Bd

Paul à Québec, Michel Rabagliati

9782923841878_large.jpgPaul à Québec est une BD très connue qui a reçu plusieurs prix, comme je ne la connaissais pas, j’ai voulu la découvrir. Elle faisait partie de mes devoirs de vacances de cet été (voir article précédent)
Et bien, ce n’était pas une très bonne idée ! ça m’a totalement plombé le moral.
Je n’aime pas trop me renseigner sur les livres, je préfère les découvrir par moi-même et bien, je crois que je vais changer sur ce point car ce n’est clairement un livre à lire quand on a le coeur léger, que c’est l’été et les vacances.

Au début, c’est sympa, j’ai retrouvé des mots Québécois et ça m’a rappelé des bons souvenirs. (oui, en 2011, j’ai vécu pendant un an au Canada dont 6 mois au Québec ! AH que de bons souvenirs, j’espère revenir prochainement en vacances dans ce bel endroit)
Et puis ensuite, il y a la maladie qui fait son apparition. le cancer qui petit à petit détruit Roland et sa famille.
Je n’ai pas trop aimé les dessins, mais j’ai adoré retrouvé l’accent Québécois et leur mode de vie différent du notre. J’ai apprécié cette histoire malgrè que ce soit triste en tabarnak !

Documentaires

L’enfer au féminin, Philippe Vignal (2012)

Le Gynécologue Philippe Vignal signe un documentaire qui gagnerait à être médiatisé !

Genre littéraire : Documentaire

Thèmes abordés : Cancer du sein, cancers gynécologiques, règles, contraception, prévention

Sujet : Le docteur Phillipe Vignal (gynécologue) démontre dans cet ouvrage  la relation qu’il existe entre le nombre de cycles menstruels et le risque d’apparition d’un cancer du sein. Il s’appuie sur différentes études menées dans le monde entier pour étayer sa thèse.

Pour lui, plus une femme aura de cycles (règles) dans sa vie et plus le risque d’être atteinte d’un cancer du sein augmente. Il balaie les idées reçues telle que « les règles servent à purifier le corps » et explique que celles-ci sont inutiles en dehors du projet de grossesse. Il préconise donc de bloquer le cycle menstruel en prescrivant une pillule progestative (sans oestrogènes). En effet, les oestrogènes en trop grands nombres seraient susceptibles de causer des cancers. Il en va de même pour les traitements de la ménopause contenant des oestrogènes.

Mon avis : Tout d’abord je tiens à remercier l’équipe du site Babelio et les éditions de la Martinière sans qui je n’aurais surement jamais ouvert ce livre. Je suis tombée dessus lors de la dernière opération Masse critique.

J’ai reçu le livre et je me suis mise à lire quelques pages chaque jour. En effet, je ne lis que très peu de documentaire. J’avais peur que ce soit un peu compliqué mais j’ai presque tout compris. Il y a un lexique à la fin du livre pour les mots « savants » que je ne maîtrisais pas au début de ma lecture. Je suis désormais « presque incollable ».

J’ai apprécié cette lecture, j’étais déjà au courant de nombreuses données telle que : « les règles ne servent à rien à par procréer ». Je ne fais pas partie de ces gens qui croient que les règles purifient le corps et je vois plus ça comme « un gros emmerdement » veuillez m’excuser du terme. Enfin soit, peut être que certaines l’apprendront par l’intermédiaire de ce livre et grand bien leur fassent.
J’ai trouvé le livre très intéressant.
J’ai appris pleins de choses dont le thème principal : plus nous avons nos règles et plus le facteur d’avoir un cancer du sein est important. J’ai également appris des informations sur le cancer : comment il survient et comment il prolifère, comment le dépister et le prévenir. Il y a également une grande partie consacrée aux différentes méthodes de contraception.

Le seul petit reproche que je pourrais faire, il y avait des répétitions mais je pense que c’était justement pour insister sur ce qui était important.

Ce livre s’adresse : à toutes les femmes

Note sur l’échelle livresque : Difficile de noter un documentaire mais pour la présentation et le fait que le livre soit accessible je donne 7/10