Romans historiques

Comme la mer en hiver, Susanna Kearsley (à paraître aux éditions Charleston en juin 2015)

Un pavé qui faut son pesant !

comme la mer en hiver Susanna Kearsley

Comme la mer en hiver est un gros pavé. Le lecteur du dimanche qui aime les livres « avec pas beaucoup de pages » passera donc son chemin. Et là je dis : « Grosse erreur », je cris même au scandale. Je dois avouer que je critique ouvertement dans cette première phrase les lecteurs qui ont la phobie des livres de plus que 400 pages mais pour être totalement sincère, il m’arrive moi aussi d’être un peu phobique. Cependant je me soigne, depuis que j’ai lu le fantastique roman « le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates« , j’ai un peu moins peur de m’attaquer à des pavés. Comme la mer en hiver fait également partie de ces romans qui me motivent à dépasser cette phobie et me jeter dans le grand bain des livres de plus de 400 pages les yeux fermés. Je vous encourage donc vous aussi à sauter le pas. Pour ceux qui seraient encore sceptiques, je vais vous démontrer qu‘il est très important pour vous de lire Comme la mer en hiver de Susanna Kearsley.

Premièrement parce que Susanna Kearsley a réussi le pari fou de me faire aimer l’histoire. Je sais que l’histoire, c’est important mais je dois avouer que ce n’est pas un sujet qui m’intéresse particulièrement.Cependant j’ai été captivée car l’auteur donne à l’histoire un côté humain.Le côté qui fait que le lecteur s’intéresse d’avantage aux événements historiques.

Bien entendu vous parler comme ça de ce livre sans évoquer le sujet est un peu risqué pour vous convaincre, bien que je ne doute pas de ma force de persuasion, je vais vous faire un petit résumé :

Carrie McClelland est une auteur a succès de roman historique. Lors d’une visite chez Jane son agent en écosse, elle  découvre le Château de Slains et se sent tout de suite connectée à ce lieu. Suite à cette visite, un personnage va s’imposer à elle. Sophia Patterson,une jeune femme qui a perdu toute sa famille et doit désormais vivre au château de Slains avec la comtesse d’Errol, jacobite convaincue.

L’interêt de ce livre réside dans le fait qu’il y ait deux romans en un (une mise en abîme). Je m’explique : Il y a l’histoire de Carrie McClelland écrivain historique mais nous plongeons dans ses écrits et assistons à l’écriture en direct de son nouveau roman. Les chapitres se succèdent donc et nous lisons soit l’histoire de Carrie McClelland soit l’histoire de Sophia Patterson l’héroïne de son roman. J’ai bien aimé suivre les deux histoires avec quand même une préférence pour celle de Sophia Patterson.

le côté surnaturel et mystérieux m’a plus dans ce livre mais je ne vous en révèlerais pas plus à ce sujet pour ne pas gâcher votre plaisir de lecture. C’est vraiment un livre à découvrir. je compte sur vous

Vous l’aurez donc compris Comme la mer en hiver est un pavé en or qui se lit d’une traite même pour les réfractaires à l’histoire et les phobiques des pavés. 

Note sur l’échelle livresque : 10/10 coup de coeur

Quel bonheur que d’achever l’année 2014 avec un roman comme celui-ci. Je vous souhaite de belles fêtes et vous donne rendez-vous l’année prochaine avec pleins de belles lectures.

Comme la mer en hiver est un roman à paraître en juin 2015 aux éditions Charleston.C’est ma 4eme Lecture en tant que lectrice Charleston. Merci pour ce joli cadeau. J’ai été émue aux larmes lectrice charleston