Mangas/Manhwa

Ugly Princess Tome 1, Natsumi Aida (2016)

Un manga qui met à l’honneur les moches

ugly_princess_tome_1_akataAvec Ugly Princess, fini le cliché de la fille parfaite,  les moches prennent leur revanche et sortent de l’ombre. Aida Natsumi n’en est pas à son coup d’essai, dans Switch Girl, elle démontrait qu’être belle était un combat. La mangaka semble très attachée à la thématique de l’apparence physique. Déjà dans Switch Girl, elle mettait en scène une fille qui se fait super belle pour aller au collège et qui quand elle rentre chez elle se met en mode off, elle enfile un jogging, des lunettes affreuses et se fait d’horribles coiffures .

Dans Ugly princess, la mangaka nous livre le quotidien de Mito Meguro, une jeune fille mal dans sa peau, au physique disgracieux qui n’est pas à l’aise en société. Suite à un échec amoureux, elle s’est réfugiée dans des jeux de simulation de drague. La jeune fille se perd régulièrement dans ses pensées et fantasme, ce qui donne des passages très marrants.

Moins fun que Switch girl mais plus intéréssant et plus engagé dans le combat féministe. En effet, le monde du manga met en scène des personnages féminins souvent très stéréotypés et lisses sans défauts physiques. Ugly Princess est donc un manga culotté et différent de ce que l’on peut trouver habituellement. J’ai bien aimé mais je dois avouer que ma préférence va quand même à Switch Girl et son humour dévastateur.

Coups de coeur·Mangas/Manhwa

Ascension Tome 2, Shin-Ichi SAKAMOTO (2010)

Le coup de coeur se confirme!

Rappelez-vous chers lecteurs, il y a un peu plus d’un an déjà, je vous parlais d‘Ascension. Un manga de Shin-Ichi Sakamoto sur l’escalade. Aujourd’hui j’avais envie de me replonger dans cette histoire. J’ai donc relu le tome 1 pour me remettre dans le bain. Tome 1 qui avait été un véritable coup de coeur. Pour ceux qui n’ont pas lu l’article, c’est par ici !

ascension tome 2Dans ce tome 2, l’auteur nous dévoile un peu plus ce qui est arrivé à Mori et pourquoi celui-ci a changé de lycée en cours d’année scolaire. Mori semble trouver un refuge dans cette nouvelle passion qu’est l’escalade. Cependant il reste encore très solitaire. Vers la fin de ce tome il semble s’ouvrir un peu plus aux autres mais sa socialisation semble vouée à l’échec. Ce garçon semble être une sorte de chat noir qui sème le malheur partout où ses pieds se posent.

J’ai beaucoup aimé cette lecture toujours un peu pour les mêmes raisons que le tome 1. J’aime beaucoup l’escalade et les anti-héros. Qu’on se le dise, un manga sur l’escalade ça aurait  pu être très vite barbant, j’apprécie donc beaucoup le mystère qui plane autour du personnage de Mori. J’ai hâte d’en savoir plus et donc de lire le tome 3.

J’aime beaucoup les personnages secondaires également. Myamoto qui est le meilleur grimpeur du lycée mais qui voit en Mori un nouveau défi. En effet celui-ci n’est qu’un débutant mais s’avère meilleur que lui parce qu’il n’a peur de rien, pas même de la mort. Oui, car la spécialité de Mori est de vouloir grimper en solo intégral, c’est à dire sans corde. Myamoto n’aime pas l’école, il a trouvé dans l’escalade une échappatoire. Il est bon et souhaite venir grimper en France, pays réputé pour ses nombreuses falaises . C’est une brute mais un bon bougre. Je trouve ce personnage sympathique.

Ensuite il y a Yumi, seul personnage féminin du manga, elle est sensible, responsable et douce et ça fait du bien parce que sans elles certains passages seraient surement pesants. Elle introduit une rivalité entre Mori et Myamoto. Je me doute qu’il y aura surement une histoire d’amour par la suite.

Il y a également le coach d’escalade qui semble être le seul adulte qui essaie de comprendre mori et s’inquiète pour lui.

Ce manga, c’est un régal. Je dois dire que je m’en veux terriblement d’avoir attendu plus d’un an pour lire la suite. J’ai le tome 3 sous la main et je pense qu’il va y passer.

Le coup de coeur se confirme !

Note sur l’échelle livresque : 10/10 sans fausse note ♥ , j’aime l’histoire, les personnages, les dessins ! tout quoi !