Coups de coeur·Feel-Good

Barracuda for ever, Pascal Ruter (2017)

Un magnifique roman feel-good sur la difficulté de voir défiler les années au compteur

Je remercie du plus profond de mon coeur l’auteur de ce magnifique roman. J’ai tout adoré ! Rien à redire. Merci pour cette magnifique lecture qui fait du bien. Pour vous donner envie de découvrir ce petit bijoux, je vais essayer d’en parler du mieux que je peux.

Barracuda for ever, c’est l’histoire de Napoleon Bonheur qui décide de se renouveler à l’âge de 85 ans. Pour bien commencer sa nouvelle vie, il demande le divorce et quitte sa femme Joséphine. Cet homme, ancien boxeur en a toujours fait qu’à sa tête et a un caractère bien trempé quand Napoléon a décidé quelque chose, il ne vaut mieux pas aller contre sa volonté. Nous faisons la connaissance de ce personnage par l’intermédiaire de son petit fils léonard dit « mon coco ». Le grand-père et le petit fils sont très complices, ils parlent l’Esperanto entre eux. La complicité a sauté une génération car Napoléon ne porte pas particulièrement son fils dans son coeur. Il le trouve trop sérieux et différent de lui, va même jusqu’à l’appeler Couille-mouille et se moque ouvertement de lui. Souvent, il se moque de lui en esperanto et Léonard couvre son grand père car ils sont les seuls à parler ce dialecte dans la famille.
La grand-mère mise sur le carreau part dans le sud, elle écrira des lettres à son petit fils. J’ai beaucoup aimé ce procédé pour introduire le personnage de la grand-mère. Je me suis beaucoup attachée à ce personnage qui pourtant n’est pas le plus important du roman. J’ai apprécié son humour.

Barracuda for ever est un livre plein d’humour qui fait sourire et rire à de nombreux passages. C’est également un livre plein d’humanité et d’espoir. C’est un livre inter-générationnel à mettre entre toutes les mains, petites ou grandes, ridées ou pas ! Un vrai Régal !

 

Contemporains

La tresse, laetitia Colombani (2017)

Mon roman préféré de l’année !

Vous-avez-adore-La-Tresse-Posez-vos-questions-a-Laetitia-ColombaniSi cette année, vous ne deviez lire qu’un seul roman (ce qui serait fort regrettable car il y a énormément de bon romans à lire dans une vie), je vous conseillerais celui-ci ! 
Il y a longtemps que je n’avais pas lu quelque chose d’aussi beau. (enfin pas si longtemps quand même. la dernière lecture qui m’a autant secoué fût : Petit Pays.)

Dans la tresse, laeticia Colombani dresse le portrait de trois femmes : smita, giulia et sarah. Trois femmes que tout oppose mais qui sont liés par cette histoire, comme les trois brin d’une tresse. 
Smita est une intouchable en Inde, elle nettoie la merde des gens et rêve d’un autre destin pour sa fille. Elle est prête à tout les sacrifices pour que sa fille ne subisse pas le même sort et reçoive une éducation.
Giulia est italienne et travaille à l’entreprise familiale de son père. Malheureusement celui-ci est victime d’un accident et Giulia doit gérer seule le négoce.
Sarah est une canadienne qui a privilégié sa vie professionnelle à sa vie familiale.
Trois portraits de femmes qui m’ont touché. C’est simple, une fois le livre ouvert, je n’ai pu le refermer. C’est le genre de livre qui se dévore et que nous quittons à regret. Cependant j’ai lu quelques critiques de blogueurs qui disaient que l’histoire mériterait d’être étoffée. Je ne suis pas d’accord. J’ai aimé le style de l’auteur simple et léger. L’auteur est scénariste et je pense que c’est ce explique son style.

enorme-coup-de-coeur