Contemporains·Coups de coeur

Cent millions d’années et un jour, Jean-Baptiste Andrea (2019)

Dans cent millions d’années et un jour, Jean-Baptiste Andrea nous propose une expédition dans les alpes mais également au coeur de l’enfance du narrateur. Le personnage principal, paléontologue part à la recherche d’un mystérieux fossile dont il est le légataire. Un vieux concierge vient de décéder. Les habitants de l’immeuble voyaient en lui un homme terne et sans intérêt, les enfants venaient dans sa loge pour écouter sa fantastique histoire. L’histoire d’un jeune homme pris dans une tempête qui fait une découverte extraordinaire, celle d’un squelette gigantesque : celui d’un dragon. Stan paléontologue a passé l’âge de croire aux dragons et pense que l’homme a découvert un squelette de dinosaure, il décide de partir en expédition embarquant avec lui son ancien assistant Umberto désormais accompagné lui-même de son assistant Peter. Un guide de montagne complétera l’équipe.

Après avoir eu un gros coup de coeur pour Ma reine, j’ai été ravie d’apprendre que l’auteur publiait un nouveau roman. Je me le suis donc procuré et j’ai beaucoup aimé ce nouveau livre. Cette fois-ci l’auteur raconte l’histoire d’un homme et de sa passion pour son métier. C’est d’ailleurs un sujet qui m’a beaucoup plu car j’exerce moi-même un métier passion : bibliothécaire. Souvent quand on exerce un métier passion, les gens trouvent ça fantastique et ne voient pas tout le travail qu’il y a derrière pour y arriver.
Stan n’est pas soutenu par son père durant son enfance, il souhaite que son fils reprenne la ferme familiale.

L’expédition est vue comme une lubie, un caprice avant la retraite de Stan. Pourtant, comme Stan, je suis persuadée que quand on a une intuition, il faut la suivre jusqu’au bout et que c’est grâce aux curieux que le monde avance.
Cent millions d’années et un jour, c’est un livre inclassable à mi chemin entre le roman d’aventure, le récit de voyage et le roman d’apprentissage. Je suis ravie quand je tiens entre mes mains ce genre de roman, car je fais partie des gens qui détestent les étiquettes et qui aiment les surprises.

Un style unique plein de poésie à découvrir d’urgence si ce n’est pas déjà fait !

Blog/Informations

La liste de mes envies #Rentréelittéraire 2019

Je ne suis même pas encore partie en vacances que déjà je pense à la rentrée. (Courage ! encore une semaine et c’est les vacances !!!!)
Je ne pense pas à la reprise du boulot, mais bien sûr comme tout bon lecteur à la rentrée littéraire et ses petites pépites que nous réservent auteurs et éditeurs. Et cette année, encore nous allons être gâtés. Voici la sélection des livres qui me font de l’oeil.

Alors ? Avons-nous des titres en commun ? On fait une lecture commune ?
Et pour finir, des titres à me conseiller ?

Contemporains

Ma reine de Jean-Baptiste Andrea

En commençant Ma reine, je ne m’attendais à rien. Je savais que le roman avait beaucoup fait parler de lui et qu’il avait reçu le prix Fémnina des lycéens 2017. Comme je sais que les lycéens ont toujours bon goût, je préfère toujours le Goncourt des lycéens au Goncourt tout court, j’avais envie de le lire ! Quelle délicieuse idée car ma reine, c’est un roman unique à l’univers unique écrit par un écrivain au style unique.
Vous mélangez, la route de Cormac MacCarthy, Forest Gump et Marcel Pagnol et vous obtiendrez Ma reine.

Shell est un garçon différent qui vit avec ses parents dans une station service. Un jour, il part dans la garrigue avec son fusil, c’est décidé, il va faire la guerre. Derrière la colline, ce n’est pas la guerre qu’il trouvera, mais une fille. Une fille qui l’acceptera tel qu’il est. Une fille qui existe ? ou peut-être pas ? Mais est-ce vraiment important finalement ?

J’ai eu un énorme coup de coeur pour ce grand « petit » roman. Petit par le nombre de pages, mais intense et émouvant. Merci pour ce beau voyage.