Contemporains

Une affaire conjugale, Eliette Abecassis

Pas très gai !

abecassis eliette une affaire conjugaleJ’ai emprunté ce livre à la bibliothèque intriguée par la 4eme de couverture : « Pour bien commencer les choses, il faudrait commencer par divorcer » Comme je viens de me marier, je voulais en savoir plus. J’ai également été interpelée par la couverture, j’aime beaucoup cette œuvre de Klimt. Nous suivons ici un couple : Jérôme et Agathe. Ils ont deux jumeaux en bas âge.Jérôme a un bureau dans leur appartement, il ferme la porte à clé. Agathe n’en peut plus de vivre avec ce cachotier et entre par effraction dans le bureau. Elle se rend compte que son mari la trompe. Très vite, elle souhaite divorcer mais ne se sent pas capable. Elle a peur de perdre la garde des enfants. Un jour, elle saute le pas, elle est décidée, elle va divorcer. Dans ce roman nous assistons donc à ce divorce. Un divorce qui tourne mal car Jérôme est un profiteur. Agathe est une parolière célèbre, son mari est le gérant d’une Start-up qui n’a jamais décollé. Il vit depuis des années au crochet de sa femme. Son mari va se révéler dans ce divorce. C’est ce qu’on appelle un pervers narcissique. Finalement, elle en vient à la conclusion qu’elle ne connaissait pas la véritable identité de son mari avant de divorcer. Vous l’aurez donc compris, vous ne rirez pas à gorge déployé à la lecture de ce livre. Je l’ai lu, j’ai bien aimé mais bon on peut le dire : « ce roman ne respire pas la joie de vivre et l’optimisme.. » surtout pour quelqu’un qui vient de se marier, c’est un peu glauque de lire un livre sur le divorce. J’ai des idées des fois ! L’écriture d’Eliette Abecassis me plait, le sujet un peu moins. Ce n’est donc pas un coup de cœur

Note sur l’échelle livresque : 7/10

Contemporains

Un heureux évènement, Eliette Abecassis (2005)

Un « Heureux » évènementun heureux évènement Abecassis ? C’est sur?

Dans ce roman et comme son titre l’indique, nous suivons la vie d’une jeune-femme durant sa grossesse.
J’ai choisi de lire ce livre parce qu’une personne me l’avait recommandé et que je n’avais encore jamais pris le temps de le lire. N’ayant pas encore d’enfants, je ne me sentais pas plus que ça concerné par le sujet. La couverture ne m’attirait pas du tout. J’ai une phobie du marron… Pourtant, je suis ravie d’avoir repoussé mes hauts le cœur, ce livre est formidable. Pas tant pour son contenu mais plus pour le style d’Eliette Abecassis. Je l’ai lu d’une traite, hypnotisée par ses belles phrases. L’auteure pourrait raconter n’importe quoi, avec une si belle écriture, je l’aurais lu avec plaisir. Cependant le contenu n’est pas en reste, son point de vue sur la grossesse est intéressant. En effet cet heureux évènement n’a d’heureux que le titre. Je ne partage pas vraiment le point de vue de l’auteur, je trouve sa vision de la maternité trop négative, trop dans la complainte. Parfois, j’étais exaspérée et j’avais envie de lui dire que si c’était pour se plaindre, elle aurait mieux fait de continuer à avaler sa pilule… Finalement en refermant ce livre, je lui en ai un peu moins voulu et je me suis dit que l’intérêt des romans étaient justement de se confronter à différents points de vue. Voici un point de vue, une histoire de vie, d’Amour et de grossesse. N’oublions pas que nous lisons des romans pour vivre d’autres vies que la nôtre.

Note sur l’échelle livresque : 7,5/10