délaissant parfois sa fille pour cette activité. Celle-ci a donc choisi de faire partie de ce club pour comprendre la passion de sa mère.

J’ai beaucoup aimé cette lecture. à chaque fois que j’ouvre un tome du maître des livres, je suis enchantée étant moi-même bibliothécaire et appréciant la littérature jeunesse. C’est toujours un vrai bonheur d’entrer dans l’univers de la rose tremière et de retrouver les différents personnages qui partage mon univers. Je ne me lasse pas de cette série ! Je sais que beaucoup d’entre vous n’apprécie pas trop les mangas mais cette série vaut vraiment le coup d’oeil et le coup de coeur !

enorme-coup-de-coeur

 

Coups de coeur·Mangas/Manhwa

Père et fils Tome 1, Mi Tagawa (2016)

La naissance d’un père

9782355929526_1_75Dans son manga Père et fils, Mi Tagawa nous livre la naissance d’un père. Torakichi passe sa vie sur les routes, il est herboriste itinérant et ne voit que très rarement son fils, c’est un père absent. Malheureusement un drame survient, son épouse décède et celui-ci prend donc en charge le petit garçon. Plutôt que de renoncer à son métier d’herboriste pour élever son fils, il décide de parcourir les routes avec lui et de l’amener à la rencontre de ses nombreux clients au quatre coins du pays. Sa soeur qui s’est occupée du garçon ne voit pas cette décision d’un très bon oeil.

Ce manga, nous livre la construction d’une relation père-fils mais également la reconstruction suite à la perte d’un être cher. Les deux sujets sont amenés avec pudeur et sans pathos avec legereté et douceur. Douceur qui se retrouve dans les traits de Mi Tagawa, un dessin doux et soigné très agréable.

Père et fils, c’est aussi un guide du parfait herboriste, par l’intermédiaire de Torakichi, nous découvrons les différentes variétés de plantes ainsi que leurs propriétés médicinales.

Un gros coup de coeur pour ce très beau manga. j’ai vais me procurer la suite ! c’est sûr !

enorme-coup-de-coeur

Coups de coeur·Mangas/Manhwa

Le maître des livres Tome 6,Umiharu Shinohara (2014)

Le maître des livres : toujours aussi sympathique.

2017-01-08-18.10.13.jpg.jpegDans ce tome nous en apprenons un peu plus sur le passé de Mikoshiba, notre bibliothécaire taciturne préféré. Il y a tout un passage consacré à la « nullité » en cuisine. Je me suis beaucoup reconnue là-dedans, moi qui un jour avais tenté de faire des cupcakes et lorsque mes amies étaient arrivées, l’une s’était exclamé : « oh super tu as fait des panacottas, j’adore ça. » Imaginez un peu combien les Cupcakes étaient ratés… Si seulement, ça n’avait été qu’en apparence 😉 hihi, enfin ça fait des anecdotes marrantes à raconter sur le blog. Je suis vraiment une quiche en cuisine. J’ai bien aimé car il y a une référence au « quatre filles du docteur March », un de mes livres préférés. D’ailleurs, je l’ai relu et je compte vous en parler bientôt ! le passage en question est celui ou Meg prépare un déjeuner pour sa mère mais que rien n’est mangeable ou buvable. J’ai donc encore passé un très bon moment de lecture avec ce tome 6. j’ai hâte de lire la suite qui m’attend sagement dans ma bibliothèque.

Pour ceux qui ne connaitraient pas encore cette formidable série, je vous conseille de lire mon billet à propos du premier tome par ici. Bonne lecture à vous et à bientôt !

enorme-coup-de-coeur

Coups de coeur·Mangas/Manhwa

pan’pan panda, Horokura Sato (2013)’

Un manga tout doux comme un panettone

Pannetone, c’est le nom de notre héro, un gros panda qui fait penser à papa panda dans panda petit panda de Miazaki, un film tout doux que je vous conseille si vous ne l’avez pas encore vu. Le manga d’Horokura Sato est taillé dans la même veine sauf que Pannetone n’a pas de fils. Il vit seul avec une petite fille prénommée Praline. Dans ce livre, la mangaka nous plonge dans le quotidien de Pannetone et Praline. Chaque chapitre est une tranche de vie de nos deux héros, leurs amis et leurs voisins. Un Manga tout doux qui fait du bien et qui se déguste comme un bon panettone. Je n’en ai fait qu’une bouchée. comme le vrai panettone acheté la semaine dernière 😉
J’adore les pandas, j’adore les mangas, c’est un énormissime coup de coeur !
J’ai déjà lu les quatre premiers tomes.

enorme-coup-de-coeurPan Pan Panda est un manga pour jeune enfant : Komodo (première lecture de manga) illustré en couleur. Idéal pour une première découverte de l’univers Manga

 

panda-petit-panda