Coups de coeur

Le plus petit baiser jamais recensé, Mathias Malzieu (2013)

bm_CVT_Le-plus-petit-baiser-jamais-recense_4254.jpgCeux qui me suivent depuis un petit moment le savent : j’apprécie beaucoup l’univers de Mathias Malzieu. Mes valises contenaient donc évidemment ce petit livre à l’univers unique ! j’ai adoré.

Dans ce livre nous suivons les aventures d’un inventeur-dépressif au coeur brisé. Un soir, une fille invisible l’embrasse. L’inventeur-dépressif chamboulé par ce plus petit baiser jamais recensé se met en quête de cette mystérieuse jeune femme. Une pharmacienne et un Homme ours vont l’aider à retrouver celle qui hante toutes ses pensées.

J’ai pris plaisir à lire ce livre et découvrir ce nouvel univers dans lequel nous plonge l’auteur. J’apprécie beaucoup son style et j’étais donc ravie de le retrouver. Ce livre est une belle histoire d’amour qui se déguste comme un petit chocolat au goût d’un baiser. Il met du baume au coeur, un vrai petit médicament anti-déprime de rentrée. 

coup de coeur

 

Mangas/Manhwa

Le sixième dalaï Lama Tome 1, Zhao Zé Guo Qiang (2016)

Un manga plein de poésie

le-sixieme-dalai-lamaDepuis plusieurs années et partout où je passe, je prends plaisir à partager ma passion pour l’univers manga. Depuis trois mois, j’ai la chance de travailler à nouveau en médiathèque. Après quelques années à officier dans des collèges, je dois avouer que les élèves me manquent un peu et ne sont pas nombreux à franchir la porte de la médiathèque municipale. Afin de les faire revenir, j’ai donc souhaité organiser un prix de lecture qui me tient à coeur : Le prix Mangawa. Ma nouvelle collègue, Aurélie rédige également un blog nommé « Flight of Swallow » et a écrit un article sur ce prix que vous pouvez consulter ici.

J’ai déjà lu un manga de la sélection : Arsène lupin qui a frolé le coup de coeur. Aujourd’hui je viens donc vous parler de ma seconde lecture : Le sixième dalaï lama.
L’histoire est entendue d’avance : nous suivons dans ce premier tome la nouvelle réincarnation du dalaï lama. Le point fort de ce manga sont ses magnifiques illustrations. J’ai également beaucoup aimé le côté poétique. à mi-chemin entre le conte et le manga historique le sixième dalaï lama est un livre à lire pour le plaisir des yeux plus que pour l’originalité de son histoire. 

à noter que ce manga n’est pas un manga mais un Manuah (une bande-dessinée Chinois). Je remercie jujugribouille pour la précision. Ce livre est en couleur et se rapproche donc plus de la bande-dessinée à l’occidentale que nous connaissons.