Feel-Good

Même les méchants rêvent d’amour, Anne-Gaëlle Huon (2019)

Cet été, j’ai découvert la plume d’Anne-Gaëlle Huon avec Même les méchants rêvent d’amour. Tout un programme si on se fie au titre 🙂 et j’ai adoré !

Jeannine 80 ans commence a perdre la mémoire, elle décide de rédiger son histoire dans un carnet pour ne pas perdre pied. Un carnet destiné à sa petite fille Julia pour lui révéler sa vie passé. Au fil des pages la jeune-femme se retrouve propulsé des années en arrière dans la vie de sa grand-mère. Julia, va découvrir Jeannine sous un autre jour car sa grand-mère a vécu toute sa vie en gardant un secret.
Au fil des pages, vous découvrirez le quotidien d’une maison de retraite avec des pensionnaires très attachants. Une mamie qui tricote des bonnets aux résidents avec pour chacun une citation à l’intérieur, comme les biscuits de la chance chinois. Un animateur qui met tout en oeuvre pour que les pensionnaires se sentent bien. Une maison de retraite où il fait bon vivre.

J’ai adoré l’ambiance de ce livre, un vrai roman Feel-good dans lequel on se sent bien. Au fil des pages de son carnet, Jeannine nous livre des listes savoureuses de ses petits bonheurs. C’est également un roman qui prend au coeur car dans le temps, la vie n’était pas si simple pour les femmes et on ne choisissait pas son destin. Une petite piqûre de rappel qui fait du bien et qui prouve que maintenant, c’est quand même mieux.

Contemporains·Coups de coeur

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, Jonas Jonasson (2011)

Ce roman, c’est de la bombe !

le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire

Allan, le vieux en question, décide de s’évader de sa maison de retraite le jour de son centième anniversaire.

Au fil des pages, nous apprenons à découvrir ce vieillard qui a première vu n’a rien d’exaltant avec ses charentaises mais s’avère être maître en explosif. Les chapitres s’enchaînent alternant le Allan du passé et le Allan du présent. Le jeune centenaire se retrouve entraîné dans des histoires aussi rocambolesques que celles qu’il a vécu avant de vivre en maison de retraite. En effet Allan a mené une vie trépidante et croisé bon nombre de personnes célèbres (certaines tristement même!). Il a bourlingué comme on dit. On comprend donc aisément qu’il ne trouve pas sa place à la maison de retraite.

J’ai suivi avec plaisir ses aventures passées et savouré encore d’avantage la cavale du centenaire qui a encore de la ressource pour son âge. J’ai aimé le fait qu’il n’aime pas la politique mais se retrouve toujours mêlé à des histoires politiques qui bien souvent le dépassent. Heureusement l’alcool jouera en sa faveur dans bien des situations

Un cocktail explosif d’humour et d’action à consommer sans modération et d’urgence !

Note sur l’échelle livresque : 10/10 COUP DE COEUR ♥